Crédit à la consommation

 

Le cabinet traite de nombreuses affaires en matière de crédits à la consommation. Si vous avez des difficultés à rembourser votre crédit à la consommation et que vous êtes poursuivi par des organismes de recouvrement et des huissiers, prenez, par mail ou par téléphone, un rendez-vous avec le cabinet.

Le cabinet d’avocat vous apportera les réponses nécessaires au règlement de votre affaire et des conseils juridiques éclairés qui vous éviteront de commettre des erreurs et vous empêcheront, dans certains cas, de déposer un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

 

I) Les risques du crédit à la consommation

Vous avez souscrit un ou plusieurs crédits à la consommation et vous ne pouvez plus les rembourser. L’accès facile au crédit pousse les consommateurs à s’endetter plus que jamais et beaucoup sont contraint finalement de déposer un dossier de surendettement à la Banque de France.

De nombreux ménages ne sont plus capables de régler leurs dépenses quotidiennes avec leurs ressources et choisissent alors de souscrire un ou plusieurs crédits à la consommation.

Pour ces ménages, la capacité à épargner moins et à emprunter plus peut s’expliquer par le besoin plutôt que par le caprice. Lorsque vous devenez à court de liquidité pour combler vos besoins de base, les offres de crédit non sollicitées deviennent excessivement séduisantes et vous incitent à souscrire un crédit revolving.

Malheureusement, la sollicitation et la publicité sur le crédit véhiculent certaines illusions qui incitent les consommateurs à s’endetter davantage.

 

II) Les illusions du crédit à la consommation

Le crédit à la consommation permet d’éviter de puiser dans votre épargne. Il vous donne l’illusion d’avoir une sécurité financière. Par contre, lorsqu’il arrive un événement majeur dans votre vie comme un divorce, un licenciement, ou une longue maladie, le crédit à la consommation ne peut remplacer une perte de revenu ou combler des dépenses supplémentaires importantes.

Le crédit à la consommation donne même l’illusion d’avoir plus de pouvoir d’achat, alors qu’en réalité il diminue votre capacité d’acheter puisque les sommes que vous versez en intérêts réduisent votre pouvoir d’achat ou votre épargne. Les sollicitations et les publicités sur le crédit encouragent cette perception en donnant souvent l’illusion que le crédit représente une rentrée d’argent neuf. Le crédit à la consommation n’est en fait qu’un simple mode de paiement et crée ultimement une dette si on n’est pas capable de le rembourser.

Les établissements bancaires donnent l’illusion que lorsque vous faites une simulation ou demande de crédit, votre dossier est préalablement analysé de façon rigoureuse, minutieuse et responsable. Dans les faits, votre dossier n’est pas analysé en fonction de votre capacité de remboursement, mais plutôt de votre fréquence de paiement. C’est la même chose pour les augmentations de la limite de crédit. Si vous avez l’impression d’obtenir une faveur et d’être considéré comme un bon client, ce n’est pas le cas puisqu’il s’agit parfois d’éviter une forclusion en vous faisant signer un nouvel avenant. Pour un émetteur de crédit, une personne qui paie toujours le paiement minimum exigé est un bon payeur et il faudra augmenter sa limite de crédit.

Les campagnes publicitaires donnent l’illusion qu’avec le crédit à la consommation tout est facile, qu’il est possible d’acheter n’importe quoi, n’importe quand, sans tenir compte de vos besoins réels et surtout de votre capacité de paiement. Les établissements de crédit se présentent comme des alliés qui sont là pour vous rendre service et donnent l’illusion que vous êtes plus que des clients.

 

III) La loi sur le crédit à la consommation

Fort heureusement, la loi sur la protection du consommateur du 1er juillet 2010 entrée en vigueur, le 1er mai 2011, et impose de nouvelles règles particulières pour ces contrats de crédit à la consommation. Selon le mode de financement de votre achat, des recours peuvent être possibles contre l’établissement prêteur. Selon vos documents contractuels, un avocat pourra vous aider à déterminer plus précisément vos droits et obligations et vous apportera tous les conseils nécessaires à votre défense.

a) Les règles à respecter avant la signature du crédit à la consommation

Informer correctement le consommateur : les documents publicitaires du crédit à la consommation doivent comporter des mentions obligatoires : Le taux débiteur et la nature fixe, variable ou révisable du taux ; les frais compris dans le coût total du crédit pour l’emprunteur ; le montant total du crédit ; Le taux annuel effectif global ; la durée du contrat de crédit ; Le montant total dû par l’emprunteur et le montant des échéances

Préalablement à la conclusion du contrat de crédit, le prêteur doit donner à l’emprunteur, par écrit ou sur un autre support durable, les informations nécessaires à la comparaison de différentes offres et permettant à l’emprunteur, compte tenu de ses préférences, d’appréhender clairement l’étendue de son engagement. Un décret en Conseil d’Etat fixe la liste et le contenu des informations devant figurer dans la fiche d’informations à fournir pour chaque offre de crédit ainsi que les conditions de sa présentation. Cette fiche d’informations comporte, en caractères lisibles, la mention visée au dernier alinéa de l’article L. 311-5 du code de la consommation.

Le contrat de crédit prévu à l’article L. 311-18 doit être rédigé en caractères dont la hauteur ne peut être inférieure à celle du corps huit. Il comporte de manière claire et lisible, dans l’ordre précisé ci-dessous :

1° L’identité et l’adresse géographique des parties contractantes ainsi que, le cas échéant, l’identité et l’adresse de l’intermédiaire de crédit concerné ;

2° L’encadré mentionné à l’article L. 311-18, qui indique en caractères plus apparents que le reste du contrat, dans l’ordre choisi par le prêteur et à l’exclusion de toute autre information : Le type de crédit ; Le montant total du crédit et les conditions de mise à disposition des fonds ; La durée du contrat de crédit ; Le montant, le nombre et la périodicité des échéances que l’emprunteur doit verser et, le cas échéant, l’ordre dans lequel les échéances seront affectées aux différents soldes dus fixés à des taux débiteurs différents aux fins du remboursement. Pour les découverts, il est indiqué le montant et la durée de l’autorisation que l’emprunteur doit rembourser ; Le taux débiteur, les conditions applicables à ce taux, le cas échéant tout indice ou taux de référence qui se rapporte au taux débiteur initial, ainsi que les périodes, conditions et procédures d’adaptation du taux. Si différents taux débiteurs s’appliquent en fonction des circonstances, ces informations portent sur tous les taux applicables.

Lorsqu’il s’agit d’un crédit renouvelable au sens de l’article L. 311-16, la mention suivante est ajoutée : ” Ce taux est révisable. Il suivra les variations en plus ou en moins du taux de base que le prêteur applique aux opérations de même nature ou du taux qui figure dans les barèmes qu’il diffuse auprès du public. En cas de révision du taux, vous en serez préalablement informé par courrier avant la date effective d’application du nouveau taux. Vous pouvez, dans un délai de trente jours après réception de cette information, sur demande écrite adressée au prêteur, refuser cette révision. Dans ce cas, votre droit à crédit prend fin et le rembourse-ment du crédit déjà utilisé s’effectuera de manière échelonnée, sauf avis contraire de votre part, aux conditions applicables avant la modification que vous avez refusée ”

Enfin, l’établissement de crédit a un devoir de mise en garde du banquier contre le risque d’endettement de l’emprunteur. Il doit fournir à l’emprunteur les explications lui permettant de déterminer si le contrat de crédit proposé est adapté à ses besoins et à sa situation financière, notamment à partir des informations contenues dans la fiche mentionnée à l’article L. 311-6 du code de la consommation. Il attire l’attention de l’emprunteur sur les caractéristiques essentielles du ou des crédits proposés et sur les conséquences que ces crédits peuvent avoir sur sa situation financière, y compris en cas de défaut de paiement.

L’établissement bancaire doit vérifier la solvabilité de l’emprunteur en consultant le fichier des incidents de paiement.

Le non-respect du formalisme de l’offre et de ce devoir d’information est sanctionné par la déchéance du droit aux intérêts ainsi qu’une amende de 1.500 euros.

b) Les règles à respecter pendant l’exécution du crédit à la consommation

L’emprunteur dispose d’un droit de rétractation de quatorze jours à compter de la signature de l’offre sachant que pendant les sept premiers jours aucun versement ou remboursement ne peut être fait.

Le prêteur est tenu, au moins une fois par an, de porter à la connaissance de l’emprunteur le montant du capital restant à rembourser. Cette information figure, en caractères lisibles, sur la première page du document adressé à l’emprunteur.

Les pénalités dues en cas de défaillance sont plafonnées par le législateur : Aucune indemnité ni aucuns frais autres que ceux mentionnés aux articles L. 311-24 et L. 311-25 du code de la consommation ne peuvent être mis à la charge de l’emprunteur dans les cas de défaillance prévus par ces articles. De plus, le prêteur est en droit d’exiger, outre la restitution du bien et le paiement des loyers échus et non réglés, une indemnité qui, dépendant de la durée restant à courir du contrat et sans préjudice de l’application de l’article 1152 du code civil, sera fixée suivant un barème déterminé par décret.

L’exécution des obligations du débiteur peut être, notamment en cas de licenciement, suspendue par or-donnance du juge d’instance dans les conditions prévues aux articles 1244-1 à 1244-3 du code civil. L’ordonnance peut décider que, durant le délai de grâce, les sommes dues ne produiront aucun intérêt.

En outre, le juge peut déterminer dans son ordonnance les modalités de paiement des sommes qui seront exigibles au terme du délai de suspension, sans que le dernier versement puisse excéder de plus de deux ans le terme initialement prévu pour le remboursement du prêt ; il peut cependant surseoir à statuer sur ces mo-dalités jusqu’au terme du délai de suspension.

c) Le nouveau devoir d’explication des établissements de crédit

Le droit du crédit à la consommation est nécessaire pour protéger les consommateurs -emprunteurs et mettre sur un pied d’égalité tous les professionnels du crédit comme banque accord, sofinco, mediatis, cofidis, cofinoga, cetelem, finaref, etc…

Mais ces établissements cherchent à limiter leurs obligations d’information malgré la réglementation en vigueur. La loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation, appelée « la loi Lagarde », est applicable à tous les contrats de crédit à la consommation conclus à compter du 1er mai 2011.

Cette loi a conforté les obligations précontractuelles du prêteur en vue d’une meilleure information de l’emprunteur. L’article L. 311-8 du code de la consommation dispose ainsi que le prêteur « fournit à l’em-prunteur les explications lui permettant de déterminer si le contrat de crédit proposé est adapté à ses besoins et à sa situation financière, notamment à partir des informations contenues dans la fiche mentionnée à l’article L. 311-6. Il attire l’attention de l’emprunteur sur les caractéristiques essentielles du ou des crédits proposés et sur les conséquences que ces crédits peuvent avoir sur sa situation financière, y compris en cas de défaut de paiement. Ces informations sont données, le cas échéant, sur la base des préférences exprimées par l’emprunteur ».

L. 311-8 du code de la consommation impose ainsi au donneur de crédit une obligation d’explication et de mise en garde, distincte de la remise de la fiche d’informations précontractuelles exigée par l’article L. 311-6 du code de la consommation.

Afin d’assurer l’effectivité de ce devoir d’explication, l’article L. 311-48, alinéa 2, du code de la consommation indique que le prêteur qui n’a pas respecté l’obligation fixée par l’article L. 311-8 précité est déchu du droit aux intérêts, en totalité ou dans la proportion fixée par le juge.

Ainsi, dans tous les litiges concernant les crédits signés après le 1er mai 2011, il est demandé au prêteur de justifier du respect de ce nouveau devoir d’explication.

En application de l’article 1315 du code civil, que celui qui est légalement ou contractuellement tenu d’une obligation particulière d’information doit rapporter la preuve de son exécution. Les établissements de crédit tentent alors de démontrer devant le Tribunal à l’aide de clauses types contenues dans le crédit qu’ils ont exécuté ces obligations d’information et d’explication. En signant ce crédit, l’emprunteur reconnaît ainsi avoir reçu l’information et avoir pu bénéficier des explications préalables à sa signature en ces termes : « je déclare que mon conseiller m’a expliqué les caractéristiques du crédit et les conséquences du crédit sur ma situation financière à partir des informations que je lui ai communiquées. Mon conseiller a répondu à toutes mes questions. Je considère que ce crédit est adapté à mes besoins et ma situation financière ».

Les établissements de crédit tentent ainsi par l’ajout de cette clause de se pré constituer une preuve de la bonne exécution de leur devoir d’explication. En rapprochant la jurisprudence récente de la Cour de cassation sur le bordereau de rétractation, il devient impossible pour un emprunteur de démontrer qu’il n’a pas reçu les explications de l’établissement de crédit. La clause ainsi rédigée n’établit pas le contenu des explications données par le prêteur et ne peut faire présumer la pleine exécution par ce dernier de ses obligations.

Fort heureusement dans un avis n°13-01 du 15 juillet 2013, la commission des clauses abusives a considéré que cette clause est abusive au sens de l’article 132-1 du code de la consommation car « par sa rédaction abstraite et générale, elle ne permet pas d’apprécier le caractère personnalisé des explications fournies à l’emprunteur, est propre à vider les dispositions précitées de leur portée pratique, en contradiction avec les exigences de pleine efficacité constamment réaffirmées par la Cour de justice de l’Union européenne, des normes de protection des consommateurs dérivées des directives de l’Union ; qu’elle est donc de nature à créer un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties contractantes au détriment du consommateur ».

Ainsi, la commission considère que les explications données par l’établissement de crédit doivent être per-sonnalisées. Cela résulte des termes mêmes de la directive n° 2008/48/CE dont est issue la Loi Lagarde dont le préambule dispose qu’il « convient, pour que le consommateur puisse prendre sa décision en pleine connaissance de cause, que celui-ci reçoive, préalablement à la conclusion du contrat de crédit, des infor-mations adéquates » ainsi qu’une explication personnalisée pour permettre au consommateur de comprendre l’impact que ces produits peuvent avoir sur sa situation économique »

Il appartiendra alors au Juge saisi d’un litige portant sur un crédit à la consommation de déclarer sur la base de cet avis, la clause en question abusive et non écrite. L’établissement de crédit ne pourra plus apporter la preuve du respect de son devoir d’explication et sera déchu de son droit aux intérêts.

 

IV) Les obligations précontractuelles du prêteur depuis la loi du 1er juillet 2010

La loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 a transposé en droit français la directive 2008/48/CE du 23 avril 2008 mais a également transformé en profondeur la procédure de traitement des situations de surendettement.

Les devoirs précontractuels du prêteur comme celui d’expliquer le crédit à la consommation au consom-mateur et vérifier sa solvabilité ont été inscrits dans le Code de la consommation grâce à la transposition de la directive européenne.

Il est donc nécessaire de tenter de comprendre ce qu’il faut entendre par devoir d’explication (a) et du devoir de vérification de la solvabilité de l’emprunteur (b) avant de préciser les sanctions applicables à leur manquement (c).

a) Le devoir d’explication

Ce devoir résulte de l’article L. 311-8 du Code de la consommation et se distingue de la délivrance de la fiche d’informations pré-contractuelles prévue à l’article L. 311-6 du code de la consommation. Le devoir d’explication est en effet plus qu’un simple devoir d’information. S’il peut s’exercer « notamment à partir des informations contenues dans la fiche mentionnée à l’article L. 311-6 », le devoir d’explication nécessite de la part du prêteur un rôle actif afin d’éclairer l’emprunteur. La fiche d’informations précontractuelles s’avère ainsi insuffisante pour permettre à l’emprunteur d’élaborer un choix réfléchi.

Lors de l’octroi d’un crédit à la consommation, le prêteur est chargé de fournir à l’emprunteur « les explica-tions lui permettant de déterminer si le contrat de crédit proposé est adapté à ses besoins et à sa situation financière » au sens de l’article L. 311-8 du Code de la consommation. Le prêteur doit ainsi fournir au con-sommateur des explications adaptées à sa situation et à ses attentes afin que celui-ci puisse apprécier le caractère adapté du crédit à ceux-ci.

L’utilité des explications fournies par le prêteur n’est garantie que par les informations que celui-ci aura recueillies sur la situation et les besoins de l’emprunteur. Ainsi, comme en matière de devoir de mise en garde, le devoir d’explication du prêteur comprend, en premier lieu, un devoir de se renseigner sur la situation financière de l’emprunteur, auquel s’ajoute, en second lieu, le recueil des préférences éventuelles du consommateur. Il est rappelé que le prêteur n’est débiteur du devoir de mise en garde jurisprudentiel que si les renseignements recueillis auprès d’un emprunteur non averti justifient un avertissement quant au risque d’endettement excessif.

Dans le devoir d’explication, le devoir de se renseigner conditionne la qualité des explications communiquées à l’emprunteur. En l’absence de justification de l’accomplissement de cette démarche, le prêteur ne peut être considéré comme ayant rempli son devoir d’explication. Le prêteur devra donc conserver une preuve des informations recueillies. Le devoir de se renseigner sur la situation financière de l’emprunteur sera accompli si la vérification de la solvabilité de celui-ci a été réalisée, sauf à compléter ces informations par la précision des besoins du consommateur.

Le prêteur s’étant pleinement renseigné sur les besoins et la situation financière de l’emprunteur, il lui reste à délivrer les explications exigées à l’article L. 311-8 sans que cette disposition ne permettre d’en déterminer le contenu précis. Les explications porteront principalement sur les caractéristiques essentielles du crédit proposé d’où l’utilisation des informations mentionnées dans la fiche précontractuelle. L’article L. 311-8 du Code de la consommation ne peut être dissocié du texte et de la finalité de la directive 2008/48/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 avril 2008 qui dispose : « En dépit de l’information précontractuelle qui doit être fournie, le consommateur peut encore avoir besoin d’une aide supplémentaire pour déterminer quel est le contrat de crédit, parmi l’éventail des produits proposés, qui correspond le mieux à ses besoins et à sa situation financière. Par conséquent, les États membres devraient veiller à ce que les prêteurs apportent une telle assistance à propos des produits de crédit qu’ils proposent au consommateur ». Le prêteur est donc tenu d’un devoir d’aide et d’assistance à l’emprunteur dans le choix du crédit à souscrire en lui communiquant des informations sur les autres types de crédit qu’il commercialise.

Aux termes de l’article L. 311-8 du Code de la consommation, le prêteur « attire l’attention de l’emprunteur sur les caractéristiques essentielles du ou des crédits proposés et sur les conséquences que ces crédits peuvent avoir sur sa situation financière, y compris en cas de défaut de paiement », matérialisant ainsi un devoir de mise en garde de l’emprunteur. À la différence du devoir de mise en garde dégagé par la jurisprudence, il s’agit d’un devoir applicable tant aux emprunteurs avertis que non avertis et dont l’application n’est pas conditionnée au caractère adapté du crédit à leur capacité financière. Le devoir du prêteur ne se limite pas à mettre en garde l’emprunteur contre le risque d’endettement. L’avertissement doit porter sur toutes les conséquences du crédit sur la situation financière de l’emprunteur tant au cours de l’exécution du contrat qu’en cas d’impayés. Le domaine du devoir de mise en garde est ainsi particulièrement vaste : absence de résolution du contrat de vente en cas d’exercice du droit de rétractation de l’emprunteur au titre du contrat de crédit (art. L. 311-36 du Code de la consommation), variation possible du taux débiteur et incidences sur le remboursement du prêt, déchéance du terme dès le premier impayé (art. L. 311-22-2 et L. 311-24 du Code de la consommation), inscription au FICP…

Le prêteur a la charge de la preuve de l’exécution du devoir d’explication et devra conserver une preuve de celle-ci. Le prêteur ne peut se contenter de faire remplir à l’emprunteur un document pré-rédigé aux termes duquel il reconnaît avoir reçu les explications appropriées. À l’évidence, une telle clause ne fait pas foi du contenu des explications fournies préalablement à la conclusion du contrat.

b) La vérification de la solvabilité de l’emprunteur

L’introduction d’un devoir de vérification de la solvabilité à l’article L. 311-9 du Code de la consommation n’apparaît pas nouvelle puisqu’elle est exigée par la jurisprudence relative au devoir de mise en garde. Cependant, le juge peut désormais relever d’office le manquement au devoir de vérification de la solvabilité de l’emprunteur (art. L. 141-4 du Code de la consommation) et le sanctionner de la déchéance du droit aux intérêts.

Le prêteur est tenu de vérifier la solvabilité à partir « d’un nombre suffisant d’informations », le législateur ayant souhaité laisser la liberté au prêteur d’exiger les informations qu’il souhaite pour s’informer sur la situation financière du prêteur. Mais cette liberté d’appréciation des informations à recueillir implique que le prêteur engagera sa responsabilité en l’absence d’informations suffisantes pour vérifier la solvabilité de l’emprunteur. Une fiche de renseignements est à elle seule insuffisante pour permettre la vérification de la solvabilité.

Au titre de la vérification de la solvabilité, le prêteur doit également consulter le « fichier national des incidents de paiement caractérisés liés aux crédits accordés aux personnes physiques pour des besoins non professionnels » ou fichier FICP. Cette démarche, ne vise en l’état qu’à vérifier si l’emprunteur a déjà laissé des impayés au titre d’un crédit à la consommation alors que la vérification de la solvabilité nécessite une appréciation actuelle de la situation financière de l’emprunteur.

Il appartiendra au prêteur de justifier de la consultation du FICP préalablement à l’octroi du crédit. Le prêteur a en effet l’obligation de conserver la preuve de la consultation, laquelle devra être produite devant le tribunal en cas d’action en paiement. L’objectif est que la banque refuse un crédit à une personne insolvable. L’article L. 311-9 du Code de la consommation permet de sanctionner l’octroi abusif de crédit, ce qui nécessite que le juge soit en possession des éléments d’appréciation de la solvabilité de l’emprunteur et qu’il estime que la situation de ce dernier ne lui permettait pas de rembourser le crédit.

c) Les sanctions

1) la déchéance du droit aux intérêts :

Elle sanctionne les manquements aux devoirs d’explication et de vérification de la solvabilité (art. L. 311-48 du Code de la consommation), le cas échéant prononcée d’office par le juge, mais elle peut être totale ou partielle. La loi ne prévoit d’ailleurs pas de critères permettant au juge de pratiquer cette modulation. Elle peut par ailleurs être pratiquée en montant par la réduction des intérêts échus ou sur une durée par la déchéance à compter d’une date déterminée.

2) les dommages-intérêts :

La déchéance du droit aux intérêts n’est pas exclusive de l’allocation de dommages-intérêts. En effet, elle ne vise nullement à réparer un préjudice causé à l’emprunteur mais seulement à sanctionner le manquement aux dispositions d’ordre public nécessaires à la protection de l’emprunteur. À défaut, le juge ne pourrait relever d’office la violation des dispositions du Code de la consommation en l’absence d’allégation et de démonstration d’un préjudice par l’emprunteur. Le manquement au devoir d’explication et l’octroi d’un crédit inadapté constituent à l’évidence une faute source de préjudice pour l’emprunteur.

3) La nullité du crédit à la consommation :

Puisque le devoir d’explication est destiné à l’élaboration du consentement de l’emprunteur, celui-ci pourrait alléguer de sa violation pour obtenir la nullité pour vice de consentement fondé sur l’erreur. Mais, il s’agirait pour lui de démontrer une erreur sur la substance qui aurait été déterminante de son consentement. La nullité pourra être obtenue sur le fondement de l’article 6 du Code civil, dès lors que les devoirs précontractuels sont d’ordre public et déterminent la bonne formation du contrat. Mais cette nullité est de moindre effet pour le prêteur puisque l’emprunteur sera tenu de restituer le capital prêté en contrepartie de la restitution des sommes déjà versées.

4) Le traitement défavorable d’une créance dans le cadre de la procédure de surendettement :

L’octroi d’un crédit malgré l’insolvabilité de l’emprunteur peut le conduire à solliciter le bénéfice de la procédure de traitement des situations de surendettement. En cas d’échec de la procédure de conciliation, la commission de surendettement peut imposer des mesures aux créanciers en prenant « en compte la connaissance que pouvait avoir chacun des créanciers, lors de la conclusion des différents contrats, de la situation d’endettement du débiteur. Elle peut également vérifier que le contrat a été consenti avec le sérieux qu’imposent les usages professionnels » (art. L. 331-7 du Code de la consommation). La commission de surendettement pourrait juridiquement sanctionner les prêteurs ayant manqué aux devoirs d’explication et de vérification de la solvabilité du débiteur en leur imposant un traitement défavorable voire en recommandant au juge un effacement de leurs créances (art. L. 331-7-1 du Code de la consommation).

 

 

 

 


394 Commentaires
29 Jun 2017 - 02:06:07
Danielle de Paris a dit:

j’ai un crédit cofinoga qui dure depuis plus de 20 ans et que je n’ai pas utilisé depuis au moins dix ans , l’époque où la dette ( 12 000 euros )est passé chez l’huissier Elle continue d’augmenter car mon remboursement , 50 euros /mois ne couvre même pas les intérêts Ayant fini de rembourser d’autres petites dettes je viens de passer à 100 euros /MOIS J’étais rmiste quand ils m’ont proposé mon 1er crédit , j’arrivais de 17 en Grèce et ne savais même pas que ces crédits existaient .Je suis maintenant au minimum vieillesse et je voudrais savoir s’il a possibilité d’éteindre cette dette que j’ai remboursée 2 à 3 fois en intérêts( avant l’huissier l’intérêt était énorme ) En vous remerciant

24 Jun 2017 - 11:06:24
Sully de Paris a dit:

Bonjour Maître,

Je suis inscrit au FICP par une banque pour un prêt que je n’ai pas souscrit. La banque n’est pas en mesure de me fournir une copie du contrat. Puis-je réclamer l’annulation du prêt ?
Merci de votre retour.

11 Jun 2017 - 10:06:31
valerie romorantin a dit:

Bonjour maitre

Depuis 17 ans environ cause séparation je ne pouvait plus payer mon crédit Cofidis et pas de nouvelle et depuis 2 ans un huissier me harcele puis plus rien et la depuis 15 jours recommence à me harcelé pour les rembourser me dise qu il on un acte exécutoire ce que cela veut dire et veule me bloqués mon compte bancaire ect pouvez vous m aider

9 Jun 2017 - 02:06:12
virginie a dit:

bonjour maitre.
j’ai un crédit chez cetelem je ne peux plus payé car je suis au chomage j’ai était licencié pour accident de travail j’ai voulu faire marché l’assurance perte d’emploi il on pas voulu et clos mon dossier et mon mis chez un huissier et je n’ai pas reçu de lettre ni de reccomander la loi dit quoi sur ce sujet.
cordialement

3 Jun 2017 - 09:06:21
Charlotte Gueret a dit:

Bonjour, j’ai souscrit un rachat de crédit l’année dernière concernant des crédits renouvelables que ma conseillère devais clôturé ce qu’elle n’a pas fait et j’ai malheureusement réutiliser les crédits avec les cartes associé dont je dispose encore y a t il un recour?est ce un défaut de conseil ?cordialement

22 May 2017 - 09:05:19
rachel macon a dit:

bonjours, je suis en dossier de surendettement depuis fevrier,mais je n’arrive pas à payer mes mensualites.Je suis en maladie depuis le 24 avril et cela risque de durer car je doit me faire operer de la tete au mois de juin et le chirurgien m’a dit qu’apres j’avais encore 5 mois d’arret.J’avais pris sur mes credits l’assurance maladie comment puis je faire valoir mes droits.J’ai ecrit au tribunal d4instance de ma ville ainsi qu’a la commission de surendettement .Je n’ai toujours pas de reponse,et a ce jour un huissier vient de m’ecrire.Que puis je faire.Merci pour vos réponses

16 May 2017 - 11:05:15
Marie Alès a dit:

Maître,

En 2005 j’étais privée d’emploi persevant le RMI avec 2 de mes enfants. Une banque ma accordé 130 000 euros (cent trente milles euros) pour acheter une maison en SCI avec 2 autres de mes fils tous juste majeur. La mensualité est de 1072 euros. Chaque mois je ne suis pas à jour, et même en retard encore ajourd’hui j’ai reçu en recommandé des mises en demeures. Ma question est : la banque avait-elle le droit de me prêter au vue de ma situation.Que dis la loi à ce sujet ? bien entendu je ne souhaite pas leur laisser une ardoise, mais juste leur rappeller me droits lorsqu’il me font pression me menaçant sans cesse par des mises en demeures. J’ai entendu dire que je pourrais ne rien leur rembourser du fait qu’il mon accordé un crédit au RMI, et sans aucun apports perso.
Merci de votre aide qui me sera très précieuse !
Cordialement

Marie

10 May 2017 - 04:05:58
Caro pau a dit:

Bonjour ma mere a contracté un credit chez sofinco en me mettant co emprunteur. Depuis 4 ans elle n a pas jugée bon de men parler. Aujourd’hui elle a fait un dossier de surendettment la banque de France lui a annulé ses dettes.

Je reçois un courrier me demandant de regler ce credit dont je ne connaissais pas l’existence.

Je ne cpte pas payer un contrat que je nai pas signé.

Que puis je faire?

Merci d’avance

9 May 2017 - 07:05:00
Marie de Jaunay-Clan a dit:

Bonjour,
Divorcée depuis mai 2016. J’ai du effectuer en juin 2016 un dossier de surendettement car mon ex-mari a été reconnu non solvable.
Seulement, j’ai reçu une assignation d’une société de crédit à la consommation. Il demande des dommages. Pourquoi font-ils ça alors que mon dossier a été accepté ?
D’autant qu’ils ont déclaré au tribunal un montant dû différent de ce qu’ils ont déclaré à la banque de France. Il y a une différence de plus de 1000 euros et demande en plus un dommage de 800 € .
Que faire ? D’autant que je ne peux y m’y rendre à cette assignation.
merci d’avance de votre retour
Cdlt

1 May 2017 - 05:05:16
Fanny de Rennes a dit:

Bonjour Maître,

Mon ex-mari est décédé il y a quelques mois. Nous avons des enfants ensembles et étions divorcés depuis quelques années. Lors du divorce, la situation était claire, et avons bien indiqué que les dettes contractées après le divorce étaient individuelles, et plus partagées entre les deux conjoints.

Avec l’aide du notaire, nous refusons aujourd’hui la succession au nom des enfants car elle est déficitaire.

Je viens de recevoir un courrier de ma banque, en rapport avec mon compte, m’indiquant qu’une inscription sur le fichier FICP avait été réalisée.

De mon côté, aucun souci financier, je n’ai pas de dettes et pas de crédit revolving.

Ma question est celle ci : si mon ex-mari à utilisé post divorce une enveloppe de crédit revolving ouverte durant notre mariage, suis-je aujourd’hui redevable auprès de l’organisme de crédit? Ce qui expliquerait peut-être mon inscription au registre FICP?

Merci maître pour votre aide.

29 Apr 2017 - 06:04:40
Jolifleur + Clermont a dit:

Bonjour,
Ma situation est atypique.
Nous avions souscrit des crédits à la consommation (finaref, cofidis etc.). Nous avons eu des incidents de paiement, mais nous avons toujours payé les échéances, même pendant la procédure au
tribunal.

Encore en cours de remboursement ,nous avons été en justice contre ces organismes pour demander la déchéance des intérêts au motif que le TEG était érroné.
Les procès ont été gagnés, les organismes ont été déchus des intérêts et condamnés à nous rembourser les intérêts ainsi que tous les frais et pénalités de retard facturés lors des incidents de paiement. Je le répète, les échéances ont toujours été payées, le juge lui-même s’était étonné de la situation puisque dans la plupart des cas, ce sont des prêts impayés qui arrivent au tribunal.

Nous avons reçu début avril un courrier de la société EOS CREDIREC nous disant avoir racheté la créance à la société SOFINCO et que nous étions redevables d’une somme de +- 7000 euros.
Or, nous ne leur devons plus rien puisque nous avons le jugement en notre faveur, que les échéances ont tjrs été honorées ( le prêt était remboursé avant la fin de l’action en justice) et que la société SOFINCO nous a remboursé par chèque via la CARPA les montants des intérêts objet de la déchéance.

Nous avons immédiatement envoyé un courrier A/R à EOS CREDIREC leur demandant de se mettre en rapport avec SOFINCO et nous avons mis en demeure SOFINCO de faire le nécessaire auprès de EOS CREDIREC.

Malheureusement, voici venu le temps des appels téléphoniques répétés et désagréables, avec des interlocuteurs obtus, grossiers, qui ne savent que répondre qu’il faut payer !

Je sais que nous ne risquons rien puisque, compte tenu de la situation, non seulement ils ne disposent et ne disposeront de fait d’aucun titre, nous disposons et d’un jugement et des preuves qu’il n’y a pas d’impayé, toutefois, vu leurs méthodes, je compte aller jusqu’au bout pour faire respecter mes droits, voire aller en justice.

Quel serait l’angle d’attaque face à :
• Une société de crédit condamnée, qui « réactive » un dossier clos. Clos sur deux motifs : crédit entièrement terminé, payé et pour lequel elle a été condamné, et surtout, aucune utilisation depuis 5 ans, ils auraient donc dû résilier le “dossier”.
• Une société de crédit qui vend une créance inexistante pour laquelle elle a été condamnée
• Une société de crédit qui ne tient nullement compte de la mise en demeure envoyée
• Une société de recouvrement qui me harcèle pour une pseudo dette absolument pas due et qui reste sourde aux éléments de preuve que nous lui donnons.

Je vous remercie vivement de l’attention portée à ma demande

29 Apr 2017 - 12:04:24
sarah de arras a dit:

bonjour,
une société de crédit renouvelable à qui je dois de l’argent a fait appel à un huissier et nous avons convenu d’un règlement de 20eur par mois, cela fait 6 mois que je paye. Aujourd’hui l’huissier m’envoie un nouveau document pour le même créancier mais avec la somme qui a fortement diminué. L’huissier me dit que les 20eur par mois c’était de l’amiable, que le créancier veut augmenter le montant mensuel mais que effectivement la somme a été fortement baissée (j’avais transmis à l’huissier tous les documents relatifs à mes dettes). Seulement ce qui me gêne fort, c’est que l’huissier, à la demande du créancier, va venir faire un inventaire de mes biens à mon domicile, comme garantie pour le créancier. J’ai d’ailleurs reçu hier le rendez-vous par courrier pour SAISIE VENTE. Ce qui me gêne en réalité c’est que mon conjoint sort de 2mois d’hopital psychiatrique et qu’une infirmière vient deux fois par jour pour qu’il prenne son traitement, il doit voir son psychiatre à l’hopital toutes les semaines, etc… je l’ai dit à la secrétaire de l’huissier mais pour elle peu importe..je ne veux pas que mon conjoint aie à subir cela… comment faire??? JE PANIQUE

29 Apr 2017 - 11:04:41
virginie de fréjus a dit:

Bonjour Maitre, en novembre 2012 j’ai souscrit une adhésion à la catre PASS à Carrefour de puget sur argens, juste pour avoir accès aux caisses où l’attente était bien moins longue. La conseillère m’a indiqué qu’il fallait souscrire une offre de crédit renouvelable pour bénéficier de la carte PASS. Je lui ai demandé si son utilisation était obligatoire car je ne prenais cette carte que pour passer au caisses plus rapidement je n’avais pas besoin d’un credit revolving. Elle m’a dit que non et que je pouvais payer mes courses au comptant, que le montant serait débité automatiquement sur mon compte bancaire.
Tout était en règle jusqu’au mois d’août 2014 où j’ai envoyé un courrier classque pour cloturermon adhésion à la carte PASS car je partais vivre définitivement en Tunisie.
J’ai dû rentrer en France été 2016 un peu en catastrophe pour raisons médicales et était hébérgée chez des amis le temps de me poser en novembre 2016.
Là il y a à peu près 3 semaines je reçois dans ma boîte aux lettres un avis d’ouverture deporte de force par un huissier mandaté par Carrefour Banque !!!
Après une petite recherche on me dit que je suis redevable de près de 1000 euros, qu’un jugement a été prononcé suite à des incidents de paiements janvier 2015 !!!
que dois je faire ? à quel recours ai je droit pour contester le jugement ? ai je un droit d’accès aux relevés de carrefour banque ? je n’ai jamais utilisé la réserve de crédit ?
Je suis dans une situation financière délicate car le déménagement rapide ainsi que mes ennuis de santé n’ont pas facilité mon retour .
Espérant votre attention salutations respectueuses.

26 Apr 2017 - 07:04:50
christophe dechampigny a dit:

j’ai contracter un crédit bancaire “crédit personnel” il y a 15 ans.il y a eu un gèle suite a un sur-endettement.je n’ai plus jamais repris le règlement des mensualisations de ce crédit et j’ai ferme mon compte.Aujourd’hui la banque me demande de reprendre le remboursement de la somme restant.Suis-je encore débiteur depuis tout ce temps ?

Cordialement.

19 Apr 2017 - 06:04:00
Nadine alata a dit:

Bonjour,
Mon mari est décédé en février dernier et nous avions souscrit un crédit à la consommation à la bnp sur internet. Il reste une année de mensualité. Nous avions pris une assurance en cas de décès. J’ai demandé la prise en charge des mensualités restantes par l’assurance (Cardif). Elle m’ a fait remplir un questionnaire médical par mon médecin traitant. Ce qu’il a fait en toute franchise. L’assurance me refuse la prise en charge pour motif ‘mon mari n’à pas déclaré qu’il était en arrêt de travail’ et se référant à l article L 113-8 du code des assurance. Je vous précise que mon mari etait en retraite depuis près de 5 ans avant la souscription de ce crédit. Que puis-je faire pour faire changer leur décision?
Merci pour votre réponse.

10 Apr 2017 - 08:04:48
Amelle dé Bordeaux a dit:

Bonjour,il y a quelques années déjà ,Cofidis m a accordé un crédit de 2000€ Et j ai repris 1000€ ce qui fait 3000€ au total.Aujourd hui Je n arrive plus à payer Je suis maman seule de trois enfants.Il faut savoir que la société de crédit ne m a jamais demandé de justificatifs Alors qu à l’époque de ma demande j étais au RMI aujourd’hui devenu RSA.Que puis-je faire ? Cordialement

31 Mar 2017 - 10:03:38
magali briec a dit:

Bonjour,
Je suis pacsée, nous avons deux petits crédits à la consommation. Je viens d’hériter de la vente de la maison de ma grand mère, mon père étant décédé. Aujourd’hui je voudrais rembourser ces deux prêt avec cet argent. j’ai demandé à ma banque mais ma conseillère me dis qu’il faut faire attention d’un point de vue juridique sa réponse “Je dois vous apporter un conseil juridique. A savoir que la somme que vous allez recevoir est un bien propre à votre nom. Faites attention si vous souhaitez rembourser des prêts commun ( Mr et Mme).” je ne comprends pas pourquoi ? Je travaille dans un commerce et je ne peux pas me déplacer je pensais pouvoir le faire sur simple demande…

28 Mar 2017 - 08:03:47
Jérôme evreux a dit:

Bonsoir maître ma mère est décédé en 2017 de une crise cardique nous nous sommes aperçus que elle avait un credit chez cofidis de 18500 euros reste 15000 euros a rembourser avec assurance deces que faire car au téléphone ils nous dise que l assurance ne va peut être pas prends en compte ,que pouvons nous faire super bien cordialement

22 Mar 2017 - 09:03:36
ghyslaine de bordeaux a dit:

bonjour
ma maman vient de décédé.
nous nous aperçevons qu ‘elle avait 1 crédit + 1 crédit révolving pour des travaux dans sa maison.son banquier n aurait jamais dû accepter, elle touchait 1000€ par mois de pension de réversion.
elle n avait pas pris d assurance.
que pouvons nous faire
cordialement
ghyslaine

18 Mar 2017 - 08:03:06
Claude de frejus a dit:

Bonjour,
Ma fille a contracté auprès de Cetelem un crédit de 18000€ en juin 2016 Et un nouveau crédit toujours chez cetelem en septembre 2016 pour 28500. € ,hors au vue des ses revenus ,qui sont de 1900 € mois (plus d autres crédits qu elle n à pas déclaré)elle se retrouve en situation de surendettement (étant de plus en dépression et licencié ce jour de son travail),iln y a pas eu de regroupement entre les 2 crédits accordés alors que le 2 été auarit du être refusé.y a t il une possibilité de faire une procédure contre cetelem
Merci de votre reponse
Cordialement

16 Mar 2017 - 06:03:26
Marie valence a dit:

Bonjour Maitre,
En 2003, j ai.contracter aupres de cofidis un crédit a la consomation. J si eu quelques difficultes financieros et je n’ai pas pu payer CE crédit (j’avais d’autres dettes que j’ai solde) en 2006 je quitte la france por m’installer en eapagne ou je trouve un emploie. Des lors aucune nouvelle de cofidis. Mais voila qu’en novembre 2016 ils commemcent a me harceler sur mon lieu de travaille, vía telephone et courrier. Je leur demande aloes si ils ont un jugement, une preuve de tribunal, ils me repondent qu’ils n’ont pas a me donner cette information. Je decide de laisser le temps passer. Cette semaine (15 mars 2017 ) de kouveia deux courrier sur mon lieu de travaille d’un cabinet d’huissier de saint priest (parisot tivan bettremieux) je les appelent toujours en demandante si ils onr un jugement, ils disent que oui maíz refusent de me donner la date.
Si je comprend bien tous les blogs et toutes les discutións que j’ai pu trouver sur internet il y aurait forclusion. Piuvez vous m’aider?
Merci d’avance

15 Mar 2017 - 03:03:15
Nat digne les bains a dit:

Je dois 18000 euros à natixis financement neuilly contentieux me harcele je leur propose un échéancier ils refusent à ce jour je n ai reçu aucun courrier ils me disent que mon dossier est parti au tribunal.

12 Mar 2017 - 01:03:07
camille epouville a dit:

Bonjour, par échange mails et téléphoniques j’ai fais renégocier à ma banque BNP mes 2 crédits immobiliers. Les propositions se sont faites par retours mails me demandant une validation par retour mail. Ce que j’ai fais je jour même de la proposition. il s ‘en ai suivi plusieurs semaines d’échanges (mail et téléphonique) avec mon conseiller qui me demandait de patienter le temps d’instruction du dossier. Aujourd’hui (3 mois après)il m’annonce qu’il est désolé mes le pôles immobilier à fait une erreur dans l’instruction du dossier et que l’OPC était caduc. Est ce normal sachant qu’entre deux j’ai refusé une offre de la Caisse d’épargne qui n’est plus d’actualité maintenant.
Merci.
Cordialement.

10 Mar 2017 - 04:03:39
maryse rouen a dit:

bonsoir
voila je suis dans une position difficile en 1995 mon ex et moi avions contracter un credit open au creddit agricole depuis mon somme divorcer et il n as na pas honnore ce credit qu il avait pris a sa ccharge car moi aussi j avait a e”n remboursser
mais il as ete effacer de sese dettes et le creddit agricole me reclame la somme qu il devait je suis a bout depressive
je sais plus quoi faire pouvez vous m eclairez sur cela
cordialement

8 Mar 2017 - 02:03:43
Tat Bourgoin a dit:

Bonjour Maître,

Je suis depuis Juin 2014 en maladie professionnelle mais avant la reconnaissance ,je ne percevais pas grand chose. Ayant un crédit à la consommation, j’ai contacté l’assurance qui a pris en charge les mensualités et ce jusqu’au 20 Février. Les versements réguliers sont fait jusqu’en Décembre ou je ne sais pourquoi ils ont trainé pour payer les mensualités. De ce fait, malgré les paiements de l’assurance , la société de crédit m’a fiché à la Banque de France.
Ont-ils le droit ? Que faire ? et combien dure la prise en charge des mensualités en cas de maladie professionnelle ?
MErci et bonne journée à vous .

3 Mar 2017 - 08:03:25
Laetitia de Cérons a dit:

Bonjour,
Mon mari a contracté un prêt à la conso auprès de sbanque (la banque postale) mais suite à une situation financière qui s’est dégradée (chômage, problème de santé..) il a eu 2 mensualités impayées et aujourd’hui ses allocations chomage (985e) ont été ponctionnée directement par la banque de 500e pour couvrir les impayés. Ont-il le droit de lui laisser si peu pour vivre, sachant que je suis en invalidité (à mi temps) et avec un enfant. Merci par avance de votre réponse. Bien cordialement.
Laetitia de Cérons 33

3 Mar 2017 - 05:03:51
Audrey de Lausanne a dit:

Bonjour Monsieur,

J’ai actuellement un crédit auprès Creatis(une autre entreprise Synergie qui a repris l’affaire)
Je n’arrive pas à payer les sommes dues par rapport à ma situation instable,ce n’est pas de ma volonté, ils n’arrêtent de me dire que l’affaire va aller au tribunal,…
Que me conseiller vous?
Mon crédit date de 5 ans min.

Je suis complètement perdue, je n’arrive pas à trouver les bonnes informations.

Merci par avance.

Meilleures salutations,

Jessie

1 Mar 2017 - 06:03:22
Joëlle anduze a dit:

bonjour
En 2014 j’ai fait un prêt à la consommation pour financer entre autre des soins dentaire; ce crédit s’élevait à à 3500€ depuis juillet 2014 je paie 106€ par mois et quand il arrive que le prélèvement ne peut être exécuté je paie 2 fois la somme le mois suivant.j’ai téléphoné l’autre jour pour savoir ce qu’il me restait à payer et là on m’annonce 3200€!! en 2 ans et demi je n’aurait finalement remboursé que 300€!! de plus je suis au chômage depuis janvier 2015 et mes difficultés sont grandissantes.. est-ce normal que je doive encore une telle somme?? puis je avoir un recours du fait que je suis en difficulté financière? je vous remercie de votre intérêt à m’apporter une réponse.
Cordialement

28 Feb 2017 - 09:02:08
jannick AVIGNON a dit:

Bonjour,
Ma mère a souscrit un crédit chez SOFINCO. Agée de 84 ans et étant au fond de solidarité, je ne comprends pas comment l’organisme de crédit a pu accepter.
Ma mère est décédée le 13/12/2016 et à son décès, j’ai refusé toute succession.
Je viens de recevoir un courrier de la banque “crédit Agricole” me demandant mes coordonnées bancaires afin de me verser le montant d’une assurance vie (41.55 €). Ils m’expliquent que cette assurance vie est hors succession et qu’ils doivent me la verser.
Ma question est : Que dois-je faire concernant cette assurance vie (ça fait quand même trois fois que la banque me relance) sachant que je ne veux pas hériter du crédit.
Merci infiniment de votre réponse
Bien cordialement

26 Feb 2017 - 06:02:19
Helene Lagnieu a dit:

Bonjour j’avais souscrit un crédit A médiatis il y a quelques années avec mon mari nous avions pris l’assurance pour ce crédit quelques années après j’ai été licencié pour inaptitude suite à des menaces de mon employeur l’assurance a été refusé par le médecin du crédit je n’ai jamais eu d’explication pourquoi il refusait j’ai eu des soucis financiers après ma perte d’emploi et du coup nous avions déposé à cette époque un dossier de surendettement et a ce jour je règle toujours cette dette a un huissier depuis 2008 j’aimerais savoir si cela est normal depuis mon mari est décédé je suis seul et j’aimerais savoir si c’est normal que depuis temps années je dois toujours à mediatis via un huissier de justice.
Car j’avais envoyé un courrier à l’huissier pour lui expliqué il m’avait répondu que la société allait être présent dans leur locaux à Paris et que si je me déplaçais il pourrais faire quelque chose à ce sujet

24 Feb 2017 - 12:02:27
Emilie de Meaux a dit:

Bonjour,
J’ai contracté un regroupement de crédit qui m’a été accordée l’année dernière par la société Créatis, ce prêt m’a été octroyé sous condition d’une cession sur salaire. Ce dont je me suis acquittée par un RV au greffe.
Depuis le 1er janvier, j’ai changé de situation professionnelle et d’employeur.
Suite à ce changement, Créatis me prélève sur mon compte et cela me va bien.
Je ne souhaite pas solliciter mon employeur pour renouveler cette cession.
La société Créatis peut-elle m’obliger à cette cession ou puis-je demander qu’ils continuent le prélèvement sur mon compte?
Merci par avance de votre réponse.
Bien cordialement.

22 Feb 2017 - 07:02:19
Chantal Thonon a dit:

Bonjour, je paye un plan de surendettement depuis 2015 sans incident est ce que les créanciers peuvent sans prendre au coemprunteur avant la fin du plan de surendettement qui n’est pas lui sur le plan et ont est pas marié . Merci

20 Feb 2017 - 11:02:32
karine a dit:

Bonjour je suis séparé officiellement de mon mari depuis 1995 marié sous contrat et divorcé depuis 2014.
Depuis 10 ans le credit agricole réclame le remboursement d’un prêt conso avec nos 2 signatures, je suis co emprunteur,et sansrésultat car mon ex mari se débrouillait pour rien payé et dirigé les huissiers vers moi systématiquement.
Jai été contacté recemment par SOMECO qui a racheté la dette et aprés multiples discussions, papiers, fiche impot me concernant car pas imposable, retraitée, et minimum vieillesse…celle-ci m’avait dit que je ne pouvait être encore embetter.
Et ce ce jour je viens de recevoir une demande de leur part de 1800 euros car Mr paie par petite écheance et il reste ce reliquat qui m’incombe?????
Que dois je faire cela dure depuis des années et je ne sais comment faire?
Puis je invoquer le fait que je soulève la prescription acquise de ce dossier pour en finir une fois pour toute?

Merci

18 Feb 2017 - 02:02:12
FREDERIC a dit:

Bonjour,
J’ai souscrit un crédit à la consommation avec un co-emprunteur (pas de lien de parenté, petite amie). je me suis retrouvé récemment en situation de recherche d’emploi et ne pouvant plus payer les mensualités, j’ai déposé un dossier de surendettement. le créancier se retourne vers le co-emprunteur (ma petite amie de qui je suis séparé maintenant) et exige d’elle qu’elle rembourse la totalité des mensualités; ont-ils le droit d’exiger cela d’elle ? le crédit a été accordé sur la base de 2 salaires, elle ne peut pas tout payer.
Par avance, je vous remercie pour votre aide.
Frédéric

16 Feb 2017 - 08:02:37
Yann a dit:

Bonjour ,

Mon père avait contracté un crédit conso.Avec assurance décès.je précise qu’au moment du crédit il avait 74 ans.
mon père est décédé en début d’année 2017 il avait 77 ans.
En demandant l’annulation du crédit l’organisme de crédit nous sort que mon père n’avait plus d’assurance décès celle-ci à été annulé en novembre 2016 par l’organisme de crédit nous n’avons jamais rien reçu nous l’indiquant ,est-ce normal ?
Quels sont nos recours ?

merci

16 Feb 2017 - 08:02:10
Hinda Mulhouse a dit:

Bonjour,

Mon père a contracté un crédit à la consommation d’un montant de 10 000€ alors qu’il a été interdit bancaire pendant des années et a des difficultés à honorer son prêt logement de plus de 100 000€. Nous l’avons découvert depuis peu, et aujourd’hui il ne paye plus ses échéances. Pourquoi lui avoir accordé ce prêt à la consommation alors qu’il a déjà un prêt logement?

Merci pour votre retour.

12 Feb 2017 - 10:02:40
Issa de Tunisie a dit:

Bonjour Maître
j’ai besoin des renseignements concernant l’intérêt en matière de crédit de consommation.
Cordialement

10 Feb 2017 - 07:02:24
GILBERT MONTREUIL a dit:

J’ai eu des ennuis on m’a fait chanter et j’ai eu peur j’ai paye et pour ne pas etre a decouvert j’ai demande beaucoup de prets a la consommation.
j’ai toujours des revenus mais les fins de mois difficiles et je voudrais negocier les mensualites des prets pour eviter le dossier de surendettement et vivre normalement et bien sur sans faire d’autres credits.

8 Feb 2017 - 04:02:46
Marilyn - Vitrolles a dit:

Bjr,
Un huissier a bloqué les comptes en banque de mes parents après leur avoir signifier, le 17 janvier 2017, une ordonnance d’injonction de payer avec commandement, par simple envoi postal, datant du 19 décembre 1992, rendue exécutoire le 22 février 1993 dont mes parents n’ont jamais eu connaissance.
Est-ce légal ?
J’ai contacté l’huissier qui dit avoir adressé des courriers à mes parents en 1994, mais ils n’ont jamais rien reçu.
Que faire ?
Merci

6 Feb 2017 - 08:02:46
Nicolas de paris a dit:

Bonjour,
J’ai contracté en octobre 2016 un crédit à la consommation en 10 fois sans frais à but pour un canapé (crédit contracté chez cetelem) J’ai adhéré également de leur carte de crédit. J’avais deux solutions pour cette carte, soit paiement instantané soit en différé. Étant commercial, j’ai opté pour le paiement instantané. J’ai effectué quelque course avec car cette carte avait un avantage de rembourser 2% du montant dépensé.
Premier problème: la carte était en paiement différé… mon option en paiement instantané n’a pas été sélectionné. (J’aurai du faire attention je ne peu m’en prendre qu’à moi même)
Deuxième problème: un des prélèvements en différé n’a pas été accepté. La société cetelem ma donc fait passer sans mon accord cette échéance loupé en crédit revolving à 19% avec assurance sur 3 ans.
J’aimerai savoir s’ils sont dans leurs droit sachant que je n’ai jamais signé aucun document pour se deuxième crédit.
Cordialement.

6 Feb 2017 - 05:02:50
christian de Nîmes a dit:

Bonjour Maitre,j’ai demandé et obtenu une pause d’un mois dans les remboursements de mon crédit à la consommation(crédit agricole) ;or ,on me facture des frais pour cette opération,qui pourtant est ”sans frais” comme le précise la brochure de la banque! comment me faire rembourser de ces frais? une lettre recommandée suffit-elle? Merci de me répondre, cordialement C.T.

3 Feb 2017 - 08:02:12
eliane de sarlat a dit:

Bonjour Maître – En 2013 nous avons fait un rachat de crédit par la LBP financement, avec assurance facultative ADI.
– Puis-je demander l’annulation de l’assurance, sans que cette banque nous oblige à en contracter une autre ?
– Sinon, peut-on avoir seulement l’assurance décès car maintenant nous sommes tous les 2 en retraite?
Il nous reste 18 mensualités.
Merci,Maître, pour votre réponse.
sincères salutations

1 Feb 2017 - 09:02:25
chantal d'Avignon a dit:

Bonjour Maitre,
ma mère est décédée , j’ai retrouvé dans ses relevés bancaires une somme régulière prélevée au profil de sofinco depuis des années.
je leur ai écrit en demandant des explications et une copie d’un contrat signé, jusqu’ici pas de réponse
pendant combien de temps peuvent-ils me réclamer un paiement qui d’après ce que j’ai pu estimer s’élèverait à 1300 ou 1500€
j’ajoute qu’elle ne laisse que des dettes: banque, autre crédit renouvelable, achats inconsidérés fait sans que personne de la famille n’ait pu s’en apercevoir
merci de votre réponse
cordialement

30 Jan 2017 - 11:01:36
Sabrina du creusot a dit:

Bonjour,

Voila je vous explique notre situation, car j’aimerais connaître les démarches à effectuer…

En octobre 2015, ma banque à racheter les crédits de Mon Mari qui était à la société générale, pour que nous aillons qu’une banque avec un compte joint. Il y avait deux pret Et Mon mari était en découvert De 711 euros.
La banque leur a donc envoyer 3 chèques un pour chacun des prêts et un De 800 euros afin de combler se découvert. Nous n’avions jamais eu de nouvelles. Et Voila qu’un huissier se présente chez nous avec une sommation à payer De 711 euros pour le sois disant découvert…

J’ai donc montrer les relever bancaire à l’huissier qui s’est décharger De l’affaire en voyant Nos preuves car la société générale par contre n’a aucune preuve, aucun relève à fournir etc… cependant la société général nous a ficher à la banque de France! J’ai donc pris contact avec le service qui nous réclame cette somme FRANFINANCE qui me dit devant les preuves qu’elles n’a pas de preuves sur la destination des 800 euros alors que la lettre envoyer avec les chèques détaillait Parfaitement. Elle ose me sortir qu’elle est prête à un arrangement à l’amiable, que nous payons que 50% ce que je refuse catégoriquement puisque nous ne devons rien et que c’est plutôt l’inverse…

Quel recours ai-je ? Quel démarche dois-je effectuer? Je ne calerais pas, je ne vais pas me laisser Faire alors que j’ai payer, c’est hors de question.

Merci d’avance pour toute reponse.

28 Jan 2017 - 09:01:49
jean luc du bourgneuf la foret 53410 a dit:

bonjour
je viens vers vous pour avoir des renseignement sur une assurance de rachat de credit par ma maman
ma maman venant de decede j’ai vu quelle avait fait un rachat de credit avec une assurance deces j’ai contactez la banque pour dire que ma maman etait decede et quelle avait une assurance deces au bout de 3 semaine j’ai eu un courrier me disant que l’assurance deces ne pouvait pas marchez pour cause que ma maman avait du diabete et quelle avait pas declarer quand elle avait fait le rachat de credit mais elle est decede de arret cardiaque
pouvait vous me donnez des renseignement complementaire et si je peu trouver une solution vu que ma maman avait deja presque fini de payez
merci de votre reponse

28 Jan 2017 - 11:01:41
max palaiseau a dit:

Bonjour maitre,

Mon ex compagne avait souscrit des crédits sans que je sois mentionné comme co-emprunteur sur le contrat,les créanciers peuvent-ils m’imposer de rembourser ces crédits qu’elle ne rembourse pas?
Merci dans l’attente de votre réponse.
Cordialement.

27 Jan 2017 - 12:01:11
chantal + auxerre a dit:

bonjour,
je ne peux plus régler les échéances, chez cofidis. ce n’est que provisoire. je leur ai demandé par courrier rec. avec AR , l’autorisation de verser 150 €/mois pour les 3 prêts que j’ai chez eux. Aucune réponse.j’adresse, tous les mois, 150 € qui sont encaissés. Nous recevons, ce matin, sans aucun courrier ddde mise en demeure, ni rec. une lette nous informant que nous venons d’être fichés BDF. est-ce légal? merci pour votre aide

25 Jan 2017 - 08:01:51
vaureal a dit:

J ai 2 credit chez ge money 1 immobilier et l’autre consommation de75000 e qui n a jamais baissé depuis 2006 l année du rachat . La je vend ma maison es ce que je peux juste demander à remboursé le crédit immobilier et chercher à renégocier a la baisse le crédit consommation

25 Jan 2017 - 03:01:34
Sylvie BÉNING LES SAINT AVOLD a dit:

Bonsoir
En novembre 2016 mon companion et moi-même avons souscrit un rachat de crédits pour une somme totale de 80 000 euros par l’intermédiaire d’un courtiers. Mon companion m’a quitté le 5 janvier et je me retrouve seule et dans l’impossibilité de régler toutes les mensualités ? Que va-t-il se passer si je ne règle plus les échéances ?
avec mes remerciements anticipés

Cordialement

23 Jan 2017 - 09:01:37
justine de begles a dit:

Bonjour,
mon pere a souscrit des credits ( pour 45.000 euros ) aupres d’organismes en imitant la signature de ma mere tres grossierement. comment ont il pu octroyer ces credits alors qu ils n ont pas verifié puisque sur ses papiers on voit bien que la signature n est pas la meme et que c est un faux, il y avait un plan de surendettement en cours mais les assurances deces ont toutes etes resiliees par les organism
es. aujourd hui il est decedé a t on un recours ?

12 Jan 2017 - 10:01:10
Romuald ris a dit:

Bonjour maître un amis à fait un crédit cetelem avec de fausse fiche de paie touchant le RSA ce crédit ce paye mais sa banque lui bloque les fond ont il le droit ????

11 Jan 2017 - 09:01:03
Christelle Tours a dit:

Bonsoir,

Mon pére est rentré à l’hopital le 09/11/2016 pour un AVC, il est décédé le 1er décembre dans son sommeil (mort brutal selon le medecin et inconnue certificat médical à l’appui). Mon père a contracté un prêt auprès de SOFINCO d’un montant de 6500 euros en octobre 2016. IL avait une assurance décés lié à son pret. J’ai contacté SOFINCO et leur ait transmit acte de décs + certificat médical de l’hopital. Il ne cesse de me harceler de courriers me réclamant de nombreux justificatifs demandant : traitement médical qu’il prenait ect. J’ai envoyé le courrier auprès de l’hopital mais il mon juste transmit le certificat médical. J’ai envoyé à plusieurs reprises des courriers leur expliquant que je n’arrivais pas à avoir ces documents. A ce jour il ne veulent rien savoir ils me réclament ces justificatifs et me menace de rembourser le prêt. Pourtant le certificat médical précise bien que mon pére est décéde d’une mort naturelle. Qu’elle est mon recours ce n’est pas faut d’avoir réclamé ces justificatifs à l’hopital ? Merci pour votre retour

9 Jan 2017 - 07:01:33
Morgane de Chambéry a dit:

Bonsoir,
J’explique ma situation, le 18 mai 2016 ma maman est décédé, par la suite, j’ai un crédit qui m’est retombé dessus je le paye étant donné que j’étais co empreinteur de ce crédit, toute fois, le 22 décembre un huissier me contact par téléphone me demandant de réglé une somme de 1900 Euros pour un crédit à la consommation, hors, j’ai jamais fait de crédit à mon nom directement, je pense donc que ma mère à fait celui ci à mon insu (comme elle l’a déjà fait par le passer à ma soeur qui a payé pour ne pas que ce soit ma maman qui le fasse), depuis le décé de ma maman, je reçois des courriers me demandant de réglé des sommes que je n’ai jamais perçu, quand j’ai demander à l’huissier de me dire de quoi il s’agissait celle ci n’a pas pu me fournir d’information supplémentaire, à la suite du décé de ma maman, j’ai du prendre un appartement et partir du domicile que j’occupais avec elle, en fonction des dépenses que j’ai celle ci n’a pris en compte que mon loyer et me demande de remboursé 216 euros par mois, hors a coté d’un loyer j’ai edf et j’en passe, je ne veux pas avoir de saisie sur mon salaire ou ce genre de chose donc je me dis je dois payer, sauf qu’il m’est impossible de sortir une somme pareil. Je ne sais même pas de quoi il s’agit comme crédit, et même dans les papiers de ma maman je n’ai rien trouver concernant un crédit, je suis au bout du rouleau, je ne sais plus quoi faire et comment m’en sortir, je rentre dans une vie active d’adulte résponsable, et a 25 ans je me retrouve avec des dettes.

27 Dec 2016 - 09:12:19
Jean-Marie de Albières a dit:

Une société X de vente de photovoltaïque m’a fait souscrire par contrainte (prouvée) un crédit affecté au profit de X, auprès d’un organisme de crédit S. Je ‘n’ai donc jamais vu la couleur de cet argent.

La livraison de a centrale photovoltaïque de 3 kW a eu lieu à la date d+ huit mois, alors que X m’avait fait écrire d-sous contrainte que les travaux étaient terminés à la date d. le crédit a démarré à la date d.

A la date d+ 13 mois, j’ai constaté une fraude sur le consul ; X avait coché la case ”intégré en toiture” alors que les panneaux ne l’étaient pas, ce qui me faisait attribuer un tarif auquel je ‘n’avais pas droit (j’ai la preuve certaine de cela). e ‘n’avais droit qu’au tarif moitié, ce qui faisait de ‘opération un désastre financier horrible. OA solaire, contacté, a immédiatement annulé le contrat de rachat, reconnaissant que je ‘n’avais pas doit à ce tarif avantageux; Depuis, je ‘n’ai souscrit aucun auge contrat, les panneaux ne produisent quasiment rien, X a déposé le bilan et S, ayant abusé de nombreuses personnes qui ont déposé plainte, a été absorbée par une autre société de crédit Z.; aucune installation d’autoconsommation n’a été faite sur ces panneaux qui de toutes façons, aujourd’hui, ne produisent rien, ainsi que l’a constaté un inspecteur d’EDF.

Ainsi, ce crédit affecté, qui a profité 100% à X, ne m’a rien apporté du tout. Je ne gagne absolument rien et ne peux rien gagner ni par revente ni par autoconsommation. Les panneaux pourrissent su une toiture et les maigres appareils électriques ont été débranchés par EDF et ne servent absolument à rien. Ilfaudra que je les dépose à mes frais pour les apporter à une déchetterie, ainsi d’ailleurs que les panneaux qui ne produisent rien.

Ma question est : dois-je quand même rembourser le capital affecté ou existe-t-il une disposition de notre droit qui évite d’avoir quelque chose à payer alors que moi, en échange, je n’ai que du RIEN ?

22 Dec 2016 - 11:12:31
Philippe de Limoges a dit:

Bonjour, Maître, nous avons emprunté 82.000 €uros en 2005, a une Banque pour “rachat de crédits” ,contrat qui finalise en 2025, avec assurances décès -Invalidité et
arrêt de travail. En 2006 madame à été mise en longue maladie (suite a un accident de santé) et en 2013 déclarée
Invalide a vie para son Administration (Hôpital).
Préalablement nous avons porté plainte en TGI en 2006 contre l’assureur et la Banque prêteuse pour avoir nié les indemnités a madame pendant sa longue maladie.
Suite aux expertises ordonnés par le TGI ,madame a été déclarée en Invalidité a 66% Fonctionnelle et a 100% en maladie ,et la Compagnie d’assurance condamné a restituer
toutes les mensualités prises et non indemnisés.
Mais le jugement de 2011 a conclu en une mise en retraite de Mme calculé pour 2013 et la réalité est autre:

Madame a été mise en Invalidité a vie par la Commission de
Reforme (car fonctionnaire titularisée) a compter du 1 janvier 2013, avec toute la documentation correspondant a sa situation. Documentation qui a été envoyé avec lettre R/Avec accusé de réception a la Banque prêteuse et a son
assureur pour faire appliquer sa clause Invalidité (qui prévoit plusieurs avantages) mais jusqu’à aujourd’hui en
décembre 2016 ,la banque ni son assureur répondent et nous continuons a payer le crédit.
Quelques Conseillers de nos Banques (où nous sommes prélevés de 700 €uros par mois) nous ont conseillé de ne pas plus autoriser ce prélèvement vis à vis de l’attitude de ces organismes prêteurs et assureurs.

Mais un avocat nous à dit que c’est dangereux pour
nous, car la Banque prêteuse peut nous déposer de notre maison pour non payement.

Quel est votre point de vue? SVP , car nous sommes totalement perdus entre les assurances et le silence radio de la Banque et son assureur.

Cordialement Philippe de Limoges

20 Dec 2016 - 05:12:16
Jean RENNES a dit:

Si j’obtiens un crédit à la consommation sans destination spécifique, puis-je l’utiliser pour l’acquisition d’un bien immobilier.
Par avance merci de votre réponse.
Cordialement
jj

14 Dec 2016 - 08:12:00
Jean Pierre de Nice a dit:

Bonjour,
Mon ami a signé un accord de remboursement de sa dette par étalement avec BANQUE ACCORD au printemps. Aujourd’hui, ayant décroché un CDI, il souhaite rembourser la totalité de la créance mais sa banque découvre qu’il est toujours fiché FICP, alors qu’il respecte scrupuleusement l’échéancier. Peut-il demander à BANQUE ACCORD -le créancier- de lever l’inscription à la BDF? ou devra-t-il saisir le médiateur?

Merci

13 Dec 2016 - 07:12:02
Michael de Limoges a dit:

Bonjour,
Je suis harcelé par Cofidis pour prendre un crédit chez eux.
Je reçois presque tous les mois des propositions de crédit pré remplies à mon nom que je leur retourne systématiquement. J’ai déménagé et cela continue. A deux reprises, j’ai envoyé leurs propositions à leur service client sans aucun résultat. Maintenant ils m’envoient aussi des SMS.Je ne veux pas leur donner ma nouvelle adresse. Je suis inquiet de savoir qu’il y a des courriers qui circulent avec des documents pré remplies avec des informations me concernant. Je voudrai les traîner en justice.

13 Dec 2016 - 06:12:09
Cindy Chatou a dit:

Bonjour Maître,
Je souhaite obtenir des conseils de votre part concernant un litige avec SOFINCO.
En novembre 2015 j’ai reçu une offre de la part de SOFINCO qui me proposait d’utiliser ma réserve d’un montant de 3000€ avec un taux à 3,99%.
J’ai finalement obtenu un crédit conso de 2000€ à rembourser sous 29 mois. Je n’ai reçu aucun contrat me confirmant les conditions de remboursement, le taux etc. En les contactant aujourd’hui, j’apprends que le taux qui m’est appliqué est finalement de 5,91%. De plus, ils ne sont pas en mesure de me fournir de preuve de mon consentement.
Je souhaite contester ce taux car je pense clairement qu’il y a eu un défaut de conseil d’une part parce que le taux proposé n’est finalement pas celui appliqué et d’autre part parce que si j’avais eu connaissance du taux je me serais certainement rétractée.
Quels conseils pourriez vous m’apporter?
Je vous remercie par avance pour votre aide précieuse.
Cordialement.

13 Dec 2016 - 02:12:07
Julien de Strasbourg a dit:

Bonjour Maitres.
J ai contracte un pret a la conso aupres de ma banque dont le titre est :
Contrat de credit (non soumis aux article L311-1 et suivants du code de la consommation).
je souhaite maintenant le rembourser en anticipation. Ma banque m annonce une indemnite legale de 5% restant du capital restant du. Ce qui est marque ds le contrat que j ai signe.
Par contre le code de la consomation dit :
Par effet de la loi Lagarde du 1er juillet 2010, les conditions sont désormais légèrement moins favorables pour les crédits à la consommation souscrits au-delà du 1er mai 2011. Lorsque le montant remboursé par anticipation dépasse la somme de 10 000 € sur douze mois glissants, une indemnité pourra être exigée par le prêteur, à condition évidemment que cette possibilité figure en toutes lettres dans le contrat. L’indemnité en question ne peut dépasser 1 % du montant du crédit si la durée de remboursement restante était supérieure à un an. Si le crédit devait prendre fin dans moins d’un an, la pénalité maximale est alors de 0,5 %. Dans tous les cas, elle ne peut bien sûr être supérieure, en valeur absolue, au montant total des intérêts que l’emprunteur aurait dû payer si le crédit était allé à son terme.

Ma banquiere me dit que ” ce contrat de crédit ne rentre pas dans le champ d’application de la loi Lagarde”

Est ce possible ? ai je un recours ? je suis pret a payer 1% de frais mais pas 5%….
Merci d avance.

7 Dec 2016 - 06:12:09
Fatinha d'Annecy a dit:

Bonjour,
j’ai été démarché à domicile en Juillet 2015, pour un revêtement de façade. on m’a proposé un crédit affecté chez Sofinco de 5400€, avec prélèvement des échéances 6 mois plus tard que les travaux, donc j’ai commencé à payer en Avril 2016, puisse que les travaux ont été faits ( mais pas la totalité) en Octobre 2015. J’ai écrit une lettre en Mars 2016 avant de commencer à être débiter. Ils ne m’ont jamais répondu. a l’heure actuel l’entreprise ( BATIFRANCE de Boug les Valances) n’existe plus. j’ai repris le contrat pour voir ce que je pourrai faire car je paie quelque chose dont je n’ai pas et j’ai remarqué quelques lacunes.
J’ai juste signé, avec le démarcheur une ” offre de contrat de crédit affecté” qui est calculé ainsi:

montant total du crédit: 5400€
durée du contrat de crédit: 65 mois
nombre d’échéances: 60 mois
montant des échéances mensuelles (hors assur. facul.): 105,44€
montant total dû (hors assur. facul.): 6326,40€
taux débiteur fixe: 4,80%
taux annuel effectif global: 5,608%
assurance facultative en € par mois: 5,40€
autres frais liés au contrat de crédit: 108€
montant des échéances mensueles avec assur. choisi: 110,84€
montant total dû avec assur.: 6650,40€

1) l’assurance ne m’a jamais été proposé il me l’a imposé
2) je n’ai jamais reçu de contrat de crédit ni posé ma signature
sur aucun autre document.
3) les seules courrier que j’ai eu de la part de sofinco ont été
2 lettres dattés du 09/oct/2015 qui dit “60 échéances de
110,84€ du 10/04/2016 au 10/03/2021”. et l’autre datté du
08/janvier/2016 qui dit: “montant du capital restant dû à la
date du 31/décembre/2015 est de 5400€”

ma question: puis-je faire opposition à ce prélèvement? je n’ai aucun autre document de la part de Sofinco et il me semble que les calcules sont érronés.
Merci beaucoup de me donner une réponse.
Cordialement
Fatinha

7 Dec 2016 - 08:12:34
olivier Vaucluse a dit:

Bonjour Maître,
Mon père est décédé depuis peu et maintenant nous soutenons ma mère dans ses démarches (peu de place au deuil). Nous découvrons avec stupéfaction les difficultés financières de notre mère. Mes parents avaient 2 véhicules achetés à crédit en lien avec le concessionnaire auto + un autre crédit à la consommation…soit autant de rentrée d’argent tous les mois que de dépenses. L’organisme de crédit n’a t’il pas l’obligation légale de vérifier la solvabilité de ses clients (taux d’endettement) ? Depuis le décès de mon père et une pension de réversion très réduite…tous les mois, ma mère sera dans le rouge avec un reste à payer de plus de 35000 euros…Dans l’urgence, j’ai vendu un véhicule pour retarder cette échéance et nous espérons éviter de vendre sa maison pour qu’elle puisse avancer. Je vous remercie pour votre attention et reste preneur de vos précieux conseils. Bien à vous.

24 Nov 2016 - 05:11:56
Chris Mont de Marsan a dit:

Bonjour Maître
Suite a de nombreuses difficultes financieres dues a des depenses excessives de ma part et de celle de mon mari, puis des difficultes de sante de ma part et des mes filles, j’ai contracte plusieurs prets, sans dire tout a mon mari, en imitant sa signature et en donnant parfois de fausses informations aux organismes de credit. Mes mensonges et nos difficultes financieres ont ete decouvertes par mon mari. Je souhaite pouvoir assumer les montants dus. On nous a conseille de faire un dossier de surendettement, mais je veux faire les choses correctement. Pouvez-vous me conseiller ?
Merci pour votre reponse

24 Nov 2016 - 10:11:54
Carole de Courdimanche a dit:

Bonjour Maître,

Je viens d’être saisie par un Huissier qui me réclame une dette COFIDIS pour un emprunt fait avec mon ex-mari. Cette dette est passée au Tribunal le 04/03/1995 et je suis divorcée depuis 98.
J’ai demandé à Cofidis une copie du contrat, on m’a répondu que le contrat avait été cédé et les originaux fournis à cet huissier.
J’ai demandé à l’huissier de couper la dette en 2 et de réclamer l’autre partie à mon ex-mari. Il m’a répondu négativement car mon ex-mari n’habite pas le même département et que je devais régler la somme seule.
Est-il dans son droit ?
Je vous remercie, à l’avance, pour votre réponse.
Cordialement,

22 Nov 2016 - 03:11:26
laetitia de Bordeaux a dit:

Bonjour Maitre,
Mon conjoint est tombé dans l’addiction du jeu d’argent, et a contracter des crédits à la consommation. Il se retrouve avec des mensualités exorbitante, car il a menti sur sa situation familiale et n’a pas notifié aux sociétés (cofidis et Cofinoga)que nous avions un crédit maison.
Y a t il un recours, ces sociétés ne sont-elles pas dans le devoir de vérifier les informations données comme le font les banques ?
Vous remerciant par avance pour votre réponse,
Bien cordialement

22 Nov 2016 - 10:11:36
kamel de morsang a dit:

bonjour,j ai souscrit 4 credits à la consommation avec mon épouse je rembourse 320 e par mois plus un credit a ma banque de 18000 dont je rembourse 380e par mois…. Ma femme ne travaillait pas auhjourdhui nous divorcons et le juge ordonne que je paie seul la totalité des mensualités.Je ne veux pas que mon ex femme paie mais existe t il une solution qui puisse m aider à régulariser ces credits sachant que je travaille en cdi pour un salaire de 1845e par mois cordialement merci

23 Nov 2016 - 09:11:48
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Vous n’aviez pas connaissance du prêt mais il a été signé pendant le mariage. Il faut regarder de quoi il s’agit comme prêt mais en principe c’est une dette commune. Cordialement

21 Nov 2016 - 01:11:53
Anonyme a dit:

Bonjour,

Nous sommes en instance de divorce, ONC a été prononcée. Dans ses conclusions mon épouse fait apparaître les mensualités d’un prêt dont je n’ai jamais eu connaissance ni vu un seul centime. Je n’états pas non plus co-signataire. Mon épouse a t’elle le droit de faire figurer ces mensualités dans ses frais.

Avec mes remerciements par avance

Cordialement
*

18 Nov 2016 - 01:11:40
Patrick de Paris a dit:

Bonjour Maître,

N’arrivant plus à honorer mes mensualités auprès d’un organisme de crédit ces derniers mois, celui-ci a confié mon dossier à une agence de recouvrement. Celle-ci m’a écrit pour me demander de régler dans les 8 jours l’intégralité de la somme : 4579 €. Passé ce délai cette agence menace d’intenter une action en justice. Je n’ai malheureusement pas, dans l’immédiat, la somme demandée. Que me conseillez-vous de faire ? Attendre le procès au tribunal ? Négocier avec le créancier ? Ce dernier me renvoie vers l’agence de recouvrement.

Merci d’avance pour votre réponse.

Patrick

17 Nov 2016 - 01:11:23
etienne charleville mezieres a dit:

bonjour je viens vers vous aujourd’hui car suite à un licenciement j’ai rembourser mes crédit par anticipation un crédit revolving un regroupement de crédit et un crédit à la consommation je voulais savoir si le fait d’être licencié m exonéré de payer les indemnités de remboursement anticipé merci d’avance cordialement

7 Nov 2016 - 05:11:50
Dav a dit:

Bonjour j’ai souscrit un crédit affecté le 5 novembre, j’ai fait une rétractation le 07 novembre (réglementaire). Cependant, le vendeur m’a livré mon meuble le 05 novembre sans acompte, dois je le lui rendre? Je n’ai pas demandé la livraison immédiate.

25 Oct 2016 - 11:10:53
Jean de Prades le lez a dit:

Bonjour, j ai souscris un crédit de 50000€ en 2010 pour l’achat d’un camping car, ce camping car à été volé sans effraction en 2014.l’assurance ne m’a pas indemnisé.une action en justice a été entreprise.la procédure montre que le véhicule a été revendu très rapidement en ayant produit un faux certificat de non gage ce qui a permis à l acheteur de faire établir sans problème sa carte grise. Pendant toute la durée de la procédure j’ai continué d’honorer les échéances (541,24€ par mois)x28.
La justice à classé l’affaire au motif que le voleur n’a pu être identifié. Ceci ne ce serait pas produit si le véhicule avait été gagé.la maison de crédit à t’elle fait une faute??
Actuellement je continu à payer alors que le camping car n’est plus, indépendamment de ma volonté, en ma possession.
Comment annuler ce crédit.
Que faire???
Merci

26 Oct 2016 - 08:10:32
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Vous avez soldé deux prêts au lieu d’un seul, où se trouve votre préjudice ?
Cordialement

24 Oct 2016 - 06:10:39
Adjel+ marseille a dit:

Bonjour
J’avais 2 prêts chez sofinco, j’ai voulu en solder un mai ils m’ont donné la mauvaise référence du coup j’ai du solder 2 prêts, et ils devaient m’en rembourser un des deux (celui ou leur conseillère serait trompée en me donnât la référence).
Je suis toujours en attente du remboursement et les mensualités sont décomptées.
J’ai envoyé 2 recommandés sans réponse.
La personne qui s’occupe
de min dossier N’est jamais dispo et quand j’appelle pour parler de min dossier in me
Raccroche au nez.
Aujourd’hui je souhaite les poursuivre et demander des dommages et intérêts.
Est ce possible?
Bien cordialement.

24 Oct 2016 - 10:10:27
Catherine Paris a dit:

Bonjour,

J’ai souscrit un contrat chez Cetelem en 1998 (carte Aurore). J’ai eu des incidents de paiement en avril et mai dernier, vite régularisés (juillet). Cependant mon compte reste bloqué et la conseillère que j’ai eue au téléphone me dit que cela va rester en l’état encore des mois mais que je peux écrire à leurs service client pour solliciter le déblocage des fonds. C’est un abus de pouvoir manifeste. Que puis-je citer comme articles des codes civil et de la consommation pour appuyer ma demande d’accéder de nouveau à ce crédit ? Pour le moment je paie les mensualités sans pouvoir l’utiliser – cela fait 6 mois que ça dure. Je peux aussi menacer de les dénoncer à la DGCCRF j’imagine. Merci

12 Oct 2016 - 10:10:11
Jonathan de Douai a dit:

Bonjour , j’ai souscris un contrat auto en 2013 chez GE Money Bank. Depuis 2014 je ne reçois plus de courrier m’informant du capital restant dû. Que dois-je faire ? Ont-ils des pénalités ? Car je sais qu’il y a un article de loi bien precis (L-311-25-1)
Cordialement.

10 Oct 2016 - 11:10:29
gérard de jouques a dit:

bonjour
j’ai recu la semaine derniere un courrier sans entete..a l’ouverture de ce courrier on me demandai de telephoner a un no ce que j’ai fais. l’homme que j’ai eu au tel me dit que en 2008 j’ai contracté un pret chez cofinoga qui a ete payé en parti et qu’ils ont ensuite perdu ma trace..du coup plus de prelevements .aujourdh’ui on me demande apres donc 8ans sans nouvelles de payer le reste de ce pret plus les frais de recherche ect…est ce normal ou puis je avoir au moins le retrait des frais? merci de bien vouloir m’aider

8 Oct 2016 - 06:10:00
stephanie tours a dit:

Bonjour,

Dans le cadre d’un surendettement j’ai déposé un dossier auprès de la Banque de France en 2006, qui a été accepté. Depuis lors, un créancier a prélevé un montant supérieur au plan de redressement. En 2015, j’ai soldé le montant prévu par la Banque de France auprès de ce créancier. Celui-ci a poursuivi ces prélèvements, que j’ai bloqué par la suite (3 ou 4 sont passés). En 2016, ce créancier m’a écrit pour me menacer suite aux refus de prélèvement. J’ai écrit plusieurs courriers qui n’ont donné lieu à aucune réponse. J’ai entretemps déménagé, mais ils ont continués à écrire à mon ancienne adresse, dont une lettre m’indiquant que si je ne payait pas, ils me mettraient à la BDF ce qu’ils ont fait. J’ai reçu le courrier bien après. J’ai donc payé le montant demandé, soit plus de 600 euros de plus que prévu, + les frais de rejet de prélèvement + le fait qu’une indication apparait maintenant dans les fichiers de la BDF. Mon paiement ayant été fait par téléphone, j’ai réindiqué que le montant prévu n’était pas celui-ci mais on m’a répondu que c’est le montant qu’eux avaient reçu de la BDF (envoi d’un courrier à celle-ci sans réponse). De ce fait, je voudrais récupérer cet argent, j’ai vu sur internet qu’il faut que je saisisse le Jex auprès du TGI. Cependant je n’ai pas conservé la totalité de mes relevés de compte pour prouver le montant de leurs prélèvements.
Est-ce que la société est obligée de me donné un état récapitulatif des paiements effectués pour la poursuivre (et quel article du code de la conso ?), quels documents dois-je produire à l’appui de ma requête ? Est-ce que je dois me faire accompagner d’un avocat, pour quel montant, est quid si la demande est rejetée ? Quel montant puis-je espérer pour le dédommagement de la réinscription bdf ? Merci

21 Sep 2016 - 01:09:12
Lise de Nantes a dit:

bonjour, suite à achat immobilier en 2006 et création d’un élevage en seconde activité (agricole/équins)pour pouvoir avoir les terres en location et achat de foncier terres agricoles, maison et hangars dont la valeur actuelle a baissé d’après les estimations de plus de 50 000€, malgré les travaux effectués, nous sommes un couple en CDI chacun, mais j’ai pris des crédits conso, et d’autres pour boucher les premiers, mon mari n’était pas au courant, les organismes ne m’ont jamais demandé mes relevés de banque, donc pas vérifié les renseignements fournis sur les mensualités du crédit immo en cours, j’ai même eu à un an d’intervalle 2 crédits renouvelable et classique dans les mêmes établissements,un autre m’a proposé de regrouper les crédits chez eux par téléphone sans tenir compte du compte carte renouvelable et sans donner de justificatif du fait que j’étais chez eux depuis longtemps
aujourd’hui surendetté appels tous les jours et courriers pour les impayés qui ont commencés depuis 2 mois 3 pour certains, on m’a dit que je ne pouvais pas déposer un dossier du fait du compte élevage à mon nom propre en seconde activité sur lequel j’ai aussi emprunts foncier et véhicule mais sans impayés ni pour le crédit immo impayés seulements sur les crédits conso.
j’ai vu des courtiers mais dossier trop important, notre fils nous propose d’ acheter une partie la maison par exemple et on garderait les hangars et terrains ce qui nous soulagerait de la mensualité immo, mais il faudrait que l’on fasse un regroupement pour le reste
est ce possible, peut-on se retourner contre les propositions des organismes de crédits et même d’une banque qui a accepté de nous faire des crédits sans vérifier si je n’avais des mensualités sur mon autre compte dans une autre banque
c’est compliqué, j’ai pris conscience que j’aurais du réagir bien avant, mais j’ai garder pour moi, et maintenant c’est trop tard, je suis la seule fautive c’est sûr, mon mari n’a pas compris et ma famille encore comment j’ai pu en arriver là, avec des salaires corrects et à 54 ans,plus d’enfants à charge,
Merci de vos éventuels conseils,

19 Sep 2016 - 07:09:22
marie de bordeaux a dit:

bonjour
mon epoux a souscrit des credits en imitant ma signature. nous sommes au surendettement. il est decéde,je decouvre tous ces credits, et surtout la signature qui n est pas la mienne sur les contrats
nous etions locataires, il n y a pas de succession du fait que nous ne possedons aucun bien.ai je des recours ? merci

17 Aug 2016 - 09:08:44
Grégory de Valencienns a dit:

Bonjour Maitre,

Suite à la découverte du chômage caché de ma conjointe depuis un an et demi, j’ai décidé de rompre le PACS. Pour organiser son mensonge, elle avait fait une OPA sur l’administratif (comptes bancaires, impôts, courriers…) et avait tout le temps pour le faire. Néanmoins, je découvre petit à petit que son abus de ma confiance lui a permis de souscrire de nombreux crédits à la consommation (7 pour l’instant au total pour un montant avoisinant les 20 000 euros, je ne pense pas être au bout de mes surprises) à nos deux noms. A noter que je m’acquitte déjà seul des crédits immobiliers contractés solidairement puisqu’elle ne donne pas signe de vie.

J’ai déposé une plainte en avril 2016 à l’encontre de mon ex-conjointe pour faux et usage de faux et décidé de faire opposition aux prélèvements de ces organismes sur notre compte commun (désolidarisé depuis), étant le seul à l’abonder (d’autres sont manifestement prélevés sur son compte, qu’elle n’honore plus).

Après de nombreuses démarches auprès des organismes de crédits, j’ai récupéré la plupart des contrats dont ma signature n’a souvent même pas pris la peine d’être grossièrement imitée. Je leur ai tous envoyé un courrier par LRAR avec photocopie de la plainte ma position indiquant :
– que je ne paierai pas les échéances d’un crédit que je n’ai pas souscrit et dont j’ignorais l’existence
– que leur légèreté dans la vérification des signatures selon la pièce d’identité semblait criante
– demandant de ne pas m’en reconnaitre comme débiteur
– demandant leur position quant à ma requête

Les organismes ne prennent manifestement aucune considération de mon courrier puisqu’ils m’indiquent mon fichage FICP, m’envoient régulièrement des relances écrites par courrier ou SMS voire m’appellent même sur mon lieu de travail afin de recouvrer la créance.

Les suites judiciaires se font attendre et les conséquences sur ma situation personnelle ne sont pas que financières et administratives : baisse de productivité au travail, isolement social, fragilité physique et mentale…

Quel est votre conseil pour d’une part calmer ces organismes dans l’attente d’une décision suite à ma plainte d’une part?
Par ailleurs quelles sont selon vous mes perspectives pour les suites à cette affaire?

Merci d’avance.

3 Aug 2016 - 09:08:39
Yrime Guyancourt a dit:

Bonjour,

Je devais rembourser à peu près 1200€ de crédit à la consommation a cetelem et cofinoga qui sont passé par la société Credirec pour obtenir le remboursement. Chose que j’ai faite, je les aient entièrement rembourser depuis le 8 juillet 2016 et depuis je ne suis toujours pas deficher et lorsque je leurs téléphone poliment pour savoir où en ai mon dossier, soit il me raccroche au nez, ou alors il me renvoie vers la banque de France de Versailles dont je dépend. Et je me rend donc à la banque de France qui me dit et me confirme qu’en principe le defichage peut se faire entre 3 et 4 jours.

Je ne sais plus quoi faire faire j’ai rembourser en deux fois avec tout mon salaire, j’ai des enfants en bas âge avec qui ont des chambres aux murs insalubres que je souhaitais refaire puisque je ne reçois aucune aide.

Quels sont mes droits svp Mr l’avocat ?

29 Jun 2016 - 12:06:02
MHélène de Néris a dit:

Bonjour Monsieur,
J’ai un prêt (regroupement de crédits) de la société Cofinoga; depuis 2 ans, en raisons de rentrées d’argent plus ou moins importantes, mes versements ont été irréguliers (par exemple pas de versement pendanr 2 mois, puis rattrapage du retard le mois suivant). Aujourd’hui la situation est plus stable mais comme je n’ai pas noté tous les versements, j’ai demandé à la société un point sur le montant restant dû et les sommes versées. Par mail puis par lettre recommandée: pas de réponse; pas de lettre annuelle d’information non plus, comme je crois la loi le demande. Je ne veux pas être en faute et arrêter de régler les mensualités! Quel est votre conseil pour obtenir une réponse?
Merci d’avance.

16 Jun 2016 - 07:06:19
jean a dit:

Bonjour,
J’ai obtenu un prêt pour l’achat d’un véhicule.
j’ai fourni mes bulletins de paie qui sont de 1450euros net mois.Par contre la socièté de prêt elle mentionne sur mon contrat de prêt 1800 euros net mois.
Ils ont falsifié mon salaire.
En cas de litige que risque t-ils?

8 Jun 2016 - 04:06:52
Nathalie de Nouméa a dit:

Bonjour, On m’a accordé un crédit pour l’achat d’une voiture neuve, j’ai payé la première traite et 12 jours après, la maison de crédit me rappelle pour me dire de ramener la voiture car ils viennent de s’apercevoir que je venais d’être fichée une semaine après l’accord du crédit au FICP. Je pourrais payer mes retards pour mon prêt bancaire mais dans quelques jours, ainsi que les traites de ma voiture tous les mois, ce que je ne comprends pas c’est qu’après m’avoir accordé ce prêt pour la voiture, ils veulent que je la ramène. Y a-t-il une solution ? Merci

6 Jun 2016 - 05:06:44
adile de vidauban a dit:

bonjour,j’ai un crédit à la consommation chez prêt d’union et il me reste près de 10000 euros et depuis février je suis en arrêt de travail. Suite à ma pathologie mon pneumologue m’a expliqué que je ne pourrais plus reprendre le travail. j’ai contacté l’assurance du crédit pour leur faire part de ma situation et ils m’ont dis que je n’étais pas assuré et que seule le co-emprunteur l’était. Moi étant sur de m’être assuré moi en priorité puis je faire un recours auprès de eux ????
merci d’avance de votre réponse

6 Jun 2016 - 04:06:16
marcele de Draguignan a dit:

Bonjour Maître

J’ai 1 crédit Cofinoga depuis le 15/10/93 qui était renouvelable
et le 16/4/2009 est passé en crédit personnel jusqu’au 10/04/2021
j’ai un changement de situation que ce crédit est lourd à payer et dans sa durée.le montant empruntés est de 20262€ et le montant total à payer est 36921.17€ ; je paye tous les mois 258.19€ ce n’est plus possible j’ai largement remboursé quelle est la solution pour dire Stop… j’ai écris au Tribunal D’Instance pour avoir peut être 1 temps de pause ,le Greffe m’a retourné mon dossier , en me disant “la demande en justice, dans le cas d’espèce s’introduit par voie d’assignation vous devez prendre attache auprès d’un huissier de justice” voilà c’est tout cela veut dire quoi avez vous des conseils en ce que je peux et dois faire.merci maître de votre réponse
cordialement.

21 May 2016 - 08:05:39
Guillaume Pierre a dit:

L’idéal serait d’obtenir un jugement de débouté de COFIDIS si cet organisme de crédit décide malgré tout de vous poursuivre en dépit du décès de de votre mère. Cordialement

18 May 2016 - 09:05:06
fabrice Lelievre a dit:

Bonjour Maître , Ma mère set décédè fin mars à l’âge de 82 ans elle avait un crédit à la consommation chez cofidis. Aujourd’hui il nous réclame la somme de 1200€ c’est ce qui lui restait sur son compte bien sur ils nous ont dit qu’il n’y avait pas d’assurance après 75 ans. c’est incroyable que l’on laisse faire cela à une personne âgée. J’aimerais le médiatiser car c’est une honte . Pouvez vous nous guider et nous donner les démarches à suivre . je vous remercie par avance et vous prie d’agrèer mes sincères salutations .

14 May 2016 - 10:05:02
Jean de LONGUENESSE a dit:

La banque m’ a adressee une offre de pret pour l’ achat d’ un vehicule automobile le 9 Fevrier dernier.
J’ai accepté cette offre le 10 Fevrier
J’ ai obtenu un arret de travail pendant le delai de retractation et la banque refuse de m’ indemniser pour ce motif alors que mon contrat prevoit cette indemnisation sans autres précisions
Merci de me faire connaitre mes droits

14 May 2016 - 08:05:31
rené de hyeres 83400 a dit:

bonjour on m’a octroyé (natixis financement )un prêt de 23000€ 330€ de mensualité alors que j’étais a la retraite avec 1130€ de revenu et un loyer de 600€ hors charge je ne peux plus payer que puis je faire contre cet organisme qui me harcèle sans cesse merci

13 May 2016 - 05:05:56
Alexandra de Saint-Pern (35) a dit:

Bonjour,
Voilà c’est un peu complexe.Mon ex compagnon ne pouvant pas contracté de crédit car interimaire, je me suis engagée à être co-emprunteur pour qu’il puisse pouvoir faire un prêt à son nom et ainsi pouvoir s’acheter sa voiture. Ce dernier m’a laissé à 8 mois de grossesse il m’a dit qu’il s’engageait à payer son prêt jusqu’au bout. Le prêt étant sur le compte joint se compte ayant été fermé Mr l’a basculé sur son nouveau compte. Jusqu’à il y a 2 mois il ne paie plus, je sais que je suis co-emprunteur mais ayant moi même un crédit auto en cours, et mes enfants (3) à élever toute seule je souhaiterais savoir si je peux avoir recours à des solutions. Sachant que Mr a vendu la voiture et n’a pas soldé le crédit? Il a décidé de ne plus payer, que puis-je faire sachant qu’il est en CDI et qu’il est en capacité de pouvoir payer? Merci de vos réponses

12 May 2016 - 09:05:55
alain vichy a dit:

Bonjour,
Ma mère est décedée et elle avait fait un crédit auprès de cetelem sans le dire à moi, ni à mes frères et ni à mon père. J’ai fais les démarches auprès de l’assurance, il refuse de prendre le crédit en Charge pour le modif suivant (elle prenait un traitement régulièrement). Pourtant elle avait bien souscrit une assurance déces pour elle et mon père. Que faire?
En attente de votre réponse.
Cdt Alain

9 May 2016 - 01:05:58
sarah de nice a dit:

Bonjour
j aimerais protéger le foyer d une éventuel crédit contracté par mon epoux joueur. Est ce que je peux envoyer des courriers recommandés aux sociétés de crédit leur demandant de ne pas contracter de crédit? l idée semble étrange mais nous sommes sous le régime de la communauté et je ne sais pas comment prévenir d éventuelles dettes. Merci pour la réponse.cordialement.

9 May 2016 - 12:05:13
ghislaine de marseille a dit:

bj maitre , j ai contracte des credits renouvelable cofinoga sofinco.cofinoga a mis a m adisposition 6 000e j ai pris que 1000e.j.ai rebourse .mais il me prene des interet malgre que je n utilisais l argent mise a ma dispo j ai perdu mon emploi j ai prevenu que n ai plus de travail mais dommage j ai fait en simple courrier donc il a ignore et il a continue mais j etaisplus solvable a ce jour il a en recouvrement .que faire.je ne comprends pas si la somme mis a ma disposition n a pa ete utilise pourquoi je dois rembourse.
je vous remercie par avance

27 Apr 2016 - 02:04:15
Dominique Marignane BDR a dit:

Bonjour Maître, je suis en invalidité 2 avec une incapacité de travail reconnu depuis juin 2015, j’ai deux prêts révolving 7000 euros à Cofinoga et 3900 euros à Sofinco. Je ne suis plus en mesure de supporter les montants de ces deux échéances qui s’élèvent à 410 euros par mois. Ils refusent systématiquement de passer ces deux crédits sous forme classique, pour l’instant je n’ai qu’une mensualité de retard aux deux Organismes, ils disent que pour effectuer cette transaction, il faut être à jour de ces paiements et d’attendre après six mois pour en faire la demande, en attendant il faut assumer mais de quelle manière ? pouvez-vous m’indiquer quelles sont les solutions pour éviter les poursuites ? Cordialement.

22 Apr 2016 - 09:04:05
René Béziers a dit:

Bonjour aujourd’hui à pole emploi , 3 échéances en retard et Natixis me menace de m’inscrire à la Banque de France sur un prêt à la consommation.

merci de votre réponse, quel sont les risques dans le mesures ou je souhaite régler comme je le peux.

cordialement

18 Apr 2016 - 09:04:38
Bruno de bayonne a dit:

Bonjour
Etant en impayé depuis plusieurs mois et n’ayant pas honoré le récent plan d’apurement, la société Cofidis vient de prononcer la déchéance du terme de mon contrat.
Est ce trop tard pour moi ? De combien de temps je dispose avant d’étre poursuivi, saisi Etc…
merci

18 Apr 2016 - 03:04:02
Delpiero paris a dit:

Je viens de règle une dette suite à un crédit chez advandzia bank je le est réglé directement la somme principale car il m’ont mis ficp. Et la à ce jour France créances me réclame les intérêts et frais divers. Pour enlever mon fichage. Que doit on faire dans ce cas précis. Merci par avance.

13 Apr 2016 - 07:04:38
Linda charleville a dit:

Bonjour Maître,

En 2013 j’ai déposé avec mon ex-conjoint un dossier de surendettement car je pensais être co-empruntrice d’un crédit voiture avec lui.
En avril 2015 nous nous sommes séparés j’ai contacté les créanciers qui m’ont précisé ne pas avoir de crédits chez eux. Je me suis mise en relation avec la banque de France de Poitiers (siège social) qui me demande toutes les photocopies de contrat de crédits de monsieur pour prouver que je n’ai rien signé, et au final monsieur a reçu la photocopie d’un contrat qui indique ma signature donc je suis bien signataire d’un crédit avec lui pour lequel il reste 3900 € à rembourser. Je suis déséspérée car je refais ma vie, j’ai une petite fille de ma première union et avec mon nouveau conjoint nous voulons acheter une maison. Est-ce qu’il y a un moyen de sortir du FICP? Monsieur peut-il reprendre le crédit à son nom? existe t-il un moyen pour acheter une maison en couple même si je ne peux pas faire de crédit? Merci d’avance

12 Apr 2016 - 11:04:54
Aline de Lille a dit:

Bonjour Maitre,

Voici mon soucis: séparée de mon ex-concubin, j’ai été co-signataire d’un crédit auto (véhicule que je n’ai finalement jamais touché car je me suis séparée quelques jours plus tard).
Cela fait 1 an que ce monsieur est surendetté et ne paie plus ses crédits, je suis harcelée de coups de fils, courriers a mon nom uniquement (je sais qu’il reçoit les mêmes à son nom).
J’élève seule mon enfant (issu de cet union) et lui ai demandé une pension alimentaire minimum, je ne suis pas dans une situation financière agréable du tout, et payer ce crédit à sa place serai dangereux pour moi.

Que puis-je faire?

Merci par avance

12 Apr 2016 - 10:04:03
stefania vincennes a dit:

Bonjour je viens vers vous car je suis un peu desesperée j’ai plusieurs credits à rembourser tous les mois à l’insu de mon compagnon je n’arrive plus à m’en sortir j’ai eu une prise de conscience de ma situation et c’est entiereent ma faute je suis vraiment desesperée et je voudrais trouver une solution pouvez vous m’aider s’il vous plait?

8 Apr 2016 - 12:04:08
Nathalie de villeneuve loubet a dit:

Bonjour Maître

j ai souscrit il y a quelques années trois crédits à la consommation à cofidis un a créalfi et un à la organisme de crédit de décathlon et depuis quelques mois je n arrive plus à payer. Depuis que j ai souscrit ces crédits j ai perdu mon emploi car j ai des problèmes de santé et je perçois une pension de invalidité. Je voulais savoir quels sont leurs recours ils me harcèlent en ce moment je reçois des lettres courrier normal où ils me disent qu ils vont me prendre ma voiture mes meubles. Peuvent ils aller jusque là.
D autre part je vis sous le même toit que mon mari peuvent ils s’en prendre au compte bancaire de mon mari. Merci pour votre réponse
Nathalie

6 Apr 2016 - 06:04:16
Christiane de Saint Paul a dit:

Bonjour Maître,
Face au TGI de Marseille, une maison de crédit (pour ne pas la citer) a été déboutée car le juge a conclu en ma faveur. Je n’ai donc pas eu à rembourser la somme que cette maison de crédit exigeait “à tort” mais je suis toutefois fichée à la Banque de France du 06.12.12 au 05.12.17.
Aujourd’hui, ayant déménagé et perdu la majeur partie de mes documents personnels, je désire connaitre le montant qui était réclamé par la maison de crédit mais le relevé de consultation que j’ai récupéré auprès du FICP ne me transmet pas cette information. Comment avoir accès à cette information sans passer par la maison de crédit avec laquelle je ne veux plus avoir de contact ?
Dans l’attente de vos conseils, mes plus sincères remerciements.

4 Apr 2016 - 01:04:40
karine paris a dit:

Bonjour maître,
j’avais un dossier de surendettement dans lequel j’avais 2 créances appartenant à la même société de crédit. lors de la vérification de créance réalisé par le TI de Villejuif. l’une des créances a été fixé à 0€. J’ai reçu par la BF l’état des mesures imposées. Et dans le même temps la société de crédit m’a envoyé lettres de relance, Appels téléphonique, personne qui se sont présentés à mon domicile pour savoir si je résidais bien à l’adresse indiqué. pour réclamer le règlement de la créance qui avait été fixé à 0€ par le ti de Villejuif. j’ai donc contesté les mesures imposées. Nous sommes passés devant le TI de Paris qui m’a confirmé que la société de crédit ne pouvait me réclamer quoi que se soit. début 2016 mon compagnon c’est proposé de réglé mes dettes. J’ai donc annuler mon plan de surendettement avant de recevoir mon nouvel état des mesures imposées. j’ai réglé l’ensemble des dettes sauf celle à 0€ pensant que la décision du TI de villejuif ne pouvait être contesté. J’avais tort parce que cette décision n’a aucune valeur hors plan de surendettement. Ma question puis je faire valoir le délai de forclusion sachant que mon dernier paiement date de juillet 2013 et je n’ai jamais reçu de titre exécutoire pendant mon plan de surendettement. De plus j’ai annulé mon plan avant qu’une décision de la bF ne soit prise. je vous remercie par avance pour votre réponse; Bien cordialement.

3 Apr 2016 - 10:04:33
Evelyne lisses a dit:

Bonsoir Maître
Mon époux a contracté un prêt à la consommation sans mon consentement et aujourd’hui il ne peut pas honorer ses remboursements mensuels et je suis harcelée de courriers de l’organisme de recouvrement dont le dernier fait état de mon inscription sur la liste des incidents de remboursement.
En a t’il le droit ?
D’autant que nous avions eu auparavant des problèmes liés à ces crédits consommation que j’ai du résoudre seule à force de travail heures supplémentaires…
J’ai toujours précise par téléphone aux organismes concernés que nous ne voulons pas de prêt mais une fois de plus mon époux tombe dans le piège
Merci de votre réponse
Cordialement

1 Apr 2016 - 03:04:24
LERMINEZ DIDIER a dit:

Bonjour Maître,

Ma mère est décédée il y a 18 mois. J’étais son tuteur légal puisqu’elle n’avait pas toute sa tête et était en maison de retraite. Son ami de l’époque m’a appelé pour que je lui fournisse un certificat de décès afin d’être remboursé de son prêt COFIDIS, soit les 18 mois + 5000 € environ qu’il doit encore.(en faisant marcher l’assurance décès de ma mère).
Je ne suis pas d’accord car ce crédit il l’a contracté à l’insu de ma mère, elle ne pouvait en aucun cas signer quoique ce soit et à toujours manqué de soins de sa part. Il a toujours profité de ses faiblesses. Je n’ai jamais été au courant et ma mère n’a jamais eu l’argent emprunté auprès de COFIDIS sur son compte bancaire. Je précise qu’il n’était pas marié et qu’elle n’avait aucun bien.

Dois-je porter plainte ? Merci pour tous vos conseils.

24 Mar 2016 - 05:03:27
joel de st omer 62 a dit:

bonjour Maitre
mon père est décédé ,il vivait avec une concubine.
ils ont contracté un prêt à la consommation , sans assurance,
la concubine étant coemprunteur.

si la concubine ne règle plus les échéances du prêt, quel conséquence cela aura sur la sucession/

je vous remercie vivement de votre réponse

23 Mar 2016 - 07:03:58
Françoise de Orléans a dit:

Bonsoir,

J’ai un ami qui se retrouve avec des crédits à rembourser alors qu’il n’en a pas contracter un seul.

J’explique, sa femme a contracté dans son dos et à son nom à lui, des crédits à la consommation, il ne sait pas combien de crédit elle a pu contracter pendant leur vie commune.

Aujourd’hui le juge des divorces lui a imposé de rembourser tous les crédits et il y en a plusieurs. Il ne sait pas combien elle a emprunté, ni si elle a encore les cartes de crédits.

Y a t-il une solution a ce problème ? est il dans l’obligeance de régler les crédits, peut il les bloqués ?

23 Mar 2016 - 03:03:47
Yvette+Saint-Raphaël a dit:

Bonjour Maître,
Je viens d’obtenir la curatelle renforcée de mon neveu, majeur dont le salaire mensuel est de 1250 €
En prenant les rennes de son compte au Crédit Agricole, je me suis aperçue que le Crédit Agricole en novembre 2015 lui a octroyé un prêt via internet de 20 000 € – prêt à la consommation. Le profil de son compte était pourtant qualifié de compte sensible, il avait déjà en cours depuis 1 an, 3 prêts à la consommation, un de CARREFOUR de 900 €, un de CETELEM de 3000 €, un prêt FRANFINANCES de 3500 €.
Comment puis-je contester cet octroi de prêt complètement démesuré par rapport au profil de mon neveu

Je vous remercie de votre aide

21 Mar 2016 - 11:03:37
Yann a dit:

Bonjour, cela fait un an que je rembourse un crédit cetelem mais là je ne peux plus donc j ai 2 mensualité de retard. J ai été contacté par leur service et aujourd’hui reçus un textos me disant que mon dossier passait au service contentieux . Que dois je faire? Que puis je faire? Je suis perdu

21 Mar 2016 - 08:03:47
sebastien vosges a dit:

Bonjour,
On nous a fait souscrire un credit in fine bpl et banque allemande pour notre habitation principale avec un manque d’information sur le fonctionnement de ce financement et inadapté à notre situation (pas de SCI)
Ais je un quelconque recours ?
En vous remerciant
Cordialement

15 Mar 2016 - 12:03:16
mimi 29000 a dit:

Bonjour j’aurai aimer savoir comment me sortir de cette situation financière difficile. J’ai été en arrêt de travail 20mois je ne peut pu reprendre mon travail qu’à 20 h par semaine décision des médecin. J’ai des crédit à la consommation que j’arrive plus à payer il mharcele j’en peut plus comment faire

14 Mar 2016 - 12:03:52
isabelle Paris a dit:

Bonjour Maître,

Mes parents on fait un crédit à la consommation gratuit en 2009 pour une pompe à chaleur. Ils ont du payer une assurance décès mensuelle, qui est facultative, en plus des montant du prêt.
La banque préteuse ne leur avait pas informé que celle CI était facultative. Elle a été imposée sans aucune information.
Ma question est de connaitre les recours pour récupérer cette somme depuis 2009, soit environ 850 €.
Merci de votre réponse;
Cordialement

10 Mar 2016 - 11:03:04
lola sèvres a dit:

Bonjour Maître,

j’ai contracté un crédit en 2009, j’ai eu un retard de paiement en janvier 2015 suite à des soucis de santé. J’ai réglé le retard de paiement par chq et soldé un crédit de 3000 euros et il me reste un autre d’un montant de 7000 euros. Le services contentieux oralement était mielleux et il y avait un accord pour rependre les paiement en mensualité, mais deux jours plus tard je recevais un courrier où on me demander de payer en une seule fois. Je n’ai jamais refusé de payé j’ai mm demander d’augmenter les prélèvement à 1000 euros histoire de solder au plus vite le crédit. J’était en contact avec le service contentieux pour leur demander pourquoi les prélèvement n’on pas repris il m’on répondu que c’était normal et que ça reprendrait en septembre 2015. En août 2015 j’ai reçu une assignation devant le tribunal d’instant de Boulogne. Il me réclame la sommes de 7000 euros à taux de 8% pendant un ans. Il dise que la date d’échéance impayé et non régularisé est le 00/00/00 ors après vérification de ma part j’ai un relevé bancaire qui montre que le prélèvement à bien était effectuée à cette date là.
Il ont vraiment était de mauvaise fois, et n’ont jamais voulu accepter un accord ni même un paiement.
Que faire?
Cordialement.
Lola

7 Mar 2016 - 09:03:37
stephanie vincennes a dit:

Bonjour je n’arrive plus ou mieux j’ai pas mal des difficultes à rembourser mes credits pouvez vous m’aider maitre?
Merci je suis vraiment dans le desespoir

23 Feb 2016 - 01:02:37
Souley de mulhouse a dit:

Bonjours jétais en cdd de 2ans en allemangne mes pas en cdi jai travailler dure alors je suis aller chez un concessionnaire bmw pour y chercher un véhicule quand je suis arrivé chez bmw le monsieur ma demander si j’étais embauché j’ai dit non pas encore j’ai répondu nn pas encore ms je suis toujours en cdd de 2 ans alors le monsieur ma demander de lui ramenait les 3 dernier fiche de paye de l’année 2011 vue qu on étais en 2011 j’ai dit ouias d’accord je les ai plus mon contrat chez izu boîte intérim en allemangne apré il m’a ensuite dit qu il aller faire une simulation voir avec cetelem j’ai dit ok il m’ont dit que il fallait attendre une réponse j’ai dit ok j’ai attendu qu’elle que jours après le crédit il a étais accordé sans que j’ai un cdi blizzard en ce moment là je connaissais rien des maisons de crédit jeune dans la tête inconscients me voilà avec mon véhicule avec 500 euro de franchise payer.Après je devais payer le credit tout les mois 530 j’ai payer jusqu’à que mon cdd n’a pa étais prolonger me voilà dans la galère avec cetelem sur le dos qui me menace de venir chercher mon véhicule à mon domicile alors qu’il mon accorder le credit alors que j’ai jamais étais embauché j’attends de vous des réponses Svp merci.

21 Feb 2016 - 08:02:15
Ilowhna de Nantes a dit:

bonjour,

je lis votre article mais je m’interroge sur certains points :
dans le point b) vous évoquez la vérification de la solvabilité du débiteur. Or dans les crédits revolving, cela n’existe pas du tout
Par exemple :
– si une personne avait contracté un crédit revolving dans les années 1990, il était rare que les banques vérifient ; puis le renouvellement du crédit se faisait par tacite reconduction sans vérification aucune !!! même après plusieurs incidents de paiement
par exemple, certains ont réaugmenté leur découvert pour payer les mensualités !!
plusieurs personnes se sont retrouvées donc endettées.
Vous n’avez pas évoqué ces cas “anciens” : or la loi de 2010 n’est pas rétroactive.
quid alors de ces vieux cas ?

aujourd’hui bien entendu, cela est plus encadré et votre article en est la synthèse. Du moins en théorie puisque les emprunteurs arrivent à ruser….
Surfant sur l’ignorance.
bien cordialement,

14 Feb 2016 - 02:02:16
sophie d'épinay sur orge a dit:

bonjour
Notre mère, veuve ayant une petite retraite, a pris, sans nous le faire savoir, un crédit renouvelable chez, à l’origine, finaref. Nous avons donc appris, par hasard, l’existante de ce crédit. Par la suite, finaref est devenu sofinco. Malheureusement, notre mère est décédée récemment à l’âge de 80 ans. Quand j’ai appelé sofinco pour le leur signaler et savoir ce que cela impliquait pour nous, ses filles, la personne au bout du fil m’a dit “l’assurance décès associée à ce crédit est terminée, le crédit continue, il doit être payé !” Maman n’avait aucun argent de côté et ma soeur et moi n’avons pas de gros salaires. Avons-nous un recours quelconque ? car cela va être très compliqué pour nous de régler ce crédit. Nous avons déjà contacté le médiateur d’ASF, mais en attendant une éventuelle réponse de sofinco (ex-finaref) je me permets de solliciter votre aide
merci par avance

29 Jan 2016 - 01:01:37
Christine a dit:

Bonjour puis je avoir confiance avec am finance il me dise que je vais recevoir un chèque que je dois déposer a ma banque pour le verser a un avocat et ensuite je recevais mon crédit lorsque le chèque des frais aura été encaissé ainsi que le contrat merci d avance

28 Jan 2016 - 04:01:34
Dominique de Reims a dit:

bonjour,

Nous avons signé un contrat de crédit chez FINANCO pour l’achat d’un camping car.

le camping car devait être livré demain mais ils se sont trompé à leur désavantage sur les modalités de crédit.ils nous demande de resigner un nouveau contrat ce qui entraine pour nous un apport personnel plus conséquent.

Quels sont leurs obligations sur ce litige et nos droits.

Merci pour votre réponse.

27 Jan 2016 - 12:01:37
Simone de paris a dit:

Un organisme de credit ( cofinoga, codidis,etc…) à t il le droit de demander mon relève de compte bancaire qui il me semble est une atteinte a ma vie privée. Pour les mauvais payeurs il existe le fichier de la banque de France. Faisons donc une experiençe si codidis demande a ma banque des renseignements sur le fonctionnement de mon compte. Celle ci refusera de transmettre tous renseignements alors sur quel texte de loi s appuie codidis merci de m éclairer cordialement Simone

27 Jan 2016 - 10:01:36
Evelyne a dit:

Bonjour,

Je vis en concubinage et je souçonne mon compagnon d’avoir contracter des crédits à la consommation et de m’avoir à mon insu mise co-emprunteur en me substituant les documents nécessaires. Pouvez-vous me confirmar que l’organisme preteur demande un rib du compte joint pour éviter cela.

D’avance merci

27 Jan 2016 - 07:01:26
Jeanne Marie a dit:

j’ai fais une demande de crédit auprès de Sofinco le 16 janvier 2016. Le 21 janvier 2016, pour des raisons de santé, je me suis rétractée et leur ai envoyé en recommandé avec accusé de réception une lettre de rétractation. Entre temps cette société m’a appelé pour me dire que les fonds avaient déjà été versés et qu’il fallait juste que je leur restitue la somme par chèque. Je crains que si je leur envoi ce chèque immédiatement, ils prélèvent par inadvertance la première échéance et que je sois ensuite obliger de courir pour me faire rembourser. J’ai pensé aller faire une opposition de prélèvement à ma banque mais je n’ai aucune référence de prélèvement à leur communiquer. Que dois je faire.
Cordialement!

24 Jan 2016 - 02:01:10
Anne de gosier a dit:

Bonjour,
Divorcee depuis deux ans , mon ex mari qui a toujours payé le credit conso que j’avais co signé, entretien désormais une femme sans travail, me laisse son fils entierement à ma charge et ne paie plus son crédit. Cetelem me demande de payer à sa place puisque lui ne répond pas et ne donne pas son adresse. Ils m’ont dit qu’ils nous mettent sous huissier apres 4 mois d’impayé alors que mon ex gange plus que moi, vient de s’acheter une voiture et moi avec deux enfants a charge et 1000 euros de salaire + RSA complémentaire.
Pouvez vous m’aider à me désolidariser car la situation est trop injuste. Merci

21 Jan 2016 - 09:01:17
helene de st gratien a dit:

bjour,
j ai contracté un credit avec mon ex conjoint avec cetelem, un credit personnel pour l achat d une voiture.
mon ex m a utilisé pour avoir l argent, il voulais pas avoir de trace son compte pour recevoir la somme de 11000 euros,
alors ca s est fais sur mon compte. il ma jamais aidé a rembousé c est moi qui rembousait tous les mois pendant 2 ans, un jours je ne pouvais pas payer notre echeance il on pris sur son compte deux mois, il s est mis en colere. je suis coopreinteur, aujourd hui nous ne somme plus ensemble et ne veux plus payer, il est partis avec la voiture et me laisse avec le credit sur le dos, j ai recus des couriers pour une saisi comment puis je faire pour qu ils se retourne sur mon ex et non sur moi, je viens de me faire liecencié et ne peux leur payer 220 euros/mois, j ai aussi des factures loyer…..merci pour votre reponse

19 Jan 2016 - 10:01:06
rix de paris a dit:

J’ai pas moins de 10 crédits à la consommation en cours : CA consumer finance, cetelem, cofinoga, etc…Je ne peux plus les rembourser. Je joue au loto pour tenter de trouver des fonds car mon salaire est trop faible avec de loyer. Je suis en état de surendettement mais je n’ai fait aucune démarche actuellement. Ces organismes n’auraient pas du me prêter ces fonds surtout que j’avais déjà fait un rachat de plusieurs anciens crédits.Je pense que les organismes de crédit, le bonhomme vert de CETELEM est responsable de ma situation, pour le crédit excessif accordé alors que je ne pouvais plus payer. Merci maître de me contacter, c’est un ami qui m’a donné vos coordonnées.

17 Jan 2016 - 05:01:57
patou de poitiers a dit:

mon mari et moi avons prit un crédit à la consommation et une assurance sur chaque tête, deux mois après, mon mari qui n’était jamais malade est décédé subitement d’une embolie pulmonaire foudroyante. suite à cela j’ai dit à la société d’assurance du crédit que mon époux était décédé, j’ai envoyé tout les papiers, les certificats et le compte rendu d’hospitalisation,la société d’assurance du crédit ne veux rien savoir, il ne veule pas prendre en charge la moitié du crédit et en plus de cela je doit continuer de payer l’assurance décès de mon défunt époux. je ne comprends pas. Que dois je faire ou vers qui me retourner si vous pouvez m’aider. bien cordialement madame degout

16 Jan 2016 - 07:01:39
giorgio magny le hongre a dit:

bonjours j ai 3 crédit a la consommation et je suis en accident du travail suivie d’une intervention chirurgical et d ‘un arrêt au minima de 1 ans et plus puis je suspendre mes paiement pendant cette période
merci

13 Jan 2016 - 01:01:11
nathalie a dit:

Bonjour,

Je suis en instance de divorce.
Jusqu’à présent, mon compagnon a payé toutes les mensualités des crédits contractés avec son ex femme.
Aujourd’hui, la désolidarisation du prêt immobilier (valeur 50 000) est acceptée et celle du crédit à la consommation a été refusée. Ceci bloquant la poursuite du divorce.

Nous avons réussi à contracter un rachat de crédit englobant son crédit à la consommation non désolidarisable que nous avons soldé pour désengager son ex femme et mon crédit (prêt personnel).

Aujourd’hui, je souhaiterai savoir si les crédits qu’il vas garder à sa charge (crédit immobilier) et rachat de crédit seront bien pris en compte dans la procédure de divorce.

Est ce qu’il va devoir de l’argent à son ex femme?

Je vous remercie par avance de votre réponse.

Bien cordialement

12 Jan 2016 - 01:01:38
YVAN MARSEILLE a dit:

BONJOUR MAÎTRE J AI FAIT UN CRÉDIT A LA CONSOMMATION EN 2008
ET L HUISSIER ME RÉCLAME CET SOMMES EN JANVIER 2016
ONT IL LE DROIT DE ME RÉCLAME CETTE SOMMES 8 ANS APRES
MERCI

12 Jan 2016 - 01:01:50
landa roselyne a dit:

bonsoir

Mon ex mari vient d ‘être reconnu travailleur handicapé il est au chomage mais travaille te temps en temps comme formateur. Nous avions un prêt à la consommation qu’il a repris a sa charge. Dans ces mensualités une parie le concerne et l’autre me concerne. Je voudrais savoir si son crédit à la consommation ne peut être annulé suite à sa reconnaissance en tant que travailleur handicapé ? ou faut il avoir un taux précis de l’handicap. Merci

11 Jan 2016 - 10:01:49
sana de lyon a dit:

Bonjour je vous remercie maître de l’attention portée à ma situation. J’aurais une dernière question suite au crédit renouvelable en cours au décès de mon père, ma mère étant co-empruntrice du prêt dont le montant autoriser était initialement de 10000frs en 1998 la somme ne correspond plus puisqu’il lui demande 5000€ en 2015! La banque n’aurais pas du avoir son consentement pour l’augmentation de la réserve d’argent et d’après mes lectures depuis 2011 les préteurs ont l’obligation, tous les 3 ans de refaire passer une procédure d’acceptation aux clients titulaire d’un crédit renouvelable il y a t’il une sanction au non respect de cette obligation? Je vous remercie cordialement

11 Jan 2016 - 09:01:30
Mélanie morannes 49 a dit:

Bonjour voilà j’ai un problème ma mère a fais un crédit chez finaref en 2008 4mois après ma majorité en mon nom!aujourd’hui je suis harceler par des huissier qui me reclame 7000euro et quelques.sauf que je ne peut pas payer je leur et dit que ce n’était pas moi pas mon écriture et ma signature que j’aimerais avoir tout les papiers et il refuse j’en et parlé à ma mère qui ni pas l’avoir fait mes qui dit que jetait occouran alors que non apparemment je peut bien faire vue que c’est dans mon nom j’aimerais que l’on m’aide svp

9 Jan 2016 - 10:01:45
franck a dit:

Bonjour Maître,

Je cherche à financer un bien immobilier et la banque ne peut pas m’octroyer le prêt lorsqu’il dépasse un endettement de 33% de mes revenus, je devrais en effet rembourser 500 euros par mois au lieu de 45O euros (revenus de 1400 net/mois); est ce que je peux prendre un crédit de 450 euros/mois qui serait accepter par la banque et un autre de 50 euros/mois ailleurs auprès d’un particulier ou organisme ?
car je trouve que la règle des 33% n’est pas souple, lorsque la différence est seulement de 50 euros/mois, d’ailleurs est ce une obligation qu’on les banques d’appliquer cette règle ? quel risque je prends si je vais chercher un deuxième crédit pour compléter le premier ?

merci pour votre réponse,

Franck

9 Jan 2016 - 10:01:48
sana de lyon a dit:

Bonjour au décès de mon père février 2015 la banque nous apprend qu’il avait un crédit conso de 5300€ demandons à ma mère en sa qualité de co-emprunteur de rembourser cette sommes alors je leurs demandes comment pouvait il la positionnée entant que tel puisqu’elle n’a jamais eu de revenu et qu’il aurait du vérifier la solvabilité de celle-ci ? De plus mes parents ne savent ni lire ni écrire avec une compréhension restreinte de la langue comment faire signer un tel crédit à ce genre de personnes dont les termes bancaires leurs sont totalement incompréhensible ? De plus le prêt date de 1998!aucun courrier d’information pendant 17ans adresser a ma mere Aucune proposition n’a été faite pour passer à un crédit amortissable! Des courriers lui sont envoyés lui demandant de régulariser sont compte souvent débiteur avec le crédit revolving en cours et malgré ses difficultés financières et les courriers récurrent envoyé à son égard parallèlement la banque continue de lui octroyé des crédits qui l’enfonce dans l’endettement la banque refusé de me transmettre le dossier bancaire puis je les attaquer et pour quel motif précis ? Merci

8 Jan 2016 - 01:01:03
Charlene81130 a dit:

Bonjour, nous remboursons un prêt immobilier avec un palier en juin 2017, un organisme de crédit à regroupé nos prêts à la consommation sur 12 ans, il n’a pas tenu compte de la future échéance en 2017 ce qui va nous entraîner vers un plan de surendettement. Cette faute peut elle être reconnue par la justice et comment?

6 Jan 2016 - 07:01:39
didier Périgueux a dit:

Bjr, lors de renégociation de mon emprunt je m’aperçois que je n’ai pas d’assurance!!!! hors c’est la banque qui devait m’assurer.
Ma femme étant en arret de maladie je pourrais profiter d’un remboursement de mensualité. Quel sont mes droits devant cet oubli (ou raté) de la banque?. Comment la rendre responsable?.
Merci Didier

5 Jan 2016 - 11:01:28
David Angers a dit:

Bonjour,

Actuellement,je viens de terminer le remboursement de mes prêts à la consommation, mais mon ancien créancier refuse de m’envoyer les justificatifs nécessaires me signifiant la fin de ces dit prêts.
Ayant était en BF dû à ces prêts, le justificatif est obligatoire pour être retiré de la liste des incidents de payement.
Que faire ?
Cordialement.

5 Jan 2016 - 08:01:22
Pierre d' AVIGNON a dit:

Bonjour Maître.Hier, un coup de téléphone d’ un huissier me menaçant de venir avec les gendarmes pour me saisir si je ne l’ appelle pas pour trouver un échéancier concernant une dette. Comment puis-je me défendre? J’ ai eu un plan de surendettement en juillet 2012 avec un moratoire de 2 ans avec une demande de sortir de l’ indivision. Mais qui achèterait la moitié d’ une maison ( ma compagne n’ ayant pas les moyens de racheter ma part de notre maison )? En décembre 2014 j’ ai redéposé un dossier jugé irrecevable car je ne suis pas sorti de l’ indivision. Donc tous les créanciers ont tenté de reprendre leurs prélèvements, mais tous sont impayés. N’ y-a-t- il pas forclusion puisqu ‘ aucun des créanciers n’ a demandé de titre executoire pendant ce moratoire ? Dernière question. En 2010, je demande un crédit de 35 000 euros pour aider mes parents. La responsable d’ agence me dit que ça ne passe pas. Au moment de partir , ma conseillère m’ invite dans son bureau et me dit ” elle ne comprend rien, je vais m’ en occuper et elle me propose de signer 2 prêts en même temps. Un de 15 000 Euros et l’ autre de 20 000 euros. Et là miracle, ça marche. Donc je signe et depuis je suis en galère. Tout cela était-il légal ? La conseillère n’ a-t-elle pas failli à ses obligations ? Cordialement

3 Jan 2016 - 02:01:00
cendrier de Clermont Ferrand a dit:

Bonjour actuellement en sur endettement plan débuté en octobre 2015 je voulais savoir si mes parents peuvent faire un prêt à ma place afin que je rembourse mes créancier et être defiche merci

31 Dec 2015 - 12:12:27
Murielle champigny sur marne a dit:

Bonjour,
En 2006 j’ai contractée un crédit consommation avec mon ex ou je n’étais que la co empruntrice. Suite à la séparation avec des enfants à charge et sans travail je ne pouvais pas payer. Apres contact de l’huissier je paie seule un crédit qui c’est monté à plus de 12 milles euros avec les intérêts. A l’heure d’aujourd’hui il me reste 5815,59 euros à régler. Puis je me retourner contre mon ex pour qu’il règle sa part? Cordialement

31 Dec 2015 - 08:12:32
alexandra de nice a dit:

Bonjour Maitre,
J ai fait un credit a sofinco il y a 4 mois de 6500E en totalité qui mon accepter
Il se trouve que je n arrive pas a rembourser les 250E environ par mois.
Je leur ai demandée de baisser les mensualités par mois, il ont dit que c etait pas possible…?
Depuis il m appel plusieurs fois par jour,plus du courrier(je leur ai pas repondu) et la je viens de recevoir une lettre d huissier pour une mise en demeure???(ils vont trés vite question procédure)Huissier en Angouleme(j habite a Nice)a t il le droit?

Et surtout je suis proprietaire(j ai heritée il y a 5 ans apres le déces de ma maman)c est la maison ou j ai grandi..
Donc en etant proprietaire peuvent t il m obliger a vendre??
J ai tres peur.
Je touche que le RSA
Je vous remercie par avance
Cordialement

29 Dec 2015 - 12:12:07
Guillaume Pierre a dit:

Seulement si vous avez été condamné par un tribunal au paiement d’une somme et que cette décision comporte la mention “exécution provisoire”. Cordialement

27 Dec 2015 - 08:12:16
rachel chalon a dit:

une societe de credit a la consomation peut elle faire saisir mes biens,

25 Dec 2015 - 10:12:06
Caroline fontenay sous bois a dit:

bonjour Maître,
Je me permets de vous écrire car mon ex-conjoint à usurpé mon identité pour faire un crédit chez cetelem d’un montant de 20000€.
Il m’avait prévenu qu’il fesait ce crédit ( mais à son nom) et que l’argent serait viré sur mon compte bancaire car à l’époque il me devait 6000€.
Ne me doutant de rien lorsque j’ai reçu l’argent sur mon compte je lui ai fait le virement des 14000€ restant.
Plusieurs semaines après j’ai reçu un courrier de cetelem où j’ai découvert que le crédit était fait en mon nom.
Je suis allée, sur les conseils de cetelem, porter plainte contre lui en sa présence .
Et par la suite il a fait une déposition sous la forme d’une main courante en avouant les faits.
Cette histoire a commencé en avril et il ya une semaine le service recouvrement de cetelem m’a dit que leur service des fraudes avait statué en ma pleine responsabilité et ne souhaitait pas emmener l’affaire au pénal . Il m’ont donc dit que j’étais l’unique responsable légale du remboursement de ce crédit .
Que puis je faire ? En sachant que mon ex conjoint et moi même demandons que le crédit soir mis à son nom et qu’il en prenne la responsabilité des remboursements .
Très cordialement

17 Dec 2015 - 02:12:51
MARYLINE A VALRAS PLAGE a dit:

il y a 5 ans j ai une une assignation tribunal par huissier a ce jour credirec me relance en me menacant que je payerai le double et refuse de m envoyer les justificatif de ma dette que faire sachant que j ai une saisie sur salaire que faire

16 Dec 2015 - 12:12:07
Yonis de cessieu 38110 a dit:

Bonjour Maitre j ‘ai été notifié par la Banque Credit Agricole centre est d’une saisie d’attribution de 100000 euos frais inclus pour un crédit Finaref qui aurait été fait en mon nom à l’époque je pense de l’an 2000 ou 2001 avec ma propre carte kangourou pour une somme de 3700 euros il y aparait le nom d’une personne l’ ex compagne de mon frère avec son nom à elle et l’adresse de mes parents (je vivais à l’époque avec mes parents)la seule information que j’ai pu avoir par l’huissier c’est qu il y a eu condamnation en 2005 mais depuis 1999 jusqu’à 2012 je me trouvais en Espagne donc il y a eu surement usurpation d’identité; je n’ai pas encore reçu la dénonciation de l’huissier qui doit m’être parvenu avant le 18 Décembre cachet de la poste faisant foi qu elle recours ais je ? je n’ai pas d’autre document ni plus information sur cet emprunt pouvez vous me donnez un conseil dois je prendre un avocat contesté la dénonciation ou ais je peu d’espoir merci d’avance pour votre réponse

15 Dec 2015 - 01:12:14
sophie de st nazaire a dit:

bonjour

suite à une séparation, et au chomage depuis peu et donc en attente d’indemnisation, je ne peux plus payer les mensualités de mon crédit voiture. la loi prévoit la suspension du crédit pour 2 ans maximum,mais cela est il possible dans mon cas, sachant que mon ex compagnon, mentionné sur le contrat et donc propriétaire également, est tenu de payer quand je ne peux pas le faire ?

11 Dec 2015 - 05:12:02
veronique de l'ile de la reunion a dit:

j’ai emprunté à sigma banque
mais les impôts m’ont saisi mon salaire car je n’avais pas la somme pour les payer
mon échéance de pret à donc éte rejette par la banque car mon salaire avait été réduit
SYGMA reclame l’echeance dans les 3 jours
je n’ai pas la somme
que risque til de m’arriver?

6 Dec 2015 - 05:12:23
Georges a dit:

Bonjour Maitre , je suis surendetté par Cetelem , Cofidis , BNP , Carte Zéro , je suis en invalidité , je perçois 700 Euros/ mois , pouvez-vous m’aider , je dois 6500 Euros , Monsieur Gros Georges 0682133636

2 Dec 2015 - 10:12:39
Michele d agde a dit:

Bonjour, je rembourse depuis des annees un credit a la consommation chez sofinco. Pendant plusieurs annees je payais une assurance que j ai resilie l annee derniere. N ayant plus l original du contrat j ai dema de une copie dudit contrat. Il s avere qu apres lecture je n avais pas souscrit cette assurance. Est il possible de demander le remboursement . Merci, michele

2 Dec 2015 - 07:12:08
Jean De Marseille a dit:

Un crédit renouvelble a été accordé á mon conjoint avec prélèvement sur notre compte commun. Je n’étais pas au courant et nous avions déjà un crédit qui nous endettait a plus de 33%.
Peut on faire valoir la non vérification de solvabilité et quels sont nos recours ?

2 Dec 2015 - 02:12:16
valerie de troyes a dit:

Mon ami a contacte des crédits a la consommation. Il est en incapacité temporaire de travail depuis 2 ans.Il ne peut plus honorer les remboursements. Quelle est la solution?cordialement

30 Nov 2015 - 06:11:13
rina de barezieux a dit:

bonsoir
en 2003 j aurai eu une ordonnance injonction de payer qui ne m a jamais été remise en main propre! ça fait 11 ans que je travaille au meme endroit et depuis 6 mois un huissier m envoi un courrier saisie voiture compte bancaire et immobilier !maintenant il a ecris a mon patron pour savoir si je travaillais chez lui; et lui a dis qu il allait faire une saisie sur salaire ! as t il le droit de faire une saisie sur salaire pour une societe de credit finaref sans repasser devant un juge !
cordialement

30 Nov 2015 - 10:11:50
Sylvie de Genève a dit:

Bonjour Maître,
Nous avons acheté un bien immobilier en indivision 50/50. Nous sommes séparés depuis 2011.Nous devons vendre la maison et liquider l’indivision. Mon ex a réussi à faire accepter par les juges que je lui rembourse toutes les mensualités qu’il a payées (capital+intérêts) est-ce légal ? La formule du départ était la suivante : prix du bien /2 – solde restant dû à la banque = montant restant est à partager entre le copartageant à part égale. D’avance merci de votre réponse.

17 Nov 2015 - 08:11:29
marie line de angers a dit:

bonjour Maitre
j’ai contracter un crédit à la consommation chez cofidis ,et j’ai emprunté la signature de mon ex concubin sans son autorisation .Notre fille qui a eu un enfant à 16 ans et à fait un déni à la suite de cela sont père n’a pas supporter pour lui ce fut une honte et nous nous somme séparés. Sans ressources et un bébé à charge j’ai eu que cette solution.Je suis ensuite tombée malade et j’ai arrête de payer en juin 2013 et j’ai fait un dossier de surendettement qui à abouti à un effacement de dettes en mars 2015.COFIDIS réclame ce crédit à mon ex concubin qu’il conteste , il lui demande de porté plainte contre moi , mais il sera obligé de payer quand même , jusqu’à ce jour il n’avait pas était informé de rien.pas de relance , pas de contentieux.Ma question je risque quoi en cas de dé de plainte ? peut-il faire valoir la forclusion , vu que la dernière mensualité non payer à plus de deux ans,
merci d’avance pour votre réponse
cordialement

10 Nov 2015 - 10:11:20
nathalie a dit:

Bonjour;

J’ai contracté un prét avec ma banque en solvant mon crédit de consomation révolving.

Mon conseillé ma fait signé une attestation sur l’honneur que je ne ferrait plus de pret révolving est ce que sa pourait me porté préjudice si malgré cela je demande mon renouvellemnt pret révolving?

cdt

nathalie

9 Nov 2015 - 01:11:45
marieline de strasbourg a dit:

bonjour

j ai du contracté plusieurs crédits suite à une affaire de justice
civile

peut on saisir le juge par ses propres moyens pour demander un effacement au moins partiel des crédits car je n arrive plus à rembourser

j ai du prendre un crédit pour rembourser l’autre au cours de cette affaire civile

comment puis je faire ??

je ne souhaite pas passer par le bureau de surendettement
y a t il autre moyen de saisir la justice pour demander effacement

merci d avance

4 Nov 2015 - 03:11:32
Nicole de Epernon a dit:

Bonjour,
J’ai pris un crédt avec mon ex concubin la nous nous sommes séparé et ne veux plus me versé la moitié de la somme a versé mensuellement

3 Nov 2015 - 04:11:50
sandrine strasbourg a dit:

bonjour,

j ai contracté plusieurs pret entre 2010 et 2011 (cetelem et cofidis) a cause de mon ex conjoint qui ne voulait pas travailler. En 2011 je me suis separée de lui a cause d une agression de sa part. J ai porte plainte. j avais tellement peur de lui que je me suis enfuie en faisant une rupture conventionnelle de mon emploi. Je me suis marie en 2013 et je n ai jamais parle a mon mari de ces dettes car j arrivais a les payer mais depuis janvier 2015 je n ai plus de revenus et je n arrive plus a les payer. Je recois actuellement des lettres de Neuilly contentieux avec la menace de deposer mon dossier au tribunal d instance suivi d huissier. je suis marié sous le régime de la communauté. Je suis FICP depuis mai 2015 et j aurais voulu savoir si mon mari l etait aussi ?
et quelles sont les solutions pour me sortir de cette situation ?
Je vous remercie par avance pour le temps que vous pourrez prendre pour me repondre.

1 Nov 2015 - 09:11:42
Isabelle Asnières a dit:

Bonjour condamnés à payés un crédit consommation le 18/10/05 premier courier d une société de recouvrement 06/08/15 paiement réalisé le 05/10/15 et le 28/10/15 avis de saisie de vente d un huissier est ce normal ?
Cordialement

31 Oct 2015 - 10:10:53
sylvie de tours a dit:

bonjour j ai souscrit un credit voiture avec mon ex conjoint en 2013, ous sommes separes depuis decembre 2014 j ai recu le un courrier de la ste FGA capital datant du 6/10/15 me disant que malgres nos tentives de recouvrement amiable ….et me demandant de restitué le vehicule je precise que je n ai jamais rien recu avant, j ai contacté cette societe de recouvrement leur precisant que j etais d accord pour qu ils saissent la voiture chose impossible elle est gagée par les impots….j ai recu une semaine plus tard un courrier m informant que j etais fiché FICP n ont t ils pas un delais de 30 jours avant de faire le fichage ? je n ai jamais rien recu d autres de leur part ni appel ni courrier….mais suis quand meme fiché, quels sont mes recours pour sup ce fichage ? merci pour votre reponse

30 Oct 2015 - 02:10:38
François du Bas Rhin a dit:

Bonjour

j’ai souscris un contrat de crédit à la consommation en juillet 2010 et je viens de me rendre compte que l’offre “emprunteur” n’est ni signée par le prêteur ni par l’emprunteur.
Le contrat reste t’il valable ?
Merci de me répondre

29 Oct 2015 - 06:10:27
leonardo a dit:

Bonjour,suite a une injonction de payer du 24/10/2015 d un huissier pour une société dont je ne vois pas la raison d une injonction,j aimerai faire une opposition dans les règles vu que cet huissier n agit pas a mon avis dans les règles qui lui sont du(manque d information dans le courrier incomplet).vu que je dispose d un mois pour faire opposition,j ai besoin de l aide d un avocat dans cette procédure et pour la suite dans ce dossier.Cordialement.

28 Oct 2015 - 01:10:28
MONIQUE_G a dit:

Bonjour Maitre, je suis redevable de 3000 euros chez sofinco; mon dossier est géré par le service recouvrement n’ayant pas pu remboursé à la date du 26 octobre le 27 j’ ai un coup de téléphone au moment d’une preparation de ceremonie d’obseques de proche ,je dit je vous rapelle j’avais comme délai 16 h mais quand j’ai dit que je ne pouvais pas régler ,je me suis fait insulter, par une personne inhumaine, et m’a envoyée sur les roses en me disant c’est bien fait et vous allez payer, je n’ai pas pu regler suite à des problèmes de soins et en plein deuil je n’ai pas su gérer,je me suis laissé ecraser;ou puis je obtenir un credit pour me débarrasser de ces vautours.merci de vos conseils .Cordialement.

27 Oct 2015 - 09:10:17
Alicia Paris a dit:

Mon ex-mari a quitté le domicile conjugal le 30/03/2011, le 19/04/2011 il contracte un crédit pour l’achat d’un véhicule, il me déclare comme co-emprunteur, signe à ma place devant le vendeur qui se rend complice de cette fraude alors que je n’étais pas d’accord.
Quels sont mes recours ?

Merci beaucoup

26 Oct 2015 - 06:10:01
christine du havre a dit:

Bonjour,

Pouvons nous avoir l’autorisation de ne oas régler son crédit une fois par an.

20 Oct 2015 - 06:10:27
coralie des sabkes d olonne a dit:

Bonsoir maitre,

Je me permets de vous enviyernce msg car je ne sais pas ou m adresser. J ai credit de 4000 euros chez sofinco mais malheureusement je me trouve au chomage du a un traitement pour un cancer j ai du laisser mon boulot. Donc impossible de rembourser et ils me disent qu ils vont me mettre interdit bancaire que dois je faire je peux eventuellement rembourser 50 eurosnpar mois au lieu de 220 euros.
D avance jenvous remercie pour votre reponse

Cordialement
Madame bernard

20 Oct 2015 - 04:10:12
Anthony de valence a dit:

Bonjour,
il y a une dizaine d’années j’ai contracter un crédit a la consommation auprès d’un organisme qui ne m’ont jamais demandé de justificatif de ressources à l’époque j’étais au chômage. Aujourd’hui il m’on mis sous huissier pour rembourser la somme. en donnant 150 euros par mois or j’ai trois enfants a nourrir des factures et un loyer a payer. je ne peut honorer les mensualités de remboursement. Ai -je un recours pour annulé ce crédit étant donnée qu’il n’ont aucun justificatif de ressources? Merci de votre réponse car je ne sais pas par quoi commencer pour me sortir de cette dette.

19 Oct 2015 - 09:10:06
valerie de tonneins a dit:

Bonjour,

Voilà je suis tombée malade en arrêt pendanr plus de 2 mois à l’hopital, en rentrant pleins de courriers dans ma boîte

Je fais tout ce que je peux pour payer mes retards dans mes prélévements sauf que je me remcompte que des cheques sont impayés je désire les regler mais mon compte qui était dans le découvert jusqu’à présent une autorisation mais là plus autorisation alors cheques impayes et rejet prélevement et compte au contentieux impossible de parler au directeur de l’agence et de la conseillere et le pire 800 euros de frais en 1 mois suer je veux bien renflouer le compte mais autant de frais sachant ma situation aurait pu me proposer quelque chose heureusement je m’arrange avec mon employeur qu’il me donne mon salaire en espece sinon eh bien pire toutes mes factures n’auraient ete payes et j’aurai pas pu nourrir mes enfants mais ça le banquier m’a dis que c’etait pas son probleme je regle mes rejets mes cheques en allant chez les fournisseurs sauf 2 impossible je veux les mettre sur un compte a part pour pouvoir regler si les fournisseurs veule representer les cheques et pour être retire du fichié impossible je ne sais plus 2 prelevements de mon credit ont ete refuse je desire les regler eh bien trop tard sois disant mon mis en recouvrement je dois la totalité de la somme impossible 5000euros je ne peux en fait quand on essaye de payer eh bien au contraire on nous aide pas on nous enfonce à ce jour fiche pour cheques rejetes et fiche pour non paiement de credit super n’ayant plus de locomotion eh bien il manque plus que je perde mon cdi et c’est la fête comme je ne peux faire un petit credit pour l’achat d’une voiture
dites moi je dois me pendre me suicider je sais plus

19 Oct 2015 - 01:10:41
alice de Caromb a dit:

Bonjour,
Ma belle-fille récemment divorcée de son 1er mari se retrouve avec une maison (acquise avec lui) dont le crédit n’est plus honoré depuis 2 ans. Cette maison va être mise aux enchères. Leur compte commun a été bloqué par la banque puisque les traites ne sont plus honorées. l’ex mari a fait radier son nom du compte commun. Cette jeune femme se retrouve avec la garde des ses 2 enfants sans aucune pension du père. Elle est depuis 1 an avec mon fils. Ils partagent le loyer. A l’issue de la vente aux enchères, le prix vendu n’atteindra certainement pas le reste du crédit à payer. Ma belle fille a besoin d’acheter une voiture pour aller à son travail et amener les enfants à l’école. Ne disposant pas de l’argent nécessaire, elle a demandé à la sécurité sociale de convertir la rente qu’elle touche suite à un grave accident de voiture en une somme qui s’élève à 4500 euros. Elle a donné à la sécurité sociale son nouveau RIB mais ils se sont trompés et ont VERSE L’ARGENT SUR SON ANCIEN COMPTE COMMUN. Bien entendu, la banque a ponctionnné cet argent. Comment peut-elle faire pour le récupérer ?
Merci pour votre réponse, car mes enfants se trouvent dans une situation difficile qui va s’aggraver si elle doit continuer à payer le crédit de sa maison.
Bien cordialement

15 Oct 2015 - 03:10:36
Mina de toulon a dit:

Bonjour maître j ai un crédit depuis 1 ans que je n arrivait plus a rembourser .ils ont fait appel aux huissiers on me demande de rembourser 150€ par mois or je suis au rsa je ne peut pas plus de 50€ .ils ne veulent pas ils m ont envoyé un document disant que si je ne soldé pas ma dette ils entament une saisie surtout qu’ a cause du crédit je suis interdit bancaire que dois je faire je n endort plus j ai peur merci maître.

14 Oct 2015 - 02:10:34
laura a dit:

Bonjour, je viens vers vous car je rencontre un problème avec SOFINCO à qui je continue à verser chaque mois quelque chose mais inférieur à ma mensualité habituelle (ma situation a changé, je suis séparée et seule avec 2 enfants en bas âge, je n’ai plus la possibilité de verser la mensualité initiale). J’ai demandé à plusieurs reprises à SOFINCO de revoir mes mensualités tout en envoyant un chèque, chaque mois, sans réponse de leur part. Aujourd’hui, je suis harcelée par un huissier sur OYONNAX qui me dit qu’il va me saisir et que si nous passons au tribunal, je n’y serai pas convoqué donc pas de possibilité de me défendre. Pouvez-vous me dire si c’est vrai et si j’ai un moyen pour me protéger car je suis de bonne foi et continue à payer chaque mois pour l’attester.
Merci beaucoup

13 Oct 2015 - 06:10:46
david de colombes a dit:

Bonsoir

mon père est decedé en juillet et j apprend qu il a contracté un prêt perso .celui ci a été signé par ses soins mais la signature de ma mere en tant que co emprunteur n est pas la sienne ! et ma mere n a jamais été au courant et non plus presente lors de la contraction de celui si.
ai je un recours compte tenu de ces elements ?

1 Oct 2015 - 04:10:43
greg montpellier a dit:

Bonjour,
j’ai effectué une demande de crédit perso en livrant toutes les pièces nécessaires afin de monter le dossier pour la société de crédit. Dans le dossier j’ai aussi joint le RIB d’un compte courant d’une banque en ligne mais mon salaire ainsi que celui de mon épouse sont versés sur une banque nationale bien connue.
Au bout d’une semaine la conseillère me préviens que le dossier est accepté mais que leur partenaire exige le RIB de mon compte courant ou compte joint ou notre salaire est versé et ne veulent pas prendre le RIB de la banque en ligne.
J’ai envoyé un mail au plus vite en réponse en leur expliquant que je voulais domicilié tous mes comptes chez la banque en ligne et que cette condition était rédhibitoire.
J’attends leur réponse et je voudrais savoir si ils ont le droit d’exiger cette condition.
Vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma question,
Très cordialement.

1 Oct 2015 - 03:10:06
Jean-Claude de Tigery a dit:

Bonjour, depuis des années je suis harcelé par une proposition de prêt à la consommation SOFINCO (aucun prêt en cours) et je ne vois sur leur correspondance aucunes coordonnées postales (mis à part le N° de tél payant du conseiller) où je pourrais adresser ma demande de radiation de mes données de leur fichier. Avez-vous une information utile à ce sujet ? Par avance merci

25 Sep 2015 - 01:09:55
GISELE DE DIMECHAUX a dit:

Un contrat de prêt à la consommation contracté par un emprunteur principal et un co-emprunteur, suivi d’un jugement de divorce qui dégage le co-emprunteur de la dette, après le jugement de divorce un avenant a été signé uniquement par l’emprunteur principal prolongeant le nombre de mensualités et en réduisant le montant, que deviennent les obligations du co-emprunteur?

Merci de votre réponse

24 Sep 2015 - 05:09:56
elvis de montpellier a dit:

bonjour,

Ma conjointe a reçu aujourd’hui l appelle d un huissier lui demandant de rembourser 5000 euros de dette de son ex conjoint ( 6 ans ) apparemment il aurai utiliser une carte pass de carrefour dont il est titulaire. Mais l huissier aurait retrouver une trace de la signature de ma conjointe dans le dossier de souscription. Bien sur lui a disparu de la circulation (vie chez sa mère qui dit a l huissier qu’ elle ne sais pas ou il est ).L’huissier demande a ma compagne de rembourser. Elle est en congé parentale mère de deux enfants. Je viens de démissionner pour chercher un emploi dans une autre région. Quels sont les recours possible ?

merci de votre futur aide

18 Sep 2015 - 07:09:06
Maryline 65350 pouyastruc a dit:

J’ai souscrit un crédit voiture en 1995. Celui-ci a été apuré courant septembre 1999.
A ce jour, je reçois un courrier d’un huissier me demandant le solde du crédit !
Un crédit souscrit en 1995, et réclamé en 2015 n’est t’il pas frappé d’une loi ? Délai d’expiration ?
Je n’ai plus les documents. Ayant déménagé, donc documents détruits. L’huissier n’a pas ce contrat ? Dois-je repayer alors que celui-ci a été apuré ?
Merci de votre réponse. Cordialement.

15 Sep 2015 - 09:09:23
samuel de pavilly a dit:

bonjour
j’ai 3 credit à la consommation et une dette de loyer en une sommez de 40000 euros je suis propritaire depuis 4 ans et depuis je ne peux plus honorer que mon credit de immobilier.

j”ai negocie à raison de 50 euros par mois pour mon aeré de loyer

et pour mes credit à la consommation j”ai commencer de payer à raison de 30 euros par mois depuis plusieurs mois chez l’huissier
et ce dernier vient de m’envoyer une injonction de payer que aussitot j’ai fais opposition je gagne 2500 euros
remboursement pour le pret immobilier 1022 euros/mois
aere loyer suite à une expulsion 50 euros/mois
sofinco 30 euros/mois
banque postale 30 euros/mois
franfinance 30 euros/mois
mon transport mensuel 450 euros

1mutuelle 135 euros/mois
assuranre habitation plus multirisque 60 euros
j”ai 4 enfants et ma femme est au foyer avec 2 enfant malades.

malgré mes paiements tous les mois francefinance sofinco et banque postale m’ont envoyés une injonction de payer et j’ai fais opposition .
ma question est que faire maintenant.
merci d’anvance.

14 Sep 2015 - 04:09:55
jean pierre de clermont ferrand a dit:

bonjour maître, j’ai contracté un prêt en 2008 avec pour co- empruntreur ma cousine je suis tombé en invalidité à 80% en 2010 et de plus j’ai été expulsé de mon logement illégalement le 11 mars 2010 . j’ai obtenu un jugement du tribunal de commerce en juin 2011 clôturant ma liquidation judiciaire pour insuffisance d’actif ma cousine a donc du payer les écheances restantes à ma place. elle a fait appel du jugement l’obligeant à finir de payer le prêt et la cour d’appel m’a condamne en avril 2015 sur la base d’un article du commerce à lui rétribuer la moitié de la somme payée par ses soins. je suis en invalidité 80% jusqu’en 2025 reconnu travailleur handicapé par la mdph je ne possède aucun bien et je suis sur le coup d’une saisie par un huissier. que puis je faire pour me defendre

13 Sep 2015 - 01:09:11
alex de paris a dit:

Bonjour,
Mon ex-femme et moi même sommes divorcés par jugement depuis 2010.Mais dernièrement j’ai été contacté par un organisme de crédit me signalant que j’étais co-titulaire de la dette de mon ex-femme.Nous avions contracté un petit crédit pour faire face à un achat imprévu. Crédit bien sur remboursé au moment de notre séparation. Mais elle a conservé cette réserve d’argent disponible.
Ma question est la suivante : Suis-je responsable des dettes de la réserve d’argent utilisé par mon ex-femme après notre divorce ?

11 Sep 2015 - 02:09:14
barandella isabelle a dit:

Bonjour,mon ex conjoint s’est servi d’une simulation que j’ai signé et la envoyer en demande de crédit,depuis je me retrouve devant le tribunal pour non paiement car mon ex conjoint ne paye plus et la société de crédit me déclare co-emprunteur?je veux porter plainte car je n’ai jamais accepter ce, crédit?que dois-je dire?

10 Sep 2015 - 03:09:16
anne marie st jean de losne a dit:

bonjour, j’ai un crédit renouvelable depuis plusieurs années auprès d’une société. Il m’ont augmenté le disponible en juin 2015 après avoir demandé les documents nécessaires ( feuille d’imposition etc…) Je rembourse mes mensualités sans problème Quelques temps après j’ai eu des problèmes avec ma banque qui m’a fiché banque de France. Cette société qui m’ accordé le crédit renouvelable a tout bloqué suite à une alerte Banque de France. Ont ils le droit de le faire sans m’avertir, j’aitout découvert en consultant mon compte sur internet et m’ont donné cette explication non sans mal.

9 Sep 2015 - 11:09:05
Virginie de Brignoles a dit:

Bonjour,
J’ai contracté un crédit à la consommation en 1998. Depuis je paie tous les mois mes échéances mais le réutilise par manque de moyens. Le montant total des intérêts remboursés étant énorme, n’y a-t’il pas une possibilité d’y mettre enfin un terme.
En vous remerciant

5 Sep 2015 - 08:09:25
laura lille a dit:

Bonjour. J’ai une petite question. Je demande depuis plusieurs mois à SOFINCO de me renvoyer mon contrat de base (crédit à la consommation) car je n’y ai plus accès sur mon compte internet sofinco.fr et ceux-ci ne me l’ont toujours pas fait parvenir. Est-ce une obligation pour eux de me faire parvenir ce document si je ne l’ai plus ? Merci pour votre réponse.

4 Sep 2015 - 09:09:31
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Je vous remercie de me contacter pour convenir d’un rendez-vous à mon cabinet. Je ne peux me prononcer sur la forclusion éventuelle de l’action de la banque sans examiner préalablement vos pièces : crédit à la consommation et date de la première échéance impayée et non remboursée; Bien cordialement

3 Sep 2015 - 07:09:13
Eric. Igny a dit:

Bonjour,
Suite à crédit à la consommation auprès de la sa.finaref en 2004, je viens de recevoir un courrier d’un huissier de Seine et Marne mandaté par la sa consumer finance alors que je suis actuellement domicilié en Essone . Le courrier a pour intitulé ” ultime relance à l’amiable avant exécution”.
Il stipule que j’ai un délai de 8 jours pour trouver une solution à l’amiable, et au cas contraire une procédure d’exécution forcée serait engagée à mon encontre. Quels sont mes droits à propos de la forclusion?
Merci avance.
Cdlt,
Eric

27 Aug 2015 - 04:08:39
Moi, Givet a dit:

Bonjour,

Mon amie à souscrit à un credit cofidis il y’a plusieurs année .
Elle rembourse depuis des années et ne s’arrette plus.
Y’a t’il un recours pour qu’elle puisse stopper les paiements et obtenir une grasse de cofidis.
Merci à vous pour l’aide…

25 Aug 2015 - 07:08:36
Fernand de Varages a dit:

Bonjour,
Votre expertise me sera tres utile à propos d’un abonnement (pour la revue Que Choisir) où je me retrouve engagé chez Sofinco sans y avoir vu de lien au moment de l’abonnement. Les sommes ne sont pas importantes mais, je me retrouve maintenu dans la livraison mensuelle malgré ma résiliation auprès de Sofinco par recommandé AR. La derniere revue reçue hier 23 aout est accompagnée d’une lettre normale mentionnant des pénalités pour incident de paiement (0,62€), et plus fort, une prime d’assurance de crédit renouvelable (0,10€) alors que je n’ai aucun emprunt ni chez Sofinco ni ailleurs. Il n’y a en cours que cette revue dont j’ai demandé la résiliation depuis des mois et dont j’ai eu un courrier par retour de mon recommandé stipulant que ma resiliation est enregistrée au regard du reliquat qui me resterai à régler. Hors rien n’est arrêté et je me vois poussé dans un toboggan de la dette qui est destinée à devenir une somme importante au fur et à mesure que cette entreprise de prédateurs me maintiendra abonné. Ma question est comment en finir définitivement avec Sofinco? Je pense qu’ils attendent d’avoir une somme conséquente à exiger et que mon choix de résiliation est balayé. Merci pour l’eclairage que vous pourriez m’apporter
Bien cordialement

21 Aug 2015 - 10:08:40
irina a dit:

bonjour excuser moi de vous déranger
j’aimerais faire appel a vos service
j’ai été a la banque mon prêt auto jeune a été accepter il son signiez la banque moi et après avoir été a la banque 20 minute après il me rappel en me disant que il y a eu un bug informatique et que le prêt est annulée alors que j’ai le papier comme quoi c’est acceptée , le directeur de l’agence a signiez. donc j’aimerais savoir si je suis dans mais droit a exigiez l’argent sur mon compte dans 8 jour comme prévus , vue que j’ai le papier signiez part la banque comme quoi le crédit jeune été accepter merci de me répondre cordialement

18 Aug 2015 - 03:08:27
Nicolas de Strasbourg a dit:

Bonjour,
J’ai contactez un credit a la consomation, je me savais malade mais je travaillais encore tout a fait normallement et pensais le faire longtemps. Mon etat a empirer suis rester 2 ans en maladies et viens de passez en invalidite categories 2. L’assurance n’a evidament pas fonctionner, puisque ma maladie etais connue avant le pret. Mon probleme actuel est que mes revenus en invalidite on enormement baisser 570 euro mensuel, 270 prevoyance et je me retrouve a ne plus arriver a payer mon credit, 209 euro par mois. Existe t’il un recours ? Je ne possede rien, et me demande si je ne vais pas arreter tout simplement de le payer … je sais plus trop quoi faire, merci de votre aide

11 Aug 2015 - 10:08:05
humberto de Brie comte robert a dit:

Bonjour,
je viens d’apprendre aujourd’hui que ma femme a contracté un crédit chez CETELEM sans m’en parler. ai je des recours pour annuler ce crédit?
Cordialement

30 Jul 2015 - 02:07:58
Christine de Moulins 03000 a dit:

bonjour,
Ma mère vient de décéder à 88 ans passé. Elle avait un crédit renouvelable chez COFIDIS, accepté quelques mois plus tôt (emprunt de 1000 euros avec 67 euros mensuels de prélèvement automatique).
Le solde à ce jour à rembourser de 832 euros. Le document originel, unique document signé par ma mère date de 1997, ma mère n’avait que 70 ans et n’avait pas souscris d’assurance. Est-ce bien normal de ne pas systématiquement relancer la demande d’assurance au vu des années qui passent. COFIDIS connaissait l’âge réel de ma mère….

Le taux usuraire (20%) se justifie par le haut niveau des risques, le décès n’et-il un risque majeur à 88 ans, prévisible? Sans doute ma mère aurait souscris une assurance si elle lui avait été proposée pour ce dernier prêt. Défendable?

Merci,
A vous lire, cordialement

28 Jul 2015 - 10:07:29
sandrine de Toulouse a dit:

Bonjour, j’ai fais un rachat de credit en 2009, en 2012, en plein divorce, je ne pouvais plus payer mes mensualités. De plus avec tous les problèmes qui s’accumulaient, frais de déménagement, loyer, bébé a charge…j’ai fais l’autruche. Mise en demeure…finalement on m’a notifié la résiliation par courrier recommandé. Au lieu des 24800€ au départ, on me réclamait 30142€. J’ai donc fini par les contacter, et ils m’ont fixé la créance a 30142€ au taux de 9,49%. Depuis août 2012 je paye dzns aucun problème vu que la mensualité me convient et mon salaire a évolué cependant je souhaiterai savoir si c’est légal ce qu’ils ont fait, résiliation puis pénalités de pratiquement 10000€?
Ils ont profité d’un enorme moment de faiblesse.
Que puis je faire?

22 Jul 2015 - 09:07:57
THIERRY D'ANTIBES 06 a dit:

bonjour MAITRE
SOFINCO A VENDU à CREDIREC ma creance ..j’ai ete jugé en 2008 (jugement contradictoire que je n’ai jamais recu ) j’ai demander en 2012 à CREDIREC le titre executoire , pas de reponse pendant deux ans , et aujourd’hui sofinco ( consumer finance) me fait une saisie attribution par huissier , est ce legal? et ais je un recours ? ont’ils le droit vu que c’est credirec qui avait mon dossier… JE NE TROUVE PAS DE REPONSE bien cordialement thierry

17 Jul 2015 - 05:07:04
carole de bordeaux a dit:

Monsieur,
je me trouve redevable de la somme de + de 3000 euros, alors meme que lorsque mon mari a signer ce prêt personnel(2000 euros) auprès de la banque j’étais au chomage et lui en création d’entreprise.Malheureusement il a eu une liquidation judiciaire et dès lors la banque s’est retourné contre moi au titre de co-emprunteur elle me somme de rembouser ce prêt.J’ai eu beau me défendre seule( sans avocat ) le tribunal m’as condamner à payer malgré tout ces sommes.Aujourd’hui j’ai reçu une injonction de payer et je ne sais plus quoi faire ma situation professionnelle n’a guerre évolué
Svp aider moi!

13 Jul 2015 - 04:07:27
claude chalon sur saone a dit:

Maitre bonjour,
Détenteur d’un prêt souscrit au crédit social des fonctionnaire et bien que toutes les mensualités soient scrupuleusement payées, je reçois des lettres fantaisistes de cet organismes avec des sommes à régler variant d’un courrier à l’autre .Ce jour j’ai reçu une lettre (non recommandée avec AR ) me demandant une somme encore fantaisiste ,sous peine d’être inscrit au Fichier banque de France J4en ai marre de cet harcèlement qui devient téléphonique depuis plusieurs jours . Que faire ?Merci de votre réponse

9 Jul 2015 - 10:07:54
mick de vieux-condé a dit:

Bonjour,2 questions:
– j’ai changé de banque pour mon rachat de crédit immo et conso cette dernière m’a certifié pourvoir racheter mes crédits si je migrais mes comptes chez eux.Chose faites, après 7 mois: mon dossier de rachat immo est toujours refusé par le motif que le rachat est supérieur à la valeur de la maison (rachat 86500e environ et valeur maison 85000e)((nous sommes tout les 2 en cdi)).Bien sûr depuis 7 mois je continue a verser le loyer (soit 580e*7=4060e donc maintenant le rachat est moindre par rapport à la valeur mais il refuse toujours).J’ai quitté ma banque suite aux promesses de cette nouvelle banque.Que faire???
– Pour le crédit conso: combien de temps avant de pourvoir le faire racheter par une autre banque car j’aimerai retourner à ma première banque qui devait me racheter le tout et me fournissait aussi un enveloppe travaux (j’ai refusé car je perdais près de 200e mensuel par rapport à l’autre banque,mais au final et bizarrement tout les prix annoncés ont grimpé prétextant des erreurs de frappes ou oubliant d’inclure les assurances donc de 1150e mensuels ((si rachat de crédit immo)) initialement prévu j’en suis à plus de 1500e puisque rachat immo refusé alors que ma 1ère banque j’en serais à 1300e tout inclus.

7 Jul 2015 - 12:07:34
evelyne de saint leger le petit 18140 a dit:

j ai fait des credis appartenant a sofinco en leur donnant juste mon identite et ma feuille d impots alors que mes petites retraites et il m on accorde ces prets sans poser d autres questions maintenant que je ne peut ptus faire face il me menace et me font savoir que je suis en ficp que puisje faire merci de me repondre cordialement evelyne du 18

28 Jun 2015 - 05:06:38
stephan de montrouge a dit:

bonjour

je voudrais avoir un renseignement

ma mère avais pris un crédit chez cofinoga d’un montant de 1500 euros en 2005 et ma mere a eu des problème pour le rembourser et sa traîner jusqu an 2014 ou elle est décédé et on me reclame la somme de 2924.10 et je suis e toner que depuis le temps il on pas pu recuperer leur argent et il y a une assurance a quoi elle sert cordialement et attend votre réponse a mon probleme

27 Jun 2015 - 12:06:40
Ahmed a dit:

Bonjour

Offre préalable de pret personnel exemplaire emprunteur non
signer le preteur est-il dechu du droit au interet §

D’avance Merci

Cordialement !

22 Jun 2015 - 07:06:59
Layla de Massy a dit:

bonjour, mon ex conjoint (ni marié, ni pacsé)a souscrit un crédit de 20 000€ en février 2014, je suis co-emprunteur de ce prêt.
Durant un an, c’est lui qui remboursait ce prêt car cet argent à servi a acheter une voiture pour lui, pour son travail. Nous nous sommes séparé en février 2015 et depuis cette date il refuse de payer les mensualités.
Je reçois des courrier me disant que je vais être fiché au FICP si je ne rembourse pas les mensualités, or je refuse de les payer car la voiture est à lui et il la loue 2000€ par mois!
Puis je exigé une saisie de la voiture ? Ou quelles autres solutions pourrais je avoir?

Merci de votre aide

20 Jun 2015 - 04:06:41
Nadine de Lille a dit:

Bonjour,

Je vous expose ma situation : j’ai contracté seule plusieurs crédits à la consommation entre 2000 et (les plus récents)2011 dont 3 prêts amortissables et le reste en crédits revolving. Aucun des organismes de crédits (FINAREF, NORRSKEN finances, COFIDIS)ne m’a fait remplir de fiche de renseignements ni ne m’a demandé de justficatifs de revenus). J’ai contracté les crédits les plus importants (15 000, 5 000 et 5 3000 €)car je me suis séparée de mon compagnon en 2010 et ai du faire face à de nombreuses dépenses (location seule, ameublement de l’appartement, bref départ à zéro et avec rien) . Depuis, j’ai eu de grosses difficultés pour rembourser les mensualités de tous mes crédits jusqu’à ce que je demande à la BDF un plan de surendettement. Celui-ci m’a été accordé en 2014 avec un démarrage de remboursement des mensualités allégées à partir de septembre 2014. Depuis, je ne parviens pas à régler toutes les échéances qui pèse toujours lourd sur mon salaire (2 500€) car j’ai un loyer de 870 €, toutes les charges incompressibles,les impôts sur le revenu et d’habitation mensualisés, les frais de scolarité et d’habillement etc..de mon fils à assumer seule (son papa à de trop faibles revenus). Ma question : puis-je remettre en cause devant le tribunal ou autre les établissements de crédits qui n’ont pas vérifié ma capacité de remboursement à l’époque (je dépassais déjà le taux de 30 % d’endettement) et si oui, quelle démarche dois-je faire. Je précise que je demande la révision du plan de surendettement mais ne suis pas certaine que ce soit accepté compte tenu de mes revenus, il calcule un reste à vivre bien trop insuffisant pour toutes mes charges !!!!! Je vous remercie beaucoup pour vos conseils. Cordialement

18 Jun 2015 - 06:06:05
MADELEINE DE COLOMBES a dit:

BONOUR J.AI FAIT UN RECOURS POUR MON DOSSIER DE SURENDETTEMENT CAR JE N.EST PAS RESPECTER LE PLAN J.AI PRIE UN AVOCAT ET IL NE M.A ABSOLUMENT PAS DEFENDUE QUEQUE JE PEUT FAIRE MERCI J.ATTEN VOTRE REPONSE

17 Jun 2015 - 07:06:41
Hélène - Albertville a dit:

Bonjour, j’ai contracté un credit avec banque d’un montant de 4000 € en octobre 2014 .En mars j’ai rencontré des soucis, ils mont proposé de changé ma carte bleu par une carte visa étoile qui e degagera un fond de 3000€ sans demande particuliere que je peu me servir pour comblé cette période difficile.
J’ai donc prise cette option.
Aujourd’hui je suis dans cette même situation, pire encore puisque les mensualités sont plus grande et que je suis sans emploie avec 4 enfants. J’y arrive plus, les frais et encore les frais.
Je crains que cela se retourne sur mon mari qui lui, il est co emprunteur sans avoir signé aucun document ni même venu à l’agence, donc document vierge pour lui.
Je voudrais savoir si j’ai un recours a cette situation ?
Ces mon premiers crédit, avant sa j’ai jamais eu.
J’ajoute que ce crédit été pour monté un petite affaire qui n’a pas fonctionné.

J’espère que vous aurez une réponse favorable.

Cordialement.

16 Jun 2015 - 07:06:17
Anne de Floride a dit:

Bonjour,
Nous habitons en Floride Mais avons un pret immobilier avec le Credit agricole en France. Ils viennent de nous envoyer une demande de decheance. Y a t’ Il toujours espoir?
Merci.

12 Jun 2015 - 11:06:04
Erika st. Just en chaussée a dit:

Bonjour j ai un souci avec sygma banque je suis passeé au tribunal suite a un exécutoire nous avions négocié le faite de vendre la maison pour 140000 € on leur remboursait cette somme et après ils ne nous embêterai plus et voilà que 3 ans après un huissier vient chez moi pour me réclamer la somme de 14000 que soit disant nous leur devons, je n ai pas cette somme je suis en congé parental et séparé de la personne avec qui j avais contracté ce rachat de credit . L huissier me donne un delai de 8 jrs pour régler cette somme. Que puis je faire?
Merci de votre réponse rapide
Cordialement

9 Jun 2015 - 10:06:48
yolande de millau a dit:

bonjour,

j’ai un problème avec ma banque j’ai souscris un crédit à la consommation entre temps, j’ai changé de banque tous les mois j’alimente le compte pour les mensualités du crédit aucun incident de paiement le directeur veut me faire un remboursement anticipé du prêt en à t’il le droit de plus mon mari et moi sommes à la MDPH merci pour votre réponse

9 Jun 2015 - 09:06:22
Katell de donges a dit:

Bonjour , avec mon ex conjoint nous avions fais un credit à la banque nous avons ensuite fais racheter ce crédit par une autre banque juste à mon nom car lui était interdit bancaire ! Maintenant que nous sommes separes il refuse de m’aider à payer le crédit , comment je peux faire valoir mes droits envers lui sachant que maintenant je suis seule avec mes enfants et que ce crédit me coûte beaucoup par mois merci et bonne journée

8 Jun 2015 - 06:06:11
Stephane en corse a dit:

Bonjour, suite à une longue maladie j’ai signalé à mon conseiller et demande la démarche pour les assurances. Il m.a indiqué les numéros de téléphones mais j.etais alors sous morphine et je n.est pas vérifié qu.un des crédits n.etait pas pris en compte. Je m’aperçois alors de l.oubli et sa réponse est négative il me dit que le delai de 6 mois est dépassé alors que conçernant,t ce type de crédit revolving il aurait du m.ouvrir un dossier de sinistre. Sa réponse j.aurait du le relancer et m.en occuper. Maladie en date de novembre 2013. Quels recours? Le delai de deux ans est il applicable meme s il me rétorque que le délais est de 6 mois et qu,il n’y a aucune solutions possibles. Je suis toujours en maladie
, désole de la longueur si vous pouviez m’aider un grand merci

8 Jun 2015 - 09:06:02
Sarah CALONNE RICOUART a dit:

Bonjour

Je suis fonctionnaire titulaire depuis 11 ans mais suite à une chirurgie du dos, j’ai récemment était reconnu travailleur handicapée avec un taux inférieur à 50 %.

J’ai souscrit un rachat de crédit, je suis emprunteur, mon conjoint et co emprunteur auprès de Sygma banque.

Je souhaitais connaître les modalités pour les informés de ma reconnaissance et si j’ai le droit à une prise en charge partielle des mensualités par l’assurance

Merci pour votre réponse.

2 Jun 2015 - 01:06:33
isabelle Amiens a dit:

Bonjour,

Ma grand mère est décédée le 8 février elle avait un crédit chez finaref devenu sofinco restant du 1450 euros ayant fait toutes les démarche sofinco me harcèle pour la succession mais il n’y a pas de bien alors nous n’avons pas de notaire meme pour avoir ce que les organismes nous doivent 750 euros env je ne peux pas avoir de certificat d’héridité étant que sa petite fille sachant qu il y a trois enfants vivant qui ne s’occupent de rien que dois je faire j’estime avoir assez payé enterrement facture .merci à l’avance de votre réponse

30 May 2015 - 09:05:26
jarod de paris a dit:

Bonsoir , quand mon père est mort ma mère est venu habiter à la maison . Pour nous aider elle a fait une demande de credit de 1500 € mais elle ne voulait pas que ses autres enfants soient au courant . Aujourd’hui malheureusement elle est décédé et j’aimerais rembourser ce credit seul en plusieurs mensualités mais sans que mes frers et soeurs soient au courant
Merci de votre reponse

30 May 2015 - 06:05:22
chantal de paris a dit:

Bonjour
En 2003 j’avais déposé un premier dossier en BDF suite à un chômage me retrouvant seule avec 2 enfants à charge sans pension alimentaire, la BDF avait bloqué les remboursement sur 96 mois , en 2011/2012 je refait un nouveau dossier de surendettement ayant rtrouvé un empli, le dossier est accepté avec un échéancier sur 9 ans pour un montant total à régler de 380 euros, certains créanciers ont prelévés d’autres pas je ne m’en suis pas inquiété, à ce jour suite à de nouveaux problèmes financiers 2 à 3 échéances ont été rejetées pour certains créanciers, à ce jour je règle 3 huissiers pour des montants de 150 euros, 80 euros et 60 euros , je ne peux plus faire face à mes factures, je ne m’en sortirai jamais car les intérêts contient de courir il parait que le plan de BDF est caduque, je n’arrive pas avoir le détail de ce que je règle je ne sais plus ou j’en suis, les crédits datent de + de 10 ans ont il encore le droit de me réclamer les sommes restants dues
merci de votre aide
Cordialement

28 May 2015 - 03:05:28
Didier de Toulouse a dit:

Je suis dans la même situation que Jean-Marie de Niort
C’est avec Cetelem.
J’ai déposé un dossier de surendettement début des années 2000, je ne pouvais plus honoré ma dette. Ma voiture a été saisie, etc.
On me relance maintenant, soit près de 10 ans après, en me réclamant près de 14000€.Les intérêts doivent être supérieurs à 5 fois la somme empruntée ,en Francs, au départ.
Je suis à bout de tous ces harcèlements .
Qui pourrait m’aider, me conseiller.
J’ai 60 ans ,au chômage et n’en peut plus.

4 May 2015 - 07:05:44
Jean Marie de NIORT a dit:

Bonjour
J’ai effectué en 1989 un credit auprès de COFINOGA de 60000 Frs.
Après des impayés,ordonnace du TI le 4/10/90 de payer 42333 Frs.Poursuite d’huissier,saisie sur salaire etc….
Cession de cette creance à CREDIREC/CREDINVEST(par le biais de la titrisation de créance).Plus de nouvelles de cette creance .Relance le 17/05/2008 d’un huissier mandaté Etude Marcotte( soit 18 ans après).Demande de copie du titre executoire…pas de réponse…..puis plus d’echos.
Entre temps relance par courrier par 2 autres études d’huissiers…..puis plus rien.Le 20/02/2015 (soit 25 ans après la condamnation à payer,relance du Cabinet Marcotte soit 7 ans après la 1°relance)me demandant de régler 10788 € (intérets compris,avec un calcul assez farfelu d’intérêts prescrits et non prescrits)
Je demande de nouveau copie titre executoire,dont je reçois une photocopie le 12/03/2015.
Le 14/04/2015 visiute d’un huissier territorialement compétent me présentant une signification d’ordonnace d’injonction à payer.
Je viens de saisir pour opposition le TI compétent (à l’origine du jugement),qui vient de m’inviter à comparaître le 19/06/2015.
Y a t il des personnes dans un cas identique? Peut on se défendre sur le montant de la créance?(ainsi que sur la prescription partielle)?
Merci de votre réponse
Cordialement
JMB

3 May 2015 - 02:05:51
céline Belfort a dit:

Bonjour,maître.
Mon père à 70ANS de profession libérale toujours en activité pour les raisons que vous allez comprendre .
il est actuellement en instance de divorce,n’ayant rien à son nom même pas le cabinet médical , il à également souscrit il y à un certain temps deux crédits revolving qu’il n ‘arrive plus à honorer du fait qu’il en encore deux fils de 17 et 18 ans.
et pour finir il vient de subir une très lourde opération à cœur ouvert. comment puis je l’aider ? .
merci d’avance maître ,si il y à une réelle solution, je suis prête à me rendre dans votre cabinet.

2 May 2015 - 05:05:31
Ana de Paris a dit:

Bonjour,

Je suis dans la même situation que Christelle qui a posté le 18/03 :

Ma mère décédée en 2015 bénéficiait d’un plan de surendettement dans lequel il y a plusieurs crédits à la consommation avec assurance. J’ai avisé la commission du décès et les organismes de crédit qui me réclament le solde des crédits en me harcelant.
Ils semblent considérer que le plan de surendettement annule les assurances-décès.
Est-ce vrai?
Les crédits sont très anciens et ont été renouvelés et augmentés plusieurs fois
Vu les revenus et l’âge de ma mère je trouve anormal qu’elle ait pu avoir autant de crédits et se retrouver dans une situation inextricable…
Y a t-il un moyen de contester aujourd’hui les sommes qui sont réclamées?
Grand merci d’avance de votre réponse.

1 May 2015 - 08:05:40
stephanie de toulon a dit:

bonjour j ai contracte un credit a la consommation de 2005 a 2008 c a dire en plusieurs fois ,de 6000 eu en tout,par le biais de cofidis.j ai arrete de payer mes mensualites en 2010 puis j ai demenage,mais suis restee dans le meme departement.depuis qques annes je n ai plus de nouvelles d eux..et j avoue m etre bien gardee d en avoir;j apprends qu un jugement a pu etre rendu sans que j en sois informee,comment puis le savoir sans reprendre de contact avec eux?car comme on dit je n ai pas trop envie de reveille le loup qui dort..par avance merci pour votre reponse
cordialement

29 Apr 2015 - 03:04:13
helene de st gratien a dit:

Bonjour, j ai un enorme soucis j ai contracter un credit personnel avec mon ex de 11000 euros chez cetelem, mon ex devais me payer sa part tous les mois et cetelem me preleve sur mon compte . Aujourd hui mon ex est partis il veux pas payer alors que le credit c etais pour sa voiture, et je ne possede pas le permis, que puis je faire pour me retirer du credit en sachant que je suis co empruteur? Merci

29 Apr 2015 - 11:04:26
irene de caen a dit:

bonjour
je viens de recevoir la réponse de la banque de France mon dossier est irrecevable.
j’ai cinq crédit a la consommation qui ma était accordé sans soucis pour un total de 23.500 je rencontre de grosse difficulté pour remboursé je ne pais plus depuis quatre mois je suis arcelet de coup de téléphone.
je veus bien reprendre des paiements mais pas plus de 50 euros chacun peuvent-il refuser?
Je suis propriétaire peuvent-il prendre ma maison.
je ne sais plus quoi faire merci de me répondre.

27 Apr 2015 - 01:04:32
dov noisy le sec a dit:

Bonjour maitre un organisme bancaire me menace de faire une decheance du pret IL sagie de sofinco. J essaie de m arranger a l amiable pour le regler en 2fois car j AI du retard beaucoup trop mais IL ne veule rien savoir merci de me repondre et surtout que doije faire

25 Apr 2015 - 07:04:57
Corinne de Nogent-sur-Marne a dit:

Bonjour,

Sous l’influence pressante d’un démarcheur, j’ai signer, fin décembre dernier,, une commande avec les Expert de l’Habitat pour l’achat et la pose de volets. Financer à l’aide d’un crédit à la consommation chez Cegema et remboursable 180 jours après la réception (je croyais l’accord) de crédit, donc fin juillet 2015.
Je n’ai rien déboursé mais à ce jour je n’ai reçu qu’un courrier de la part de Cegema avec un code perso pour avoir accès à mon compte sur leur site.
Je n’ai pas eu de livraison ou aucune nouvelles de la part du vendeur et eux reste injoignable.
J’ai contacter Cegema par tel à trois reprise avec des réponses différente à chaque fois.
Si j’ai bien compris: ma demande est en instance, depuis le 06/01/15, les fond sont bloqués, ce qui veut dire au dernière nouvelles que mon crédit est refusé. M’étant fait arnaqué c’est ce qui peut m’arriver de mieux, les deux contrat étant liés. Mais je n’ai aucun papier l’attestant et bien que je l’ai demandé, vu le temps qu’ils mettent pour donner une réponse favorable ou non (4 mois) je m’inquiète d’avoir à payer un crédit contre rien en échange, surtout que les fonds sont versé directement au vendeur.
Est-il possible que des fonds soit verser à une entreprise sans mon aval et sans que les travaux soit fait? Y a-t-il une action à faire de ma part pour me sortir de cette situation, sans volets (bien trop cher et sans garanties) mais surtout sans avoir à rembourser un crédit sans bien en contre partie?
Merci de me donner votre avis.
Cordialement

25 Apr 2015 - 08:04:47
Pierre de Nimes a dit:

Bonjour. En novembre 2012, ma conseillère bancaire m a octroyé un crédit de 15 000 euros et un de 20 000 euros en passant au dessus du refus de sa supérieure. Ma demande initiale était un emprunt de 30 000 euros. Devant le refus de sa supérieure, elle m a fait l offre de prêt en deux fois (15 000 20 000 euros )sachant que je n’ aurais pas les capacités pour rembourser. Mon erreur est d’ avoir signé. Mais existe-il un recours que je puisse exercer auprès de la banque? Je vous demande cela car les ennuis ont commencé peu après cet emprunt et je suis surendetté. Je vous remercie de toutes les réponses que vous pourrez m’ apportez. Cordialement.

18 Apr 2015 - 01:04:29
eric de Paris a dit:

Bonjour
Suite à ma séparation sans être marié, j’aie découvert que mon ex concubine avait souscrit plusieurs credits à la consommation à mon nom et avait imité ma signature. De plus, les organismes de crédits ne détiennent pas la photocopie de ma pièce d’identité. Je ne sougaite pas portet plaibte pour usurpation d’identité car elle reste la mère de mes engants, mais puis-je attaquer l’organisme puisque les dossiers sont incomplets?
Merci pour votre réponse.

16 Apr 2015 - 01:04:30
Serge d'Istres a dit:

J’ai déposé, en date du 20 février 2015, un dossier auprès de la commission de surendettement des
particuliers des Bouches du Rhône, cette demande étant justifiée par le fait que je ne peux plus faire
face à mes dettes.
Je suis addict au jeu (PMU) et suis suivi depuis 1 mois par le service d’addictologie de l’hôpital.
Ma dette s’élève à 350.000€.
La commission a déclaré ma demande recevable mais un créancier a formé un recours contre cette décision, je n’ai aucune explication je n’en connais pas la raison.
J’ai reçu aujourd’hui un courrier du tribunal me demandant de donner par écrit mes observations et de le retourner avant le 15 mai.je ne sais pas trop ce que je dois dire à part la ou les supposée(s) cause(s) de mon addiction, en rappelant toutefois ma situation de famille et mes revenus.
La Banque de France a du fournir mon dossier au juge donc je ne vois pas quels documents lui faire parvenir.
Pouvez-vous me conseiller, je vous remercie par avance,
Cordialement

14 Apr 2015 - 08:04:03
Ginette e Nimes a dit:

Bonjour,
en août 2010, j’ai fait l’acquisition d’un véhicule avec un prêt FC France. à la suite de difficultés finacières du à la perte de mon emploi, je suis en retard de deux échéances d’un montant de 279.77€ chacune. (depuis mai 2014), j’ai contacté le service recouvrement FGA qui refuse de reporter ces deux échéances en fin de crédit, et de m’accorder un arrangement de paiement pour régulariser ma situation. Menaces, insultes et j’en passe de la part des conseillers FGA, je me suis adressé directement à FC fRANCE, à qui depuis un an j’adresse un chèque de 279.77€. Or je viens d’être contactée par un huissier de justice qui me demande l’intégralité du solde de mon crédit et au mieux me donne jusqu’au 23 avril pour lui verser 1500€, sous peine de saisi de mon véhicule. Bien entendu, je ne peux pas verser cette somme, j’ai 63 ans, suis au RSA et fait quelques missions qui me permettent de régler mes échéances mensuelles pour régler ma dette. Quel recours pour moi pour éviter la saisi sachant qu’il ,’y a aucun titre exécutoire, par ailleurs, l’organisme de prêt a augmenté de 1200€ le mo,tant du prêt. j’ai besoin de mon véhicule pour faire ces quelques missions de formation dans différents départements. Merci de votre aide, je n’en peux plus Cordialement

14 Apr 2015 - 12:04:50
Jeanne chatillon a dit:

Bonjour, suite à un achat en 4 fois , je n’ai pu honoré la dernière mensualite qui s’élevait a 200 euro , j’ai reçu un courrier de cetelem me disant que suite à ce retard de paiement je devais payer 216e je leur ai dit que je refusais de payer les frais , depuis j’ai verse 100e , mais il continu a me harceler chaque jour même si je les ai eu la veille , dois je payer les frais qu’il me rajoute , cordialement

10 Apr 2015 - 07:04:52
Pierre-Jean TOULOUSE a dit:

Maître bonjour

j’ai été licencié le 13/09/2013 avec un licenciement économique.
Depuis je rencontre des difficultés financières et je n’arrive plus à rembourser mes prêts révolving auquel j’ai fait appel pour pouvoir payer mes impôts et le remboursement de mon prêt immobilier jusqu’à ce que j’obtienne une suspension de remboursement de 2 ans par décision du tribunal d’instance de TOULOUSE.
Je dois actuellement 30000€ répartis sur plusieurs organismes tels que sofinco, cetelem, banque accord etc…
J’ai ces comptes ouverts depuis longtemps dans ces organismes et ils ne m’ont jamais demandé la mise à jour de mes informations et de confirmer mes revenus.
Que puis je faire pour faire suspendre pendant deux mes remboursements et de les lisser dans le temps afin de me permettre de rebondir
Merci d’avance pour votre réponse
Sincères salutations

9 Apr 2015 - 11:04:38
patricia orleans a dit:

Je vais devoir déposer une dossier de surendettement
depuis quelques années j’ai contracté credit et credit consommation sans les déclarer quand j en prenias de nouveaux
j avais un ami qui aimait le jeu et aider sa famille
j ai commence à prendre un crédit puis un autre et enfin un autre pour rembourser les mensualtiés et je suis tombée dans la spirale de l ‘enfer jusqu’à m’endetter a 200 % de mon salaire
actuellement je dois 130000 euros avec un salaire fixe de 1950
quel conseil pour avoir une chance que mon dossier soit accepte
mon ex ami est reparti dans son pays d’origine et je n ai pas de preuve. Pr exemple chez FACET j ai 2 contracté 3 crédits à 2 mois d’intervalle

6 Apr 2015 - 07:04:58
Camille de Dreux a dit:

Bonjour Maître,

J’ai contracté un crédit à la consommation en 2010 avec mon ex-mari, nous nous sommes séparé en juin 2014 et sommes en instance de divorce. Suite à cette séparation, nous avons arrêté de payer le crédit et en 2012 la banque nous a intenté une action en justice qu’elle a gagné. Plusieurs mois après la décision de justice, la banque a eu recours a un huissier (en 2013) auquel nous nous sommes rendu en rdv chacun de notre côté mon ex mari et moi puisque nous n’habitons pas dans la même région. Et depuis le rdv avec l’huissier auquel j’ai remis le justificatif de mes ressources, je n’ai plus de nouvelle de la banque et elle ne me réclame plus rien. Je voulais donc savoir si il y a prescription pour un crédit ou si la banque peut nous réclamer quand bon lui semblera le reste de ce qu’on lui doit pour le crédit. Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

30 Mar 2015 - 01:03:54
Dominique de Cholet a dit:

Concerne le dossier de ma belle soeur “très naïve”
Achat “panneaux solaires” en 2013 avec report de 12 mois auprès de NEAX qui n’existe plus
Soucis:
Elle n’a jamais rempli de dossier de financement SYGMA pour la somme de 28000 euros
J’ai moi-même vendu en vente directe et fait de nombreux dossiers conso ! toujours clean
Mais là, il y a escroquerie, elle n’a jamais signé de dossier de crédit, le vendeur a tout rempli et tout signé à sa place !!!!!
J’ai demandé à SYGMA les doubles des dossiers car bien évidemment le vendeur ne lui a laissé aucun document.
Ceux-ci très emm…ont renvoyé le document ” pavé financier ” avec une signature qui n’est pas la sienne !
J’ai demandé également le double de la fiche de dialogue qu’elle n’a jamais reçu car tous les chiffres sont faux
elle était déjà à l’époque à +55% de taux d’endettement et après restructuration CGI
Retraite : 1565 en juillet 2013
Prêt Restructuration 712 sur 20 ans soit 82 ans
prêt permanent 160 euros ( revolving )
Plus 246 SYGMA depuis !
Le vendeur a triché sur les revenus, puisque c’est lui qui a monté le dossier sans son accord
Et SYGMA le sait !!
Il la contacte régulièrement pour ne pas faire de procédure !

28 Mar 2015 - 01:03:21
VASSEUR Stéphanie a dit:

Bonjour maître,

J’ai obtenu un délai de grâce par le juge concernant des crédits consommation, les créanciers ont-il le droit de me fiché à la banque de france car COFIDIS je leur devez qu’une seul mensualité mon fiché à la banque de france et non pas les autres?

Bien cordialement

28 Mar 2015 - 10:03:54
laurent soissons a dit:

Bonjour
Il y a 4 ans j’ais souscris un prèt, pour racheter des crédit a la consomations, chez sygma par l’intermédiaire de ma banque.
Mon entreprise ayant fermée l’année derniere ma compagne et moi avons perdu notre emploi et depuis elle est au chomage parcontre moi j ais retrouvé un travail aussitôt.
J ais contacté sygma pour leurs signalé notre situation et
que nous avions une perte de revenus importante….
Ils m ont dit que mon contrat n’ est pas couvert dans ce cas et que je devais continué a payer…Est ce normal, au vu de la somme empruntée (50000Euros), de ne pas assurer les emprunteurs?? merci de votre réponse cordialement…

27 Mar 2015 - 12:03:05
jeanpaul de forbach a dit:

Bonjour maitre
J’ai souscrit un prêt cetelem avec un contrat d’assurance maladie,
Je suis tombé malade et je n’ai pas déclaré tout de suite mon arrêt maladie
Aujourd hui je reçois un courrier comme quoi je n’ai plus le droit a des indemnités de remboursement
Ont t ils le droit de faire ça merci

25 Mar 2015 - 08:03:44
Annick villette d anthon a dit:

le père de ma fille a émis un credit aupres de AXA credit en 1989 en mon nom et en usurpant mon identite .credit attribuer sur un compte que je je ne connais pas A la suite j ai eu saisie sur salaires en juillet 1994 qui c est solde par un désistement de AXA . Entre temps il y a eu une ordonnance d injonction a payer signifiée par huissiers le 8 janvier 1992 remis entrée les mains du père de ma fille mais avec une adresse erronée en ce qui me concerne, et pour laquelle je n étais informée puisque remis par huissiers au père de ma fille et dont je n ai été informée que par la Sté DSO interactive l année dernière . Après avoir porter plainte contre DSO ,cette Sté de recouvrement a transféré mon dossier aupres d huissiers qui ne veulent rien savoir et qui dixit n a qu un client qui a décrété que j étais responsable moi et non pas le père de ma fille et ne veux meme connaître les coordonnés de celui ci

20 Mar 2015 - 01:03:54
abdelkader de Paris a dit:

bonjour .
suite à un jugement rendu par le tribunal la requête de la bnp parisbas étant jugée irrecevable puis-je être radié du
FCIP ou non ? j’ai écrit à la bnp parisbas mais pas de réponse
merci

18 Mar 2015 - 01:03:40
Christelle Montpellier a dit:

Bonjour,

Mon frère de 45 ans est décédé en septembre (en cours de succession)et avait un dossier de surendettement à la banque de france.

Il lui restait 2 crédits à la consommation à rembourser (dont assurances) et donc 32 mois à rembourser sur son plan.

Est-ce que l’assurance décès des crédits peut s’appliquer ?
Est-ce que le surendettement peut s’annuler ?

Mon père et moi ne pouvons refuser l’héritage, du fait de la succession de ma mère il y a 14 ans.

Merci de votre réponse

4 Mar 2015 - 05:03:11
Emmanuelle Ustaritz a dit:

Maître,

Ayant contracté un crédit renouvelable FINAREF, aujourd’hui SOFINCO, en 1989, j’ai toujours payé sans problème mais actuellement je suis sans emploi seul mon mari travaille, mais le loyer et autres charges nous mettent dans une difficulté à rembourser.
J’ai donc envoyé une LAR à Sofinco leur expliquant la situation, mais apparemment ils n’en tiennent pas compte car ils continuent de m’appeler jusqu’à 10 fois par semaine plus les courriers disant que je reste sans réponse et qu’ils vont donc m’obliger à payer le crédit en une seule fois.
Que puis je faire face à ce problème qui me pourrit la vie ?

cordialement

27 Feb 2015 - 05:02:07
sebastien de tarbes a dit:

bonjour MAITRE

SUITE AU REDRESSEMENT JUDICIAIRE DE MA FEMME POUR SON COMMERCE,LE PRÉTEUR “SOGEFINANCE” NOUS A GELÉ NOTRE COMPTE JOINT OU NOUS AVION 2 CRÉDITS A LA CONSO “PRÊT PERSO ET VOITURE”.
DEPUIS AOUT 2013 IL NE NOUS PRÉLEVÉ PLUS ET PAS DE NOUVELLE, MAIS LE PROBLÈME ET QUE JE SUIS MAINTENANT FICHER A LA BANQUE DE FRANCE.
QUE DOIT JE FAIRE.ATTENDRE OU LES RELANCER.
MERCI

27 Feb 2015 - 03:02:23
dominique de compiegne a dit:

j’ai 2 mois de retard sur mon crédit carrefour banque novembre et décembre j’ai réglé les autres y compris ce mois ci, je viens de les appeler pour régler la somme de 516 euros en deux fois 1 fois ce jour par cb et l autre lundi. Il refuse et me dit que sans un règlement ce soir de la totalité(516 euros) mon dossier va être transmis a un huissier que puis je faire ?
il me dise que j ai déjà bénéficié d’un report d ‘échéance et qu’il n’y a plus de solution.
Que puis je faire pour éviter cela et est ce que je pourrais négocier avec l huissier étant donné que la personne au téléphone me dit qu’il va procéder a une saisie.
Merci de votre réponse.

26 Feb 2015 - 05:02:24
Delphine De Mandray a dit:

Bonsoir, je me permet de vus contacter car en mai 2008, mon ex conjoint et moi même avons contracté un crédit à la consommation auprès de Cofidis. Je me suis dépacser de mon conjoint en mai 2010. A ce jour, j’ai réglé les mensualité toute seule.Hors ne pouvant plus réglé depuis décembre, on me demande de payer la somme de 700€. Je ne peux malheureusement pas payer. Mon ex conjoint ne réglant rien et n’ayant aucune nouvelle de lui, je souhaiterais savoir quel recours je pouvais avoir pour lui demander le paiement des cotisations sachant qu’il est l’emprunteur et moi la co empruntrice. Lui ne paye rien et je dois tout payer pour régler ma situation. Merci de votre aide je suis désespéré

26 Feb 2015 - 01:02:02
catherine de toulouse a dit:

j ai un crdit a la consommation chez banque accord via auchan.je me retrouve dans une situation critique car je suis en fin de droit aux assedic (480 euros par mois).je viens de m apercevoir que j avais pour ce credit une assurance chomage.mais quand je contacte accord on me dit que cela ne marche pas pour moi car al la signature de ce contrat j etais en cdd.mais personne ne m a rien demande a ce moment la je n ai montre aucune fiche de paie .je leur ai demande si maintenant en 2015 ils demandaient aux souscripteurs s ils etaient en cdi , la reponse est non.je voudrais savoir ce que je peux faire ?

22 Feb 2015 - 07:02:00
Nadine d'Angers a dit:

Bonjour Maître,
En novembre 2013, par l’intermédiaire de mon notaire, j’ai remboursé un crédit à la consommation auprès de la société Cofidis.
En janvier 2014, deux mois après, ils m’ont téléphoné me signalant que j’avais versé un trop perçu et m’ont remboursé cette somme directement sur mon compte.
Aujourd’hui 13 mois après, ils me redemandent cette somme, prétextant qu’ils ont fait une erreur et me menacent de m’inscrire à la banque de France.
De plus, pour le remboursement de ce prêt, j’ai payé des frais de remboursement par anticipation. Étaient-ils dans leur droit (sachant que dans le contrat, il est bien dit qu’il n’y a aucun frais encouru pour un remboursement partiel ou total par anticipation) ?
Merci Maître, de votre réponse.

21 Feb 2015 - 10:02:58
danielle a dit:

bjr j’ai un plan de surendettement a la bdf je suis sur le point de vendre mon bien et de rembourser mes credits pour sofinco je ne regle plus depuis fevrier 2014 dois je leur rembourser sur l echeancier le capital restant du a partir de fevrier 2014 ou le montant net a payer a cette date et etant recevable a la bdf ai je des penalites pour un remboursement par anticipation merci

20 Feb 2015 - 11:02:14
Nathalie de Barbaira a dit:

Bjr,
La redoute se servait dans mon compte Finaref devenu Sofinco depuis janvier 2013 jusqu’au jour ou je me suis aperçu que LR prélevait sans qu’il y ai de cde. J’ai alors demandé des explications. Rien! aucune info. En passant par la FEVAD j’ai reçu une liste incroyable de 32 articles que j’avais retournés qu’ils ont perdus ou dont le contenu a été modifié (pas par mes soins). J’ai envoyé à LR tous les justificatifs de dépôt au relais, attestation sur l’honneur de moi, attestation sur l’honneur du relais colis disant que les paquets arrivent ouverts. Rien aucune nouvelles. J’ai alors tenté de fermer le compte de ma carte R PRemium et là 14 jours après l’envoi de ma lettre La Redoute fait passé 17 prélèvements d’articles que je ne dois pas. Après conseil auprès d’un avocat, j’ai contesté à la Redoute et à Sofinco. depuis un an, je n’avais plus de nouvelles, juste quelques petits courriers simples, pas signés mais aucune réponse à mes LRAR. Maintenant Sofinco exige que je les paie même si je ne dois pas cette somme (1349€). Ils me menacent de l’huissier…2 choses c’est au moment ou j’ai voulu fermer le compte que j’ai eu ces problèmes, et LR ne répond pas non plus à Sofinco même si j’ai ouvert un dossier litige. Je n’ai rien signé à Sofinco malgré leurs dires ils doivent m’envoyer copie du contrat mais je n’ai rien signé chez eux. Que faire?

15 Feb 2015 - 08:02:53
matthieu longwy a dit:

bonjour
ma mère est décédée. Dans ses papiers, j ai découvert des décomptes de crédit Sofinco et r premium.
Après avoir cherché, je n ai trouvé aucun contrat dans sa maison.
que faire ????

15 Feb 2015 - 07:02:43
Laetitia nice a dit:

Bonjour, j’ai toujours payer mes sommes demander par finaref depuis que j’ai pris ce crédit à la consommation environ en 2007, ensuite finaref est passer sofinco. Et depuis mars 2013 je leurs devais 2300euros environ à ce jour je règle tous les mois 75euro je ne recevais plus aucun justificatifs de leurs part donc ne sachant plus combien je leurs devais je leurs est passer un coup de fil et la il mon dit que mon nom et mon numéro de dossier ne correspond pas en attendant depuis le mois de mars 2013 je paye 75euro et je sais pas quoi faire je leurs est envoyer un relevé de compte pour qu’il recherche mais en attendant la personne qui reçoit mes relève à mon numéro de crédit et peu à tout moment faire des achats sans que ce soit elle qui paye mais moi comment sortir de cette engrenage je penser bloquer les prélèvements?? Aidez moi merci

12 Feb 2015 - 08:02:03
stéphanie STE EULALIE a dit:

bonjour, je ne sais plus quoi faire et comment arrêter ça en fait… mon père 75 ans accumule les crédits à la consommation avec un revenu de 780 euros par mois mais comme ma mère a une plus grosse retraite… il a 30 000 euros à rembourser. Il a été interdit bancaire pendant des années et je ne comprend pas pourquoi cofidis et cetelem… on le droit de lui preter de l’argent sans l’autorisation de ma mère… ??? pouvez vous m’aider pour que tout s’arrête ? peut on le mettre sous curatelle sans son consentement ?
Cordialement,

2 Feb 2015 - 03:02:39
pierre avignon a dit:

Bonjour. Surendette,la bdf a rejeté mon 2eme plan. Le 1er a été jugé recevable avec moratoire de 2 ans. Je devais sortir de l indivision et vendre mes parts a ma compagne. Cela n a pas été possible et c est pour cela au on me refuse un second pan et aussi parce que je ne veux pas vendre. Je suis atteint d une maladie grave et mortelle, je continue de travailler sans jamais m ‘ arrêter ni me plaindre mais je suis fatigué. Je cherche quelqu’un un qui pourrait m’ aider a vérifier la régularité de mes crédits et calculer éventuellement le taux usuraire et les délais de forclusion. Sachant que je suis a jour dans les mensualités de mon prêt immobilier. Il me reste quinze jours pour faire appel de la décision de la bdf, sachant qu ‘ il n’ ont pas chercher à creuser sur les éventuelles irrégularités de mes crédits. Merci d’ avance, mais svp, donnez moi une réponse rapidement si vous le pouvez. Cordialement.

26 Jan 2015 - 09:01:23
mariedijon a dit:

Bonjour,

Mon amie est à la banque de France et est solidaire des dettes contractées avec son ex compagne (pacsée)
Son ex compagne va se remarier en aout. Mon amie peut elle se désolidarisés des remboursements à la banque de France au vu du changement de situation familiale de son ex compagne ?
Merci de votre réponse

23 Jan 2015 - 09:01:41
Marie-Louise ROSNY a dit:

Bonjour,

Mon plan de surendettement pour un dossier est terminé. Il me reste sur le dossier SOFINCO 6000 euros à payer. J’ai pris contact avec eux et ne veulent pas de rééchelonnement. il souhaite que la dette soit payée d’une traite. N’y a t’il pas forclusion sur le dossier ou dois-je continuer à payer cette dette?

Merci de votre réponse

21 Jan 2015 - 08:01:24
Olivier de Vienne a dit:

Bonjour
J’ai été mis en invalidité en Avril 2014,l’assurance du prêt a solder celui ci du capital restant du du mois d’avril,mais vu que j’ai rembourser mon prêt jusqu’à Décembre 2014 il y a un trop perçu.le règlement de l’assurance a été reçu le 26 Décembre 2014 par l’organisme de crédit SYGMA Banque,mais depuis cette date et malgré mes appel téléphonique,il ne m’ont toujours pas régler le trop perçu?Il me demande des frais de remboursement anticipé(que je ne devrait pas payer vu que c’est l’assurance qui a rembourser le prêt,et hier il me disent qu’il faut que ça passe par un expert pour calculer tous ça!!
J’aurais aimer savoir si il y a un délai pour le règlement du trop perçu et comment je peux procéder pour régler cette situation.
Dans l’attente d’une réponse de votre part je vous remercie.
CORDIALEMENT

19 Jan 2015 - 07:01:20
carole a dit:

Maître mon mari a souscrit en 2000 un credit a la consommation auprès de la société viaxel.suite a des impayés il restitue le véhicule. En 2003,un jugement par défaut est rendu suivi d’une signification a personne absente après recherches dans l’annuaire électronique de la gironde. Fin 2014 nous recevons des appels de la société de recouvrement me menaçant de saisie alors que nous n’étions pas maries au moment du credit. Un courrier d’une scp d’huissiers en envoi simple nous menace de saisie faisant état d’un jugement du TI de bordeaux. Courrier douteux aucun tampon signature photocopiée. Mon avocat demande communication du titre exécutoire et se heurte a un refus au risque de se mettre hors la loi(termes du courrier). Finalement une copie d’un jugement du Tgi de bordeaux nous parvient accompagné d’un certificat de non appel auprès du Tribunald’instance cette fois. La semaine dernière une saisie attribution est lancée. L’acte de saisie mentionne un jugement du tribunal d’instance et possibilité de recours devant le juge d’instance. Finalement il semblerait que le jugement en leur possession émane du Tgi (verif auprès du greffe en cours).cette erreur sur le titre exécutoire et le juge compétent dans l’acte de saisie attribution peut-elle entraîner la nullité de la saisie. Sinon le jugement rendu exécutoire en 2003 sans tentative d’exécution forcée depuis est-il prescrit ou non. Merci d’avance. Finalement jugement par défaut signification a personne absence acte de saisie renvoyant a une juridiction tout semble fait pour qu’il ne puisse pas se défendre. Merci

14 Jan 2015 - 05:01:48
gerard d'arandon a dit:

Bonjour Maitre
Nous avions emprunté dans les années 1990 une somme de 120000f; puis a une certaine époque j’ai perdu mon emploi ma maison ect…
Suite a cet état de fait nous nous sommes retrouvés devant le tribunal d’instance de Calais qui a débouté la société preteuse ,puis celle ci a fait appel a la cour de Douai en 1999 et a obtenu un arret en vertu duquel nous étions condamnés a payé cette société de pret.En 2014 j’ai eu la visite d’un cabinet d’huissier qui m’a présenté un commandement a payer d’une valeur de 54361,96euros;
17911,45 principal ouverture; interets acquis au taux annuel de 12°/°: 39252,56euros; + frais de procédure ect….
Depuis que cet huissier s’est présenté nous avons versé d’abord 100 euros tous les mois; puis 120 euros tous les mois.
Malheureusement décembre 2014 et janvier 2015 n’ont pas été réglé, et je ne pourrais pas versé ce mois ci la somme de 120 euros.
J’ai reçu lors de mon abscence une menace d’ouverture forcée;
si je règle meme une petite somme de 50 euros pour ce mois ci(puis reprendre le paiement habituel).
Viendrons t’il avec un serrurier ou cela arretera t’il la procédure.
Cela est quand meme une dette qui date de loin et vu notre age(61 ans) pouvons nous esperer une solution.
Merci d’avance de votre réponse, meilleurs voeux pour l’année 2015.
Salutations cordiales.

5 Jan 2015 - 09:01:47
Marie de Yerres a dit:

Bonjour Maître,

Voilà je suis séparée de mon ex-conjoint (non marié, ni pacsé..) depuis Juin 2014. En février 2013, j’étais au chômage et il avait besoin d’un crédit pour financer son permis, payer ses impôts etc… J’avais donc été mise comme co-emprunteur solidaire seulement, je viens d’apprendre que depuis notre séparation, il a cessé de rembourser le prêt. Je m’en suis rendu compte car voulant faire un petit prêt pour meubler mon nouvel appartement, j’étais refusée auprès de tous les établissements et j’ai donc pris connaissance de mon fichage à la BDF. Apparemment nous avions été informée par courrier mais je n’ai rien reçu car il interceptait tous mes courriers.

Lors de la souscription du prêt personnel auprès de Carrefour Banque, la conseillère avait sciemment baissé le montant de notre loyer afin de pouvoir obtenir ce prêt. Je me suis renseignée auprès d’une amie, qui a travaillé au service contentieux d’une société de crédit, afin de savoir si je pouvais établir avec eux un échéancier sur la moitié de l’échéancier (étant solidaire) et elle m’a dit que normalement je n’aurais pas due être co-emprunteur car j’étais au chômage au moment de la signature. Pouvez-vous m’éclairer sur ce que je dois faire? Car j’ai un enfant de 2 ans et mon ex ne me paie pas de pension et d’autant plus que lorsque je lui ai annoncé que j’étais fiché au même titre que lui, il m’a tout simplement répondu “tant mieux, je suis même content que tu sois fichée!”. Je veux bien régler la moitié mais pas la totalité.

En vous remerciant de l’importance que vous porterez à ma demande,

Cordialement,

Marie.

19 Dec 2014 - 12:12:16
Kathy de Annonay 07100 a dit:

Bonjour,

Mon frère décédé il y a plus de 5 ans était en conflit avec cetelem pour un prêt à la consommation contracté en 2006 et impayé, montant de 20000 euro. L’affaire est allée au tribunal mais je ne sais pas quele a été la décision du tribunal et si mon frère a été condamné à payer. Le rapport mentionne une audiance en février 2009 et mon frère est décédé en mai de la même année. J’ignore, si l’audiance d e février portait juste sur l”exposition des fait et si je jugement était porté à une date ultérieure…
bref, nous, les frères et soeurs et pzrents, en tant qu’héritiers, avons immédiatement après son décès fait une renonciation à succession. Nous nous somme protégés.
Oui mais… plus de 5 ans après le décès de ce frère, voilà que nous héritons de grands parents et que si nous continuons à renoncer à la succession de ce frère, le notaire doit obtenir l’accord de l’état pour vendre la maison qui est dans l’héritage.
Le notaire m’explique que l’engagement de l’état passe par une enquête qui peut dure plusieurs mois, voire 1 année.
Ce qui arrangerait le notaire pour cette succession, c’est que l’un des héritiers de mon frère annule le renoncement à succession..; oui mais… la société cetelem pourrait elle a nouveau poursuivre cet héritier et exiger le paiement de la dette, même 5 ans après le décès de mon frère?

C’est très très compliqué. Je vous remercie de votre attention sur le sujet.

Kathy

18 Dec 2014 - 08:12:45
karine les herbiers a dit:

bonjour ,
je suis en invalidité catégorie 2 avec une sclerose en plaque , mon père étant agent automobile m’a prêté une voiture equipée handicapé pour pouvoir me deplacer avec mon fils de 4 ans , ecole , couses etc…
Un huissier est venu chez moi très menacant , agissant pour intrum justicia , il veut me saisir la voiture qui m’est indispensable et ne m’appartenant pas puisque qu’elle est au nom du garage de mon père . en a t’il le droit
merci pour votre réponse

17 Dec 2014 - 05:12:49
Emmanuelle d'Ustaritz a dit:

Bonjour Maître,
Ayant souscrit 2 prêts renouvelables chez Sofinco avant 2010, ceux ci comportent l’assurance décès et perte d’emploi.
Depuis juillet 2014 ma sarl a été en liquidation judiciaire et je me retrouve sans emploi, donc je n’arrive plus à régler mes échéances et ne veulent pas faire fonctionner l’assurance car j’étais gérante, ils ne m’ont pas prévenu lors de la souscription et je n’ai jamais remplie de questionnaire santé et n’ai pas le contrat de l’assurance car ils ne m’ont rien envoyé.
Actuellement, ils me harcellent de contentieux etc
Que puis je faire envers ces problèmes
Cordialement

16 Dec 2014 - 01:12:18
Yann de Viry Chatillon a dit:

Bonjour,

Nous sollicitions votre aide d’urgence suite à un conflit avec une société d’installation de matériel écologique (chaudière + isolation des combles perdus) qui se nomme Kaseo.
Cette société a monté un modèle économique en partenariat avec SOFINCO, société de crédit à la consommation. Kaseo nous a promis de nous reverser les aides de l’état ainsi que celle de leur partenaire GDF-SUEZ afin de financer la totalité de ces travaux dont le montant était de 16 000€ TTC. Il était convenu qu’en contractant ce crédit, nous débloquions une somme d’argent (16 000€) afin de faire les travaux sans débourser aucun euro. Puis, dans les 2 mois après la pose du matériel, Kaseo devait nous faire parvenir la totalité des sommes des aides promises (1350€ d’aide à l’installation écologique + 6740€ de leur partenaire GDF-SUEZ dans le cadre de la loi d’aide aux particuliers + 4500€ que nous récupèrerons par déduction d’impôts en 2015).
A ce jour, nous n’avons touché que 1350€ d’aides et nous devons commencer à rembourser la société de crédit SOFINCO au mois de janvier 2015. Kaseo nous a envoyé de faux documents avec des dates erronés et des montants complètement faux (240m² de combles isolés selon eux alors que nous avons 40m² en réalité).
Après plusieurs appels téléphoniques, les gestionnaires de notre dossier nous ont demandés d’accepter de signer ces faux documents en mentant, ce que nous avons refusé catégoriquement car jamais nous n’avions été mis au courant de cette supercherie pour obtenir le maximum d’aides. La facture pour les impôts est aussi fausse puisqu’elle contient des données volontairement gonflées.
Cette société nous a donc totalement menti.
A cette époque, nous venions avec ma femme d’acheter une maison et nous avions besoin de liquidité afin de faire de lourds travaux de rénovation. Leur proposition est donc bien tombée car nous étions pris par l’urgence de la situation (la maison était délabrée et inhabitable en l’état avec un enfant de 3 ans car non chauffé depuis plus de 2 ans).
Nous avons tout essayé pour obtenir (email, téléphone et lettre de mise en demeure) pour obtenir des réponses de la société Kaseo (basée à Charenton-le-Pont dans le département 94), mais jusqu’à ce jour, seul des documents faux et des promesses par téléphone nous ont été données.
après une petite enquête, j’ai obtenu des informations sur le gérant de cette société : il a été condamné en 2010 pour escroquerie avec une société d’achat d’appartement locatif. Kaseo est gérée par sa femme aujourd’hui, puisqu’il a été condamné coupable et interdit de droit de gérance jusqu’à ce jour.
Nous aurions besoin de conseils pour tenter une action en justice et faire stopper si possible ce crédit à la consommation abusif (si nous payons ces 16 000€, ce sera au total 22 000€ sur 10 ans pour une chaudière et 40m² d’isolation alors que le coût réel est d’environ 4 à 5 000€).
Merci

13 Dec 2014 - 08:12:01
Mathilde de Lille a dit:

Bonjour l’année dernière j’ai contracté un prêt personnel chez Sofinco, sans rien demander ils ont également ouvert un crédit renouvelable dont je me suis servie par la suite. Mes remboursements de mensualités étaient honorées jusqu’à ce que je change de banque je n’ai pas fait le nécessaire. En juin un cabinet de contentieux s’est présenté à mon domicile j’ai réglé 600 euros ensuite en octobre un cabinet d’huissiers de Magny en Vexin m’a contacté (Benton et piercy) pour trouver un arrangement il me demandait 2400 euros sur 2 mois j’ai donné 1200 euros à cheval octobre novembre et j’allais donner 1200 euros en décembre, mais la ils me disent trop tard soit vous remboursez la totalité 12000 euros soit on vient prendre votre véhicule. Je me suis renseignée et seul un huissier de mon département peut me signifier le titre exécutoire de saisie, sauf qu’il n’y apas de saisie exécutoire emis par juge. Je leur ai donc envoyé un recommandé avec ses informations, ils l’ont reçu hier et coup de fil avec message “j’aurais du me méfier si vous le prenez comme ça demain j’envoie le garagiste pour restitution de votre véhicule. Je rappelle immédiatement il me dit il s’agit d’une restitution à l’amiable ce à qoi je répond que je ne suis pas d’accord mais que je fais tout pour régulariser mon retard dans la mesure du raisonnable. Donc la il me dit que ce n’est pas lui qui décide mais son client et donc la responsable de mon dossier que j’ai eu en ligne la semaine dernière et qui n’est vraiment pas sympa. Donc il me demande 3000 euros pour le 24 ce qui apparement correspondrait au retard de mensualités mais dont je n’ai pas le détail mais il lui faut l’accord de la responsable sofinco donc le représentant du cabinet à organisé un rdv téléphonique lundi entre lui, cette dame et moi.
Ma question est donc que dois-je dire, faire pour qu’ils acceptent un accord amiable de remboursement en m’appuyant sur la loi ?
Merci d’avance pour votre réponse, j’avoue que je suis au bout du rouleau.
Cordialement

12 Dec 2014 - 11:12:23
nadia paris a dit:

Bonjour

J’ai contracté un crédit conso de 10000e à la banque ( crédit agricole ) en 2012, je voulais revoir les détails de mon contrat mais je l’ai égaré suite à des déménagements . Je leur ai demandé une copie de mon contrat mais la conseillère refuse en prétextant que le service des archives n’a pas ce document et qu’il aurai fallu que je le conserve.
Ont-ils le droit de me le refuser ? Est-il vraiment possible qu’il n’ai pas de traces de mon contrat ?

Merci Maitre

1 Dec 2014 - 04:12:16
samuel de nancy a dit:

Bonjour Monsieur,

ma maman vient de deceder le 28 octobre en fouillant dans ces papiers j’ai trouvé une dette de credit sofinco assez elevée.
ce credit a été contracté sous son nom de mariage avec mon son mari decede en 2010 ,moi je porte le nom de jeune fille de ma maman car mon pere biologique ne m’a pas reconnu.
ma maman n’avait pas de biens mobiliers,immobiliers ou financiers donc aucunnes sucessions ,aucun notaire.
ma question est simple dois je payer cettes dette si on me la reclame?
je n’ai pas retrouver le contrat initial contracté aupres de sofinco.
je gagne juste de quoi vivre il me serait difficile de rembourser une telle somme.
je vous remercie par de votre réponse.
je vous prie d’agreer,Monsieur l’expression de mes sentiments respectueux.
Samuel

27 Nov 2014 - 07:11:20
nathalie dunkerque a dit:

bonjour maitre avec mon conjoint nous avions contacté un prêt chez cofidis, mon conjoint vient de décéder et ils me disent que je dois payer car j’étais co-siganataire je n’ai pas beaucoup de ressources et j’ai un enfant à charge de plus ils disent que nous n’avions pas pris d’assurance.Y-à-t-il un recours possible. Merci. Cordialement.

27 Nov 2014 - 12:11:02
Julien Vannes a dit:

Bonjour maître, il y a maintenant 2 ans, j’ai souscrit un emprunt à la consommation auprès de mon établissement bancaire pour l’achat d’une voiture. Il s’agissait dun emprunt de 3500€ (une partie de la somme du véhicule) a remboursé sur 24 mois. Il y a quelques jours, j’ai voulu changer le véhicule de mon épouse et ainsi solder le credit actuel (environ 1100€) pour repartir toujours sur le même principe (une partie cash, une partie credit à hauteur de 4000 € sur la même duree. La réponse de ma banque ma plutôt interloqué car mon salaire Etant fait de partie variable ( ce qui était deja le cas sur l’ancien credit), mon nouveau directeur d’agence m’a refusé mon prêt automobile m’expliquant que le calcul de l’endettement se faisant sur la partie fixe (1000€) et que partie variable était nullement pris en compte. Pour info mon dernier avis d’imposition est a plus de 45 k€. Je suis un client qui n’a jamais eu de souci bancaire, jamais un retard, je rembourse mon biens immobiliers en tes et en heure. Ma question est très simple : ma banque me refuse mon prêt pour les raisons évoqués, dans le même temps, sans signature de ma part, il solde l’ancien credit (1100€). Ma banque est telle en droit de solder mon credit sans mon autorisation avec signature de document ? Car si j’avais su à l’avance quil ne m’accorderais pas le prêt, je n’aurais jamais solder l’ancien et donc pas renouveler le véhicule. En espérant que vous ayez compris ma demande. A vous lire. Tres Cdt.

25 Nov 2014 - 12:11:54
Alain ROOST WARENDIN a dit:

Bonjour Maître,
Je viens d’effectuer un remboursement anticipé un prêt de voiture d’une somme restant dû d’un montant de 9551 Euros.
Le décret du 1er Mai 2011 prévoit une pénalité de 1% voir 0,5% pour un montant égal à 10000 euros.
Ma banque m’a pénalisé de O.5%? et retiré la somme de 9599.86 EUROS est-ce normal et si cas contraire que puis-je faire.
Dans l’attente de vous lire,
Veuillez recevoir mes salutations.

22 Nov 2014 - 12:11:18
véronique Pont saint esprit a dit:

Bonjour Maître, un jugement de divorce rendu septembre 2008 dit que : Concernant mon ex mari (Il n’est pas contesté qu’il assume seul un crédit Banque de France commun aux parties de 200 EUR par mois alors que la liquidation du régime matrimonial est terminée), donc à titre définitif et que mon ex mari doit payer 200€ de pension alimentaire pour chacun de mes 3 enfants. Depuis son remariage il a quitté son emploi rupture conventionnelle, ne paie plus de pension et cesse de payer les crédits. Je reçois des lettres d’huissiers de justice me demandant de payer alors qu’il avait un dossier de surendettement auprès de la banque de France. Que faire ?
Dans l’attente de vous lire.
Veuillez agréer, Maîtres, mes très sincères salutations.

21 Nov 2014 - 09:11:33
Yves d'Avranches a dit:

Bonjour Maître,

J’ai un rachat de crédit chez Sygma Banque, des difficultés financières, m’ont empêcher d’honorer deux échéances celle du 5 octobre et celle du 5 novembre. Après plusieurs échanges téléphoniques, leur demandant un délai supplémentaire, qui m’ont refusé,il me menace par téléphone à partir du lundi 24/11/14 20h00 de me déclarer à la Banque de France pour incident de paiement. Cette démarche ne doit-elle pas être fait pas courrier et un délai est-il à respecter.
Merci pour votre réponse.

21 Nov 2014 - 09:11:47
agnes de marseille a dit:

Bonjour Maître,

Je viens vers vous dans le cadre d un crédit à la consommation dont les échéances de remboursement sont demandées par un huissier à mon beau père.
Sa femme avait souscrit un tel contrat auprès de Sofinco.Ils étaient mariés sous le regime de droit commun.Il ne m est pas possible de vous dire avec exactitude à quel date ce contrat à été souscrit.Je n ai pas non plus d exemplaire du contrat. Ils ont divorce depuis. Mon beau père, plus solvable qu elle, a déjà rembourse de nombreuses dettes pour des crédits à la consommation que sa femme avait souscrit durant leur mariage.
Il a reçu un courrier de huissier le mois dernier ultime avis de recouvrement amiable. Il lui est réclame plusieures sommes au titre du principal de la créance intérêts compris (1594€), les actes de procédure, les intérêts courus et le complément droit proportionnel art 8 soit 2154,36 € en tout.
Cela le place en grande difficulté et les huissiers refusent toute entente. Nous ne savons même pas pour quelle dette et quel contrat.
Des solutions sont t elles envisageables au moins pour faire baisser le montant de la creance sachant que mon beau père est completement etranger à ces engagements Merci de vos éléments de réponses
Cordialement

19 Nov 2014 - 04:11:26
Nelly de Grenoble a dit:

Bonjour Maitre,
Nous avons contractés un prêt avec FINANCO ,c’était un démarchage à domicile pour un chauffe eau solaire .Lorsque les commerciaux sont venus , la signature du contrat de vente à eu lieux ce même jour , il nous a semblé avoir remplis correctement les papiers avec des échéances assurance comprise.A l’époque je percevais une pension d’invalidités, et mon mari travaillait .Mon mari est en invalidité , licencié ,par conséquent j’ai demandé ,la prise en charge des mensualités ,mais il manquait une croix pour cette assurance ,alors que j’ai payée les mensualités assurance comprise ,et un courrier de FINANCO confirmant cette assurance .Aujourd’hui il m’ont remboursés le trop perçu , mais ne veule pas prendre en charge une année comme si AID était valable .La société de crédit doit prendre ses responsabilités .Que dois je faire ? y a t’il un recours ? nous sommes en dossier de surendettement

19 Nov 2014 - 12:11:35
genvieve de amiens a dit:

Bonjour,
J’ai un huissier qui veut faire une saisi hors mon ami ne le sait pas.Je n’ose pas l’appeler pour demander un autre arrangement car j’avais un echeancier mais avec 500e par mois je ne pouvais pu le rembourser et j’ai fait la morte.Je suis devenue depressive suite à des problemes de couples qui ne sont toujours pas regler et je suis meme devenue suicidaire suite a ses problems.J’ai une amie qui m’aide moralement et son mari m’a trouvé un travail a mi temps mais je commence qu’en decembre 2014. Ma question est “est ce que je peux toujours m’arranger avec l’huissier malgré que mon affaire est passer au tribunal ou je ne peux plus rien faire contre la saisi meme si je n’ai pas de meubles a mon nom car c’est une deuxieme union et je n’ai rien recuperé et actuellement je n’ai plus les factures comme quoi mes meubles appartiennent a mon ami actuel.

11 Nov 2014 - 01:11:48
Agnès colombes a dit:

Bonjour en 1986 j ai souscrit un crédit chez BNP. Après le décès de mon conjoint je n’ai plus payé ce crédit et il y a 10 ans j’ai été convoqué au tribunal. Depuis plus rien je n ai jamais rien règle et aujourd’hui je reçois un courrier d huissier. Que puis je faire ?????

3 Nov 2014 - 08:11:58
myriam d'Olargues a dit:

Bonjour,
Mon père agé de 70ans vient de contracter un pret chez COFIDIS ( 35000 E ) sans l’accord de ma mére et sans sans signature sur un compte commun et ils sont mariés sous le régime de le communauté des biens et tout ça en ayant déjà averti Cofidis par lettre recommandée de ne plus lui accorder de pret et de mettre mon père en fichier interne car il a deja fait des credits chez eux et toujours en imitant la signature de ma mère . Je ne sais plus quoi faire ma mère est atteinte d’un cancer et me charge de l’aider. Je compte ecrire à cofidis et leur dire qu’il y a Abus de faiblesse sur mon père car il n’a pas conscience des prejudices que cela engendre sur le compte et la vie courante. Qui peux m’aider , me conseiller . Merci

31 Oct 2014 - 05:10:00
Guillaume Pierre a dit:

Je vous confirme que vous bénéficiez d’un recours contre le/les autres codébiteurs. Ce recours est un recours personnel fondé sur ses relations avec l’autre débiteur et sur le paiement de la dette d’autrui. Vous payez votre dette mais également la dette d’un autre. Le montant de votre recours dépend complètement de l’importance des sommes payées pour autrui. Il faudra conserver précieusement la preuve de votre paiement de ce crédit.
C’est la même chose entre époux, la contribution à la dette solidaire obéit au cadre fixé par l’article 214 du Code civil qui détermine la manière dont les époux contribuent aux charges du mariage. Les dépenses ménagères visées à l’article 220 sont comprises dans les charges du mariage visées à l’article 214. Quel que soit le régime matrimonial, l’époux qui paye est en droit de demander à l’autre sa contribution dans la dette solidaire. Mais le recours en contribution n’est pas immédiat et automatique comme il le serait selon le droit commun de l’obligation solidaire. Le débiteur de la dette solidaire bénéficie, en principe, d’un recours dès lors qu’il a acquitté l’obligation. Lorsque la solidarité ménagère est en cause (C. civ., art. 220), le recours suppose que le débiteur de la dette démontre qu’il a contribué aux charges au-delà de sa part. Aussi, ce recours n’existe que si le règlement de compte global révèle que vous avez participé aux charges au-delà de votre part. À partir du moment où la solidarité ne joue plus entre époux selon la procédure de divorce par application de l’article 262-1, l’époux ayant contracté un emprunt seul ne peut plus recourir contre l’autre époux.

30 Oct 2014 - 04:10:38
Delphine de Lille a dit:

Bonjour maître,
J’ai contracté il y a 8 ans un rachat de crédit avec mon ex concubin. Aujourd’hui, je dois payer 12500€. Je suis fiché credit à cause de lui car il ne vouais plus payer. A aujourd’hui, il est prélevé sur son salaire et moi, je donne 100€/ mois suite à un arrangement avec cette société de crédit. Aujourd’hui j’ai la possibilité de payer la totalité du crédit, mais ma question est simple: puis-je me retourner contre mon ex avec un huissier de justice pour qu’il me rembourse la moitié de ce que j’ai payé en sachant que j’ai payé la totalité de la créance ? Merci d’avance pour votre réponse et votre soutien. Delphine

27 Oct 2014 - 03:10:02
kline de douai a dit:

voila j’ai accepté un regroupement de crédit rachat par cofinoga de plus de 7 révolving, je me suis rendu compte après que ces revolving étaient forclos, je passe au tribunal et cofinoga (leur avocat refuse de produire les contrats rachetés que puis je faire

27 Oct 2014 - 02:10:11
Jean de Mende a dit:

J’ai trouvé une banque mettant à ma disposition une somme me permettant de racheter des crédits. Je cherche une assurance qui assure ce prêt. En attendant un créancier peut-il me faire ficher et ainsi peut-être faire obstacle à cette opération
Merci

24 Oct 2014 - 03:10:18
bride de glomel a dit:

bonjour
ma question et la suivante
moi et mon epoux nous sommes au chomage depuis 2 ans
nous avons eux de problemes de banque avec tout nos credix et j avais demander une demande de credit a ma banque pour rembousser tout mes credit et avoir que un seul credit pour un montant de 32000 euros leurs repons etait non puis 6 mois apres la banque me tel pour me dire que ma demande a ete absepter sachans que nos allocation chomage son virer sur cette banque donc il voyais que nous etions au chomage elle m envoie par courrier le dossier a signer que je devais leurs renvoyé dans les 48 heures mon demander de leurs fournir les creancier a remboursser rien d autre j ai rout renvoyé aujourd hui je regarde mon dossier bien sur pas d assurance chomage et je m appercoie qu il ont dit que mon mari etait en ccion chomage ce qui n est pas vrai il ont nos allocations chomage tous les mois avais t il le droit car j arrive en fin de droit et comment les remboursser merci de repondre a ma question

23 Oct 2014 - 04:10:52
Virginie de Paris a dit:

Bonjour Maître,
Mes parents ont contractés un nombres important de crédits à la consommation, l’hypothéque de leur bien semble inévitable. Il n’en reste pas moins une grande fragilité de leur part à la lecture des sollicitations commerciales journalières des différents établissements.
Comment faire pour arrêter ces sollicitations commerciales? Est ce possible? et vers qui faut il se tourner?

EN vous remerciant d’avance pour votre réponse
Bien cordialement

Virginie ROCHETTE

22 Oct 2014 - 06:10:02
faty de Paris a dit:

Bonjour Maitre
je suis en instance de divorce et le juge a déjà donné sa décision sur l’audience de non conciliation en juin. Déppuis cette date , mon ex ne paye pas la pension alimentaire et aussi ne paye plus le remboursement d’un rachat de crédit à la consommation dont je suis co-empreintrice(ce sont les crédits de monsieur).J’ai demandé à la banque une désolidarisation de ce crédit qui bien sur a été refuser.Je suis fiché banque de france dépuis septembre.Maintenant, je suis mise en demeure pour les impayées avant transmission du dossier au service contentieux chargé de la déchéance du terme du prét.Ma question est: que puis je faire à mon niveau sachant que mon ex est tout à fait solvable(2000 euros/mois et cdi) et vit chez sa mère tandis que moi j’ai à ma charge les 2 enfants et je travail à 60% ?
Merci d’avance pour vos conseils!!

5 Oct 2014 - 01:10:20
muriel saint benoit a dit:

bonjour maitre
jai contracte un pret de 32000 e a la caisse d’épargne pour achat dune voiture et pour bénéficier de leur taux attractif j ‘ai dû prendre l’assurance avec eux
j’ai vu une assurance plus intéressante avec un autre organisme
ma question est suis je obligée de garder l’assurance auto avec la caisse d’épargne le temps du remboursement de mon crédit

avec mes remerciements

18 Sep 2014 - 10:09:12
Vanessa plaisir a dit:

Bonjour Maître,

Suite à mon divorce en 2010 je suis ficher banque de France jusqu’en 2018, un prêt Cetelem a été contracté pour une voiture je n’ai pas la copie du contrat je ne sais pas du tout ce que j’ai signé à l’époque (j’avais beaucoup de choses à gérer en même temps et j’ai fait confiance à mon ex). Il a vendu la voiture et n’a pas remboursé l’emprunt. Il fait maintenant la sourde oreille à propos de tout ça. Le divorce a été prononcé sans que cette histoire d’emprunt n’ai été citée et résolue. Je ne sais plus quoi faire pour me sortir de cette situation, on me dit que c’est à moi de tout payer. Je n’ai pas les moyens de me prendre un avocat et ni de payer l’emprunt. Comment me sortir de cette impasse sans y laisser ma peau, celle ma fille… Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ma requête.
Cordialement

11 Sep 2014 - 01:09:10
SUZY ORLEANS a dit:

Bonjour Maître,

Mon frère et moi même avons géré le suivi administraif suite au décés de notre père survenu le 03 février 2013 (veuf, décédé dés suite d’un AVC).
Mon père avait souscrit 2 crédits chez SOFINCO et BANQUE ACCORD. Ces derniers ont reçu par courier sous AR :Acte de décés et certificat médical courant février 2013.
Je précise que ses prélèvements mensuels ont toujours été effectués incluant l’assurance déces, maladie, etc…
A la suite de ces couriers, leurs assureurs respectifs nous somment de faire remplir par le médecin ayant constaté le décés, leurs propres certificats médicaux (docs remplis et transmis 2 fois en 1an sous AR).
Maintenant ils nous demandent de leur transmettre une attestation du médecin traitant cette fois ci, justifinat que mon père suivait, ou non, un traitement en lien ou non avec son décés……
Sont ils dans leurs droits?
De plus un huissier a été mandaté par BANQUE ACCORD pour nous menacer de régler les échéances dues….
Pour résumer, la somme restantes à payer est d’environ 4000€ (SOFINCO et BANQUE ACCORD confondu).
Je suppose que leur intention est de demontrer que notre pére a souscrit ses emprunts alors qu’il était suivi pour une quelconque maladie et que par conséquent l’assurance est nulle et donc aux héritiers de payer?
Par avance merci pour votre conseil

11 Sep 2014 - 09:09:00
Richard paris a dit:

Bonjour Maitre,

J’ai pris un crédit à la consommation en 2010 après quelques mois j’ai perdu mon emploi et j’ai n’ai pue rembourser mes échéances j’ai écris dernièrement à la banque pour lui faire part de ma situation (je suis divorcé au chômage et j’ai 61 ans d’où ma difficulté à trouver du travail) en leur informant que je ne pouvait prendre aucun engagement de remboursement même de la plus petite somme ,je suis actuellement héberger à titre gracieux chez mon ex épouse donc je n’ai pas le droit au R.S.A ,quelle est la solution pour résoudre ce problème.

Merci de votre réponse

9 Sep 2014 - 02:09:18
Nathalie NANTERRE a dit:

Bonjour Maître

J’ai contracté avec mon ex compagnon un rachat de crédit auprès de sygma banque que j’essaie d’assumer seule après notre séparation. Cela m’est bien sur difficile et je n’ai pas pu honorer mes échéances depuis des mois et suis donc fichée FICP. Je suis aujourd’hui convoquée devant le TGI de Nanterre. Un avocat est-il nécessaire ? Et si oui combien cela coute-t’il ?
Le capital restant du est de l’ordre de 29000 euros et je touche 1800 euros par en tant que fonctionnaire territoriale. Mon ex compagnon a considéré que cela devait être à moi d’assumer puisque j’etais à l’origine de la rupture.
Je suis aujourd’hui en capacité de payer environ 450 euros par mois en faisant très attention, mais l’huissier que j’ai vu exigeait l’intégralité du capital, ce qui m’est bien sur impossible.
Dans le cas où l’avocat est obligatoire, dans quelles conditions pourriez vous m’assister ? Je précise que je suis convoquée au TGI de Nanterre le 6 octobre prochain …
Merci d’avance pour votre aide

26 Aug 2014 - 08:08:36
christophe de lorient a dit:

Bonjour Maitre
j’ai souscrit trois prêt auprès de Sofinco afin de renflouer mon compte a cause d’une addiction aux jeu d’argent, depuis le 15 mai 2013 je suis en arrêt maladie puis j’ai été mis en invalidité de catégorie 3 avec tierce personne, j’ai effectivement contacter l’assurance qui m’as fais remplir un document sur mon état de santé ce que j’ai fais 2 mois après je reçois de nouveau ce même documents je rentre en contact avec eux et quelle est ma stupéfaction en apprenant c’est la compagnie qui le réclame de la je leur demande pourquoi ce n’est pas eux la compagnie alors leurs réponse as été celle-ci “non la compagnie est situer en Irlande a Dublin” est légale et que puis je faire.
s’il vous plait aidez moi je suis désemparer.
aux plaisir de vous lire

1 Aug 2014 - 09:08:26
Ingrid Marseille a dit:

Bonjour Maître,

Voilà ma situation.

Il y a un an, en faisant le tour des banques pour avoir une simulation de crédit immobilier, j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre que j’étais fichier à la banque de france et que je ne pouvais donc pas faire de crédit.
Après recherche, on m’a dit que c’était dû à un crédit à la consommation que mon ex compagnon avait souscrit en aout 2007. Séparé tout juste 1 mois après je n’ai pas du tout compris comment cela était possible. J’ai donc demandé des pièces justificatives qui prouvent mon implication. Après réception de l’acte de prêt, il s’avère que mon ex avait donc fait une demande de crédit, avec moi en tant que quo-emprunter. Pourtant je ne me souviens vraiment de rien !! Après analyse des documents, Je me suis aperçu que seul mes initiales apparaissaient en bas de chaque page, et ma signature ne se trouve pas sur l acte de prêt. J’imagine donc que ce document est caduc ! Pouvez vous svp me donner votre avis … car la banque ne veut rien savoir et refuse de me faire enlever du fichage.

Merci par avance

Ingrid

24 Jul 2014 - 05:07:04
Gilberte- paris a dit:

j’ai fait un prêt de consommation auprès de ma banque en juin 2005, licenciée en septembre 2005 sans solde je n’ai pas pu honorer mes échéances. En avril 2008 un jugement à mon encontre assorti de l’exécution provisoire est prononcé par le tribunal. Un huissier est désigné. Il ne se manifeste pas. Le même huissier me relance en juillet 2014 par un commandement au fins de saisie vente à défaut d’un règlement sous huitaine pour une dette de 51000 euros alors que le prêt contracté en 2005 était de 30000 euros. Que puis je faire ?

21 Jul 2014 - 04:07:32
Jacques de Blois a dit:

Bonjour Maître,

J’ai souscrit un prêt à la consommation classique de 18 298 euros en novembre 2009.
1- Les mensualités sont conformes au contrat pendant un an puis “gonflent” de quelques euros pendant plusieurs mois.
Puis-je invoquer l’irrégularité du contrat et si oui quelle sanction s’applique alors à la banque ?
2- Il est stipulé que l’offre de prêt doit être typographiée selon une taille qui ne peut -être inférieure au corps 8. Cette taille de caractère s’applique -t-elle pour tout le contrat ( y compris les conditions générales) ou bien seulement pour les éléments “essentiels” sur le coût du crédit et ses caractéristiques.
Je vous remercie de votre attention

Cordialement

18 Jul 2014 - 02:07:27
Florian a dit:

Bonjour,

La societe de credit auto Dxxx à déposé une requete en injonction de payer pour la somme de 9870.61 E en principal et 52.80 au titre de requete.

L’ordonnance d’injonction de payer :

Attendu que la Requete parait partiellement fondée enjoignons monsieur Florian à payer a la societé Dxxx la somme de
7881.99 en principal et 1E au titre de la clause pénale.

Déchéance du droit au interets a defaut de justification de la consultation au ficp.

Je ne comprends pas la fin!

Pouvez vous m’expliquer ?
Florian.

9 Jul 2014 - 08:07:54
laurence- GRENOBLE a dit:

Maitre,
bonjour,

Je suis dans une situation catastrophique, j’ai contracté une multitude de crédit en mon nom et en mettant co-emprunteur mon mari, pour ma mère qui de part ses maladies, ne pouvaient prétendre à aucun crédits. Etant donné le montant conséquant qu’elle m’a fait emprunté, je lui ai demandé 1 reconnaissance de dettes ( ce qu’elle à fait), mais 1 mois avant qu’elle me rembourse, elle est décédé ( ou plutot elle s’est suicidé ), en fait je me suis appercu en allant aux obseques et en mettant le nez dans ses papiers qu’elle jouait en bourse et j’ai demandé à mon pere de me rembourser mais ne se sentant pas concerné par les dégats occasionnés, m’a fermé la porte.
Donc depuis 1 ans je ne paye plus ces crédits, je leur ai demandé de me faire des propositions suite à ma situation. Un refus catégorique de chacun,
Ceux -ci s’en sont remis à des meutes ‘huissiers, par qui les arrangements à l’amiable proposé ne leur conviennent pas, et qui pour certain sans m’en avoir averti m’ont adressé une signification IP executoire, qui ne m’a jamis été envoyé ou remis, et ou demain j’envoie une opposition d’IP au tribunal.
Entre temps j’avais déposé un dossier au tribunal, pour une suspension de credit, qui vient de m’etre refusé. Le tribunal me propose d’envisager le dépot d’un dossier de surrendettement, ce que je vais faire puisque comme étant FICP, je ne peux malheureusement pas trouver d’organismes de restructuration malgré la pub faite sur leur site ( rachat de credit pour FICP).
Pour m’accompagner dans cette démarche BDF, j’ai pris une association CRESUS, et j’aimerais savoir si l’ordonnance sur requete jugée défarorable quant à la suspension et vu qu’il me propose le dépot BDF, est ce que cela peut jouer en ma faveur de façon à avoir un dossier BDF favorable.

Et que dois-je faire contre ces huissiers( hors département) qui me dise sur ma messagerie qu’ils ont une décision de justice , qu’ils vont me saisir et qu’ils ne me trouvent jamais sur mon lieu de travail.
Est-ce que je dois envoyer 1 copie du rejet de requete de suspension et ou il est mentionné que je dois envisager un dossier BDF, avec l’opposition d’IP au tribunal.

Merci pour votre aide

24 Jun 2014 - 10:06:45
sylvie de paris a dit:

Bonjour,
Pour faire court…..
J’ai 1 dette de 4000 euros envers la société cofidis.1 Cabinet D’Huissiers a pris le relais pour le règlement de cette dette.J’ai pris rdv avec ce Cabinet ce vendredi souhaitant la régler. Par contre ces personnes me demandent d’apporter mes fiches de paie,impôts sur le revenu,taxe d’habitation,enfin toutes mes charges financières.
Dois je leur faire 1 photocopie de tous ces documents?
Merci à l’avance de votre réponse.

16 Jun 2014 - 01:06:44
angelique+oulins a dit:

Bonjour

Depuis plus de 6 ans je suis addicte aux jeux d’argent et aux achats compulsifs et j’ai contracté beaucoup de crédits (17 au total) pour palier à mes dépenses qui ne rentrent pas dans les dépenses de la vie courante de ma famille (je suis marié avec un enfant de 3 ans).

J’ai caché cette pathologie à tout mon entourage et avouée le tout (ma pathologie et les 17 crédits le tout le 31 mars 2014. Je suis suivie par un psychiatre pour cette pathologie et j’ai été cherché un dossier de demande de protection judiciaire.

Dans ce dossier j’ai du consulté un expert psychiatre que j’ai rencontré le 30 mai et qui m’a conseillé une curatelle aménagée.

J’ai reçu ses conclusions par courrier pour le juge et doit maintenant envoyé mon dossier par recommandé avec accusé réception.

Aujourd’hui je n’ai pas d’avocat qui est disponible pour prendre en charge mon dossier sachant que j’ai signé les dossiers de crédit en imitant la signature de mon époux (qui n’est pas du tout la sienne au vu de son passeport et autres documents).

Je me permets donc de vous contacter pour savoir s’il était possible d’avoir une prise en charge de votre part concernant mon dossier.

Vous en remerciant par avance.

Cordialement

6 Jun 2014 - 04:06:18
Stephanie paris a dit:

Maître,

J.ai contracté un credit conso de 18000 e en sept. 2009 je n.ai pu régler que 4 mensualités. Je déménage en 2011. Un jugement au tribunal de mon ancienne adresse non reçu en avril 2013 car j.ai déménagé .aujourd.hui j.ai un huissier est rentré chez moi pour mes meubles,

Quel est mon recours?y a t’il forclusion car pendant plus de 3 ans le créancier n a rien fait.

Merci pour les infos

28 May 2014 - 03:05:05
david verdelais a dit:

Bonjour j ai acheter un véhicule a credit . mon vehicule avais un vice cachée donc mon avocat a assignée le vendeur ainsi que la maison de crédit en sachant que le prix du vehicule lui a ete versé directement.La maison de crédit a t elle le droit de me fiché bancaire? merci de votre réponse

27 May 2014 - 06:05:50
didier wittelsheim a dit:

Bonjour,
Moi et mon épouse avons acheter un véhicule neuf mais n’avons jamais signé ni vu de demande de prêt,ni explication sur l’octroi de se prêt.Nous avons fait part au garage de notre refus mais rien j’ai alors fait la demande avec accusé réception de me fournir cette demande de prêt et il s’avère que seul la signature de mon mari y figure et pas celle du co emprunteur et la signature n’est pas la sienne et bien sur c’est une photocopie de Viaxel j’ai dès lors demandé un prêt a ma banque pour rembourser mais avant cela j’aimerai éclaircir cette histoire ce prêt si il n’a pas été signé par nous alors qui a signé? cordialement

16 Apr 2014 - 12:04:35
Guillaume Pierre a dit:

Attention, ce n’est pas la Banque de France qui procède à votre fichage mais l’établissement de crédit qui déclare à la Banque de France l’incident de remboursement de crédit qui sera alors inscrit au FICP pour une durée de cinq ans. Dès que l’établissement de crédit sera intégralement remboursé (par vous ou par Madame), il demandera à la Banque de France de procéder à votre radiation du fichier (Madame + Monsieur puisque vous êtes solidairement débiteurs de votre banque). Cordialement

15 Apr 2014 - 04:04:34
sebastien de generac a dit:

bonjour, voila j ai un souci,ma conjointe et moi meme on n a un compte joint a l epoque j ai fais un dossier de surendettement ma conjointe et co debiteur du dossier en sachant que nous avons aucune dette en commun mais maintenant moi et madame on se separe j ai refais un dossier a mon nom seul es que la banque de france va retirer madame du fichage de la banque de france

6 Apr 2014 - 11:04:24
Philippe de Paris a dit:

Bonjour Maître,

J’ai souscrit une carte Printemps affiliée à la Banque Sofinco. Surpris d’être débité tous les mois d’une somme de “Prime d’assurance du CR”, j’ai demandé les raisons de ce débit, ces derniers m’ont renvoyé mon contrat. En le compulsant, je m’aperçois que lors de la souscription du contrat, j’avais omis de valider un paragraphe et avais laissé vierge le choix de l’assurance,… Mais la banque s’en est chargée à ma place et a validé une assurance sur un crédit revolving (cette tromperie est visible sur le contrat, le style de croix est complètement différent des miens). Quels sont mes recours contre SOFINCO ? et comment peut on faire pour stopper ce type de pratique ?
Merci de votre réponse
Bien cordialement

3 Apr 2014 - 11:04:16
brigitte Nanterre a dit:

Bonjour,
Après avoir remboursé par anticipation un crédit Cofidis, j’ai demandé en AR (2 FOIS!!!) la clôture de mon compte.
Aucune réponse et mon compte est toujours là et l’on continue à me faire des propositions de crédits !!!!
Je n’arrête pas de les appeler et là aussi, problème. On me dit que le courrier de clôture à dû se perdre, que l’on m’en renvoie un, mais je ne reçois jamais rien, et cela à chaque fois que j’appelle !! Voici plus d’un mois que l’histoire dure et je ne sais plus quoi faire pour les dissuader de clôturer mon compte.
Que dois-je faire ?
Merci de m’aider.
Cordialement

25 Mar 2014 - 01:03:18
deborah de mallemort a dit:

bonjour,je dois la somme de 6000e a ma banque pour un credit,ce matin l huissier est venu et me proposer de rembourse 300epar mois,c est impossible!je lui es propose 50e,il refuse.as t il le droit?il n y a pas de jugement rendu

23 Mar 2014 - 08:03:27
Alain villeurbanne a dit:

Ma concubine a demandée la résiliation de l’assurance facultative de son crédit renouvelable Banque ACCORD. Ce ci à été fait mais sa mensualité n’a pas baissée car ils se sont servis de cette cotisation (qui n’est plus due) pour l’ajouter au remboursement du capital restant du. Que faire ils refusent de diminuer le montant de la mensualité du montant de la cotisation d’assurance. A qui s’adresser avant d aller au tribunal?
Merci d’avance pour votre réponse?
Cordialement A.B.

23 Mar 2014 - 05:03:02
Patrick de Seyches 47 a dit:

Bonjour,mon père 80 ans vient de décédé,et en regardant ses papiers ,je m’aperçois qu’il à 2 crédit à la consommation en cours,laser Cofinoga(5800e),et Sofinco(1700e),ce dernier contracté en décembre 2013.En tant qu’héritier..dois je rembourser ces crédits sans me poser de questions? ça je n’en ai pas les moyens!pourquoi preter sans scrupules à une personne de 80ans? QUE DOIS JE FAIRE?QUEL COMPORTEMENT DOIS JE ADOPTER?
merci de votre aide,cordialement,Patrick.

21 Mar 2014 - 04:03:33
belinda de montargis a dit:

Bonjour
Alors voila ma situation j avai fai de credit a la consommation a la bansue un de 4000 et l autre de 7000
Alors celui de 4000 il me reste 3100
Et l autre 4700
Suite a des paiment en retard mon dossier chez les contentieux
Aujourdhui je viens de me faire licencié économiquement qu est que je peu faire pour m en sortir svp aider moi

19 Mar 2014 - 02:03:26
Denis a dit:

Bonjour,
Il y a 5 ans j’ai contracté un credit pour une voiture je n’ai pas pu pour des raisons professionnelles mauvais affaire et début de la crise rembourser le credit par la suite , je suis parti sur la Guyane et aujourd’hui de retour en Métropole après 5 Ans un service de contentieux me demande de rembourser ce prêt seulement voilà ma situation n’a guère évolué j’ai 56 ans et pas de travail , je vis avec le rsa et des amis me logent que puis je faire?? Merci de votre réponse
D.G

19 Mar 2014 - 08:03:04
mutez a dit:

Bonjour Monsieur,

L’ex mari de ma femme ne paye pas ses crédits, étant donner que ma femme a signé avec lui dans le passé ces crédits, elle ce retrouve aujourd’hui a payé ceux ci, sinon c’est la saisie par voie de huissier.

J’aimerai des renseignements pour savoir quels sont ses recours en justice pour procéder au rembourssement qu elle effectue avec l’arrangement du huissier.

Sachant que nous avons aujourd’hui des faibles ressources familiale et que nous avons encore quatre enfants a charge issus de son premier mariage.

Nous n’avons aussi aucune trace de son ex-mari, ni adresse et telephone.

Dans l’attente monsieur, je vous adresse mes remerciments distingués.

mutez

18 Mar 2014 - 10:03:15
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Il s’agira d’établir qu’il n’a pas signé le contrat de prêt puis demander au Tribunal sa mise hors de cause. Contactez moi pour fixer un rendez-vous. Cordialement

18 Mar 2014 - 01:03:53
chris a dit:

bonjour

Je suis actuellement une personne de 25 ans reconnue adulte handicapée et titulaire de l’allocation adultes handicapés (environ 760 euro)
Ses parents ont utilisé son compte bancaire pour faire un crédit cofidis. je dois aujourd’hui 6000 euro que puis je faire.

à vous lire

29 Jan 2014 - 02:01:18
Louise de Calais a dit:

Bonjour Monsieur,
Suite au décès de mon père en Mai 2013 ,nous avons découvert ma mère et moi qu’il avait un crédit appelé”réserve provisio “à la Banque( à un taux de 12%) souscrit depuis 1999 conjointement selon leur dire donc la banque nous a assuré qu’il n’y avait pas d’assurance et que Mme devait reprendre les prélèvements (ils sont mariés sous la communauté).Nous avons réclamé le contrat ,sans réponse de leur part.Comme la succession est chez le notaire ,après plusieurs courriers sans réponse pour la même demande,le notaire a envoyé un recommandé et là en Déc 2013 la banque lui renvoie un document qui ne correspond pas (une autorisation de découvert de 5000€)
Et cette semaine 26 janvier ma mère a reçu un courrier de la banque dans lequel elle dit que “compte tenu de l’ancienneté de ce contrat il n’est pas possible d’adresser une copie papier”
“Cependant elle joint une copie des relevés de comptes de l’année 99 qui reprennent les premières utilisations de cette réserve .Et de 1999 à 2013 ,le couple a reçu régulièrement les relevés de compte mensuels reprenant le détail des opérations enregistrées ,sans aucune contestation de leur part ;également outre les mensualités enregistrées à partir du compte chèque joint,des remboursements complémentaires ponctuels ont été effectué” .
La banque nous dit qu’elle va appeler pour prendre rdv pour régulariser la situation et éviter des incidents de paiement.
Que faut il faire? Comme il n’y a pas de contrat ,la banque est elle dans son droit?
Merci pour vos conseils

28 Jan 2014 - 08:01:24
hanane de marseille a dit:

bonjour,

En 2007, mon ex mari m’a fait signé des documents à mon nom pour un crédit chez sofinco pour l’achat d’un scooter des mers. En 2010, nous nous sommes séparés et il a décidé de ne plus payer les mensualités. j’ai eu la visite de l’huissier qui a fait un inventaire chez moi. Un accord a été mis en place de 100€ par mois pour le moment que j’ai commencé à payer depuis 2 ans, or je m’aperçois que plus je paye et plus j’en dois. je ne sais plus quoi faire, aucun accord à l’amiable n’a pu etre mis en place avec mon ex mari, il s’est opposé carrément. que puis je faire en évitant les dossiers de surendettement ? merci

27 Jan 2014 - 08:01:42
christophe ezy sur eure a dit:

bonjour ma concubine et moi meme avons souscrit un pret a la consommation et nous allons nous separer mais sachant que ce pret je l vais souscrit pour elle remettre ses dettes a taux plus bas et moins de credits sur son compte bancaire un meilleur pouvoir d achat ces mensualites sont prelevées sur mon compte bancaire et elle ne me jamais donner un sou ou meme une partie afin de m aider a rembourser ces dettes en plus je cherche une solution pour me desolariser suite a notre separation car je pense que tous problemes a ses solutions il est bien donc evident qu il y a des possibilités mais lesquelles pourriez vous nous amener une reponse svp?concernant ce cas la?car de plus je suis moi meme au chomage actuellement et elle en cdi temps partiel 25h pour gagner 800 euros il reste 10000 euros a rembourser ya forcemment une solution que lon ne veut pas nous donner alors je fais appel a vous pour obtenir ces solutions la vous remerciant par avance de nous eclairer sur notre cas svp cordialement.

26 Jan 2014 - 04:01:46
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Vous devez respecter le plan qui a été validé par le Juge. Cordialement

26 Jan 2014 - 04:01:23
alain paris a dit:

Cher maitre, je suis actuellement en cours de remboursement de mes créanciers suite a un plan confirmé par le juge d’instance. Or, un créancier m’oblige a rajouter sur ses échéances, l’assurance que j’avais souscrite lors de la signature du pret. Ceci double mon échéance le concernant, et est en quelque sorte, contraire au plan établi et signé par le juge. Que puis je faire ?
Cordialement

26 Jan 2014 - 04:01:44
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
A compter du jour du premier incident de paiement, la banque a deux ans pour introduire une action afin d’obtenir un titre exécutoire contre vous (assignation). Ce qui veut dire que vous ne risquez plus rien si la banque ne vous a pas assigné devant le Tribunal d’instance deux ans après cet incident. La banque ne pourra plus recouvrer sa créance et vous serez libérée. Cordialement

26 Jan 2014 - 11:01:02
audrey de puget a dit:

Bonjour je suis perdue
j ai fait un credit pour une voiture en 2011 de 30 000 euros
une voiture qui n existe pas car c etait pour remonter ma société qui a subit les inondations de 2010
J ai remboursée les 6 premiers mois et ma situation financière à degringoler car ma societe est en liquidation
maintenant il me traîne en justice mais j ai entendu qu il a prescription après 2 ans est ce vrai ?
Merci de me répondre

26 Jan 2014 - 04:01:09
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Tout dépend de la date de souscription des crédits et de revenus de vos parents à l’époque. Il n’est peut être pas utile pour l’instant de déposer un dossier de surendettement et de constater chaque prêt devant le Tribunal en demandant des dommages et intérêts aux organismes de crédit. En vertu de l’article 1147 du Code civil, l’organisme de crédit est tenu à l’égard de ses clients, emprunteurs profanes, d’un devoir de mise en garde. Le devoir de mise en garde consiste pour l’établissement de crédit à se renseigner pour alerter l’emprunteur au regard de ses capacités financières et du risque d’endettement né de l’octroi des prêts et d’un tel endettement. Ainsi, l’établissement de crédit à le devoir de se renseigner pour permettre d’alerter utilement les emprunteurs. Il doit recueillir les informations sur la viabilité du projet financé et les capacités financières des emprunteurs. Il est en droit de se fier aux informations qui lui sont communiquées. En revanche, il est fautif s’il s’en tient à des documents incomplets, peu fiables ou manquant de réalisme. Il incombe à la banque de rapporter la preuve qu’elle a satisfait cette obligation. Prenez contact avec un avocat pour trouver une solution efficace à cet endettement. Cordialement.

24 Jan 2014 - 02:01:19
Fabienne de Meaux a dit:

Bonjour Maître,
Mes parents ne peuvent plus faire face aux remboursements de plusieurs crédits conso type Sofinco, cetelem etc…(environ 20 000 au total)octroyés sans aucun souci alors qu’ils étaient déjà largement endettés. une assistante sociale leur propose de faire un dossier de surendettement mais je ne sais pas si c’est bien judicieux. Est-il possible de se retourner contre ses organismes pour octroi de prêts abusifs ?
merci de votre réponse, Maître.

24 Jan 2014 - 05:01:03
jacqueline a limoges a dit:

j ai souscrit le 17 janvier 2009 un credit renouvelable aupres de la societe pass carrefour:2000e.en novembre 2009 ce plafond est passe a 7000e sans signature d un nouvel avenant.en date du 16 decembre 2010 la societe pass m a octroye un pret perso de 24238,62euros incluant le reste du sur le pret conso que javais deja bien des difficultes a rembourser:j avais eu de nombreux impayes sur le pret conso.quels arguments peut on avancer pour organiser ma defense?merci de me repondre je suis assignee devant le tribunal et en quete de motifs valables pour me defendre.

17 Jan 2014 - 12:01:41
sammulhouse a dit:

j’ai deux crédit à la consommation à mon actif depuis 2002 que j’avais rétracter avec mon ex conjoint ,mais j’avais était la pricipale demandatterisse et lui codemandeur, aujourdhui on est séparer mais cofidis et Sofinco me réclamme cette argent que je ne peut plus payer.y’a t-il délai de prescription svp, et comment les prévenir que je ne paye pas vu qu’il ya prescription merci.
aussi a cette époque avc mon ex conjoint on avait des retard de loyer qui jusqu’à aujourdh’ui le même hussier qu’a cet epoque continue a me demander ce qui reste avec menace de saisie ect et ils ne souhaite pas faire des recherches pour trouver mon ex conjoint vu qu’il avaut était 2émé locataire sur le bail, puis je faire jouer cette prescription dont j’entend parler avec cet huissier de justice svp.Merci

15 Jan 2014 - 09:01:38
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,

La société de crédit fera usage sans nul doute de l’article 220 du Code civil pour vous faire condamner devant le Tribunal.

L’article 220 du code civil établit la solidarité des époux, pour les contrats passés par chacun d’eux, ayant pour objet l’entretien du ménage ou l’éducation des enfants. Cet article est applicable quel que soit le régime matrimonial. Par conséquent, cette solidarité concerne, d’une part, les contrats passés par les époux et, d’autre part, uniquement ceux qui ont pour objet l’entretien du ménage ou l’éducation des enfants.
Quels sont ces contrats relatifs à l’entretien du ménage ou l’éducation des enfants ? : Il doit s’agir de dépenses qui ne doivent pas être manifestement excessives (eu égard au train de vie du ménage, à l’utilité ou l’inutilité de l’opération). Concernant les emprunts, il y a solidarité lorsqu’ils portent sur des sommes modestes nécessaires aux dépenses de la vie courante. En général, le Juge recherche la finalité des sommes empruntées. Il faudra donc analyser ce prêt de 40.000 euros par rapport aux besoins de votre ménage et surtout le motif de cet emprunt.
Cette solidarité de l’article 220 du code civil survit tant à la séparation de fait qu’à une instance en divorce, la publicité du jugement de divorce, rendant celui-ci opposable aux tiers. Elle n’est bien évidemment pas applicable entre des concubins.
Cordialement

15 Jan 2014 - 04:01:14
pascal LYON a dit:

Bonjour maitre,
je voudrai savoir si un crédit(40000 euros) souscrit par mon épouse chez cofinoga sans ma signature avec prélèvement sur le compte commun( Mr et Mme) et non Mr OU Mme est bien légal et si il existe des recours.nous sommes sous le régime de la communauté.la société de crédit essaye l’intimidation avec moi car le dossier est au contentieux chez eux. merci de l’attention que vous porterez à ma demande de renseignement.
cordiales salutations

13 Jan 2014 - 10:01:51
Laetitia de chateauroux a dit:

Chere maitre
Debut janvier nous avions reçu une decheance de terme nous signalant que nous avions 30 jours pour trouver un accord amiable avant procedure,, puis quelque jours plus tard un recommande d huissier qui propose un arrangement amiable mais precisant qu on avait seulement 8 jours pour regle la totalite ou un arrangement amiable.aujourd’hui nous nous somme deplacer pour le voir les 8 jours arrivant a terme.j ai proposer un reglement de 80 euros par mois en attendant que mon mari retrouve un emploi et pour eviter le tribunal mais celui ci voulais qu on lui verse 1300 euros par mois tout en sachant que nous avons 6 enfant a charge , que mon mari touche 1000 euros d allocation chomage et que je suis en conge maternite.l huissier a accepter les 80 euros mais nous a dit que cela ne suffisait pour arreter la procedure et qu on serait surement saisie et que meme les ordinateurs de mes enfant serait saisie ainsi que la voiture de mon mari or si mon mari perd sa voiture il ne pourra pas trouver d emploi nous somme en campagne a 10 km de la ville la plus proche pour faire des course .nous somme marie sous le regime de la communaute et je vais me retrouver saisie ainsi que mes enfants alors que ce ne sont pas mes dettes.mon mari a precise a l huissier que le credit avait ete fait a 2 ., mais ayant eu des soucis financier dut a des arret maladie pour mon mari il avait demander une diminussion de 96 euros sur les mensualites mais mon mari a dut signe seul en faisant une attestation sur l honneur qu il s engager dans le credit mais la societe de credit n a jamais rechercher l ex conjointe de mon mari ni meme essayer de la contacter alors que mon mari avait prevenu qu il avait des soucis financier .Est il possible d obliger son ex concubine a payer malgres tout? Car l huussier nous a dit qu il n avait pas de dossier au noms de madame.l huissuer nous a egalement dit de faire un dossier de surendettement sauf que nous avons des facture commune et aux deux nom que mon mari doit justifier de tout les revenus et charge du foyer donc mes revenu et par conséquent j ai peur de me retrouver ficher moi aussi alors que je n ai jamais contracter ce credit.merci pour votre reponse

11 Jan 2014 - 06:01:22
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Le FICP : le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers recense les informations sur les incidents de remboursement des crédits. Puisque vous n’avez pas souscrit ce crédit, vous ne pouvez pas être inscrite au fichier. D’ailleurs, si c’était le cas, vous seriez personnellement avertie par la banque de votre inscription dans ce fichier tenu par la Banque de France. Votre compte joint n’a rien à voir dans ce non remboursement de crédit, il est donc inutile de le fermer. Si l’organisme de crédit assigne uniquement votre époux devant le Tribunal d’instance alors que le crédit a été souscrit par les deux, il serait préférable qu’il assigne son ex concubine en intervention forcée (à condition de connaître son adresse actuelle) pour qu’elle soit également présente dans la procédure. Cordialement

10 Jan 2014 - 01:01:44
Laetitia de chateauroux a dit:

Bonjou,
Je viens d apprendre que mon mari vient d etre inscrit au fcip, nous avons un compte joint suis je aussi inscrite au fcip alors que le crédit a ete fait avec son ex concubine?
Si nous fermons le compte joint serais je toujours ficher?
Comment obliger son ex a payer sa part de credit?
Merci de votre reponse.

11 Jan 2014 - 06:01:35
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Je pense que l’organisme de crédit a commis une faute puisqu’il devait impérativement vous tenir informé de la modification du taux d’intérêt. FINAREF doit vous adresser chaque mois un document récapitulatif de la situation de votre crédit. Ce document doit comporter : le capital disponible, le montant de l’échéance et les intérêts, le taux de la période et le taux effectif global, vos remboursements effectués, les sommes encore exigibles et une estimation du nombre de mensualités restants dues pour parvenir au remboursement intégral. Contactez moi pour fixer un rendez-vous en cas de difficulté. Cordialement

10 Jan 2014 - 12:01:26
sebastien de versailles a dit:

bonjour maitre ,

j’ai contraté un contrat chez finaref via la carte fnac en avril 2013 sur un taux de 16,96%.
quelques mois plus tard, finaref et racheté par sofinco qui a modifié mon contrat sans mon consentement, et est passé à un taux de 20,21 %.(aucun courrier envoyé avec modification de sofinco )

est-ce légal ? et si oui que dois-je faire pour sortir de cette angoisse ?

merci maitre de votre sollicitude

10 Jan 2014 - 08:01:46
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Vous serez probablement poursuivie devant le Tribunal d’instance si vous cessez de régler les crédits à la consommation et vous serez fichée au FICP. Cela n’aura aucun incidence sur votre prêt immobilier tant que vous respecter les échéances de remboursement de ce prêt. Après devant le Tribunal d’instance vous pourrez demander au Juge des délais de paiement dans la limite de 24 mois compte tenu de votre situation professionnelle. N’hésitez pas à me contacter si vous recevez une assignation devant le Tribunal d’instance mais aussi une signification par huissier d’une ordonnance d’injonction de payer. Cordialement

9 Jan 2014 - 07:01:09
Sabrina Paris a dit:

Bonjour,
Je suis propriétaire depuis 3 ans je n’ai pas de problème d’impayés car je fais toujours le max pour ne pas en avoir. Mais depuis que j’ai mon appartement j’ai du faire plusieurs crédits conso pour des travaux et rembourser des dettes étant donné que je suis au chômage actuellement. L’assurance crédit ne le prend pas en charge car je n’ai pas été licenciée. Mais aujourd’hui je n’ai plus les moyens de les rembourser. J’aimerais savoir ce que je risque et surtout si au final je suis fichée crédit aurais-je également des problèmes avec mon crédit immo?? Sachant que je n’ai pas de soucis de prélèvement.
Cordialement.

7 Jan 2014 - 07:01:20
Guillaume Pierre a dit:

Bonsoir,
Je suis d’accord avec le principe de cette action mais Il serait préférable d’attendre la fin du plan en novembre prochain pour engager cette procédure. Cordialement.

7 Jan 2014 - 07:01:00
corinne Paris a dit:

Bonsoir,
nous avons un plan de surendettement mis en place le 30 novembre 2007 sur 84 mois se terminant le 30 novembre 2014.
nous honorons celui-ci par virements bancaires sur conseil de la BDF PARIS depuis le début. Nous avons bénéficié de la loi Lagarde en octobre 2012,fin de fichage FICP. Mais nous continuons mensuellement à effectuer nos virements comme convenu dans le plan se terminant le 30/11/2014. Mais voilà que depuis fin octobre 2012, un des créanciers se fait par lettre prétextant que nous n’avons pas effectuer le paiement d’une des mensualités se fait menaçant, harcelant et nous réclame le montant d’échéances non réglées selon lui, hors preuves envoyées de notre bonne foi en recommandé accusé réception à divers reprises avec copies de tous les relevés bancaires jusqu’à ce jour et malgré les divers appels téléphoniques de responsable de la BDF PARIS, pour signaler que notre plan et que nos paiements étaient effectués mensuellement, la réponse à ce jour est que ce créancier nous a réaffiché FICP. je suis allée voir un avocat conseil qui me dit de déposer une demande d’astreinte au Tribunal d’instance pour fichage abusif FICP. que pouvez vous faire ? Nous vous en remercions,

10 Jan 2014 - 08:01:11
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
En cas de plan de surendettement, le délai de forclusion est suspendu pendant la période prévue au plan. Mais il se pourrait (après examen des pièces) que le délai de deux ans suivant le premier incident de paiement non régularisé soit déjà passé lorsque le plan de surendettement a été homologué. Il faut donc vérifier l’historique de compte transmis par LASER COFINOGA pour remonter au premier impayé jamais régularisé. Cordialement

5 Jan 2014 - 02:01:41
arnaud la baule a dit:

Bonjour , mon probleme je suis assigner au tribunal par mediatis devenu cofinoga. J ai eu un plan de surendettement de 18mois en 2009. Ma situation n a pas evoluer. J ai fait une autre demande accorder de 24 mois fin du plan avril2013 voila je passe au tribunal le 15 janvier 2014 je n est pas d avocat. Ma question est de savoir si la forclusion prend en compte le delais des plan de surendettement quelle recour me reste t il? Les sommes sont importantes 4 credits totale 50000e je n est pas de bien j ai 4 enfants je suis autoentrepreneur j ai baucoup de mal a m en sortir merci de votre reponse

3 Jan 2014 - 03:01:10
dany asnieres a dit:

Merci pour votre réponse.Mais peut on CASSER un plan banque de France si on s’aperçoit que les créances ne sont pas valables du fait que les réserves ont été augmentées sans demande du client et sans offre préalable signée et donc faire parrallelement à ce plan une procédure par avocat pour forclusion?Pour répondre à votre question, il doit y avoir 5 ou 6 créances pas régulières;l’examen prend combien de temps?Et vos honoraires forfaitaires réduits par dossier s’élèveraient à combien environ( que j’ai une idée du prix)
Dans l’attente de vos réponses et en vous en remerciant,

2 Jan 2014 - 05:01:58
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Effectivement, si les réserves ont été augmentées sans votre accord écrit préalable, il y a de fortes chances de voir jugées les demandes des organismes de crédit comme forcloses. L’examen de ces “créances” nécessite du temps et j’ignore combien il y a en définitive de créances à vérifier… Je peux vous proposer des honoraires forfaitaires réduits par dossier mais je vous invite à me contacter par téléphone pour en discuter. Cordialement.

2 Jan 2014 - 03:01:27
dany asnieres a dit:

Bonjour,
Un premier dossier a été déposé pour surendettement auprès de la BDF en mars 2010;ce dossier a été déclaré recevable et un plan conventionnel de redressement a été mis en place à partir du 31.1.11 pour 3 ans soit jusqu au 31.1.14.Je viens de redéposer 1 dossier le 17.12.2013 le 1er venant à expiration le 31.1.14.Toutefois, je voudrai savoir si je peux contester des créances dans le 2ème dossier(ne risque t on pas de me dire que j’ai accepté le 1er plan sans demander la vérification des créances, alors pourquoi je demanderai maintenant dans le 2ème dossier une vérification des créances;ça peut leur paraitre bizarre..)
ayant appris récemment que des contrats renouvelables n’étaient pas apparemment valables(d’après ce que j’ai lu)car les réserves ont été augmentées sans que j’ai rien demandé.Pouvez vous me donner votre avis et quels sont vos tarifs pour vérification des créances initiales et intervention s’il y a lieu auprès de la BDF? C’est urgent:merci de votre réponse
le

30 Dec 2013 - 08:12:04
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Si le crédit renouvelable revolving est simple d’utilisation, avec un délai de déblocage réduit et des mensualités peu élevées, le calcul des intérêts est plus complexe. Il est calculé chaque mois selon le nombre de jours réels d’utilisation avec un TEG qui varie d’une année à l’autre. Il est donc nécessaire de faire examiner votre contrat avec les relevés mensuels transmis et le TEG pris en compte à chaque renouvellement annuel, ce qui expliquera peut être votre situation. Merci de contacter me contacter pour fixer un rendez-vous. Cordialement.

30 Dec 2013 - 07:12:58
Marie de Paris a dit:

Bonjour, Monsieur, j’ai un crédit de consommation auprès de la société Facet pour achat des meubles de Conforama pour la somme de 1500 euros et 20% annuels, souscrit en 2009. Depuis j’ai versé à cette société 1800 euros par les versements bancaires. Cependant cette année j’ai découvert une anomalie – la somme due au janvier 2013 est la même qu’au décembre 2013, bien que de ma part la société à reçu 300 euros en 2013. Cette somme n’est pas déduite. Même si je déduis l’assurance, les intérêts en cours et les agios pour 4 échéances non honorées pas ma banque, la somme totale due devrait diminuer de 200 euros environs. J’ai stoppé les prélèvements bancaires et je souhaite avoir un contrôle de ce crédit par un spécialiste extérieure, car il me semble bien étrange de devoir toujours 1000 euros, ayant payé 1800, et si le crédit ne diminue pas, quel intérêt de le rembourser ? Quelle société pourrait me guider dans mes démarches ? Je veux rembourser ce crédit, mais je ne veux pas être arnaquée et payer les sommes en trop. Je vous remercie d’avance pour votre éclaircissement.

30 Dec 2013 - 03:12:50
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Vous ne pouvez pas devenir caution d’un prêt bancaire sans avoir signé un acte de cautionnement. Donc demander à l’organisme de crédit de vous fournir cet acte de cautionnement pour vérifier si c’est bien vous qui l’avez signé ou si ce sont vos parents qui ont pu pour obtenir ce prêt imiter votre signature ce qui arrive parfois. Cordialement.

30 Dec 2013 - 11:12:01
lilian de puylaurens a dit:

bonjour
mes parent on souscri un credit chez cofidis et ils mon mis cautionnaire sans me demander mon accord
la maison de credit me demande de regler la somme car mes deux parent sons decede
que puige faire je suis un peut perdus et je tombe de haut
merci de votre reponse

30 Dec 2013 - 03:12:16
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Même si vous trouvez un arrangement avec votre créancier, votre véhicule reste gagé jusqu’au paiement définitif de votre dette et cgi en reste propriétaire. CGI a donc parfaitement le droit après avoir engagé une procédure contre vous et obtenu un jugement de saisir puis de vendre le véhicule. Le produit de cette vente viendra en diminution de votre dette mais vous privera malheureusement du véhicule. Cordialement.

24 Dec 2013 - 10:12:34
katia et eddy de toulon a dit:

Bonjour, j’ai déposé un dossier de surendettement j’en ai averti l’organisme de mon credit voiture cgi et maintenant ils veulent plus trouver d’arrangement pour baisser mes mensualités mais venir saisir la voiture ont-ils le droit ? Merci de votre réponse et conseil sachant que c’est le seul véhicule que l’on possède et nous avons 2 enfants bientôt 3.

19 Dec 2013 - 12:12:10
Esra de paris a dit:

Merci d’avoir pris le temps de me repondre,
et avec une reponse claire et rapide

19 Dec 2013 - 12:12:23
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
Votre mari ne deviendra pas “co-emprunteur” aux yeux de l’établissement de crédit s’il ne signe pas ce crédit. En revanche, la question se posera si vous ne parvenez pas à rembourser ce crédit comme vous êtes mariés, vous devez connaître l’article 1415 du code civil : “Chacun des époux ne peut engager que ses biens propres et ses revenus, par un cautionnement ou un emprunt, à moins que ceux-ci n’aient été contractés avec le consentement exprès de l’autre conjoint qui, dans ce cas, n’engage pas ses biens propres”. Donc, si vous n’avez pas fait de contrat de mariage, les dettes contractées pendant le mariage sont également à rembourser par les deux époux, sauf si la dette a été faite sans que le conjoint ne le sache, sans son consentement. Si vous êtes en séparation de biens, votre mari ne sera pas solidaire de vos dettes, sauf si le crédit a été fait pour le bien commun du couple. Cordialement

17 Dec 2013 - 08:12:13
Esra de paris a dit:

Bonjour,

Je voudrais contracter un gros credit bientot.
Mon mari refuse tout credit et toute implication pour des resons religieuse.
Je ne peu l’avoir comme co-empreinteur .
Je gagne tres bien ma vie et j’en ai donc pas besoin d’avoir un garant,
Mais les organisme de credit veulent sa signature.
J’ai penser leurs dissimuler ma situation marital et signer en tant que celibatair.
On t il la possibiliter de s’en rendre compte et si oui quel sont les risque?
Il deviendra automatiquement co- empreinteur malgré tout?

29 Nov 2013 - 06:11:01
Guillaume Pierre a dit:

Bonsoir,
Effectivement, il est très important de savoir à combien a été revendu le véhicule et s’il n’a pas été vendu trop bas par rapport à l’argus, car la somme récupérée par cette vente pourra le cas échéant venir en déduction de votre dette. Il faudra donc demander à SOFINCO de vous justifier de ce montant et de montrer au Juge que le prix de vente était – en général – trop bas. Cordialement

29 Nov 2013 - 05:11:08
BRAULT LE MANS a dit:

Bonsoir,

Nous sommes convoqués en janvier prochain au tribunal
Nous avons souscrits un prêt auto aupres de viaxel (Sofinco) que nous n’avons pas pu rembourser (chômage. Nous avons donc restitué le véhicule. Quelques semaines plus tard nous recevons un courrier “REMISE DE DETTES” de chez VIAXEL en nous indiquant le montant de la vente du véhicule et la somme à devoir cependant nous pouvions également bénéficier d’une remise de dette. (courrier de mars 2013). A ce jour nous n’avons jamais réceptionné de déclaration de cession n°3 destiné au vendeur, ni une facture justifiant le montant de la revente du véhicule …
Je ne sais même pas ou est cette voiture …
Quel recours puis-je avoir?
A vous lire
Cordialement
AB

29 Nov 2013 - 06:11:20
Guillaume Pierre a dit:

Chère Madame,
C’est tout à fait normal, lorsque vous achetez un véhicule à l’aide d’un crédit à la consommation, l’établissement de crédit gage le véhicule de telle sorte que vous ne pouvez pas le revendre tant que le crédit en question n’est pas réglé. Il n’y a donc aucune clause abusive dans votre cas et il faudra régler votre dette pour obtenir un certificat de non gage. Cordialement

29 Nov 2013 - 11:11:17
Sophie à SAINT-NAUPHARY a dit:

Bonjour à vous Maître PIERRE.
J’ai un besoin urgent de revendre ma voiture PEUGEOT 107
Je l’ai acheté à crédit et en occasion en 2010, avec un prêt de la maison FINANCO.
J’ai eu un contact intéressé hier après-midi, pour me la reprendre à 1600€. Chez un spécialiste automobiles de MURET(31).
Suite aux vérifications informatiques du conseiller commercial, il nous a dit(mon mari et moi), que le véhicule est gagé !!! A NOTRE GRANDE SURPRISE !
Aucune verbalisation, non payée, rien d’anormal.
Donc il nous a dit que c’était certainement la maison de crédit de la voiture FINANCO.
Je les ai appelé ce matin du 29 novembre 2013, suite à mon passage à la préfecture de MONTAUBAN(82) pour obtenir le certificat de situation administrative détaillé.
Ils ne veulent rien savoir ! Il faut que je rembourse intégralement le crédit avant de revendre la voiture !
LE GAGE VIENT BIEN D’EUX ! Est-ce normal, régulier envers moi ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse. N’est-ce pas une clause abusive ?
Je vous prie d’agréer, cher Maître PIERRE, l’expression de mes respectueuses et sincères salutations.
Sophie LAURENT

26 Nov 2013 - 08:11:07
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
L’avantage de la recevabilité par la commission de votre dossier de surendettement est la suspension automatiquement et temporairement les procédures de saisie de l’huissier (autres que celles liées aux obligations alimentaires). En revanche, cela n’empêche pas COFIDIS de d’engager une action en justice contre vous pour obtenir un jugement fixant sa créance. Aussi, ce plan de surendettement n’empêche absolument pas la société COFIDIS de vous poursuivre soit en vous assignant devant le Tribunal soit en vous signifiant une ordonnance d’injonction de payer. Dans ce dernier cas, je vous invite à former opposition devant le Tribunal d’instance pour que cette créance soit examinée par le Tribunal. Cordialement

26 Nov 2013 - 05:11:27
dimitri de st florent a dit:

Bonjour je suis sous plan de surendettement moratoire de 2 ans a partir de oct 2012 il a 2 mois j’ ai recus une injonction de payer de cofidis or qui on accepter se plan j’ ai fait recommander auprès du juge j’ ai rdv la semaine prochaine est ce eu raison de le faire car pour moi il n’ ont pas a me faire payer si je suis sous dossier banque de france aije tors ou pas
cordialement

26 Nov 2013 - 08:11:52
Guillaume Pierre a dit:

Non car il y a toujours une requête en demande d’ordonnance d’injonction de payer qui est déposée par contrat. Par conséquent, si vous avez signé 6 crédits à la consommation, l’établissement de crédit déposera 6 requêtes et obtiendra peut être 6 ordonnances d’injonction de payer. Dans tous les cas, dès que cette ordonnance d’injonction de payer vous est signifiée par huissier, vous disposez d’un délai d’un mois pour former opposition auprès du greffe du Tribunal d’instance qui a rendu la décision. Cordialement

26 Nov 2013 - 05:11:05
toussainte marseille a dit:

Bonjour,j’ai eu deux requêtes d’injonction à payer pour deux crédits par le même établissement l’un de 300 euros et l’autre de 6000 euros à peu près dont les audiences étaient à la même date.Ma question que je me pose encore est:n’était-ce pas abusive,double poursuite,double frais,”enrichissement sans cause”,pourquoi ne pas avoir inclus les deux dettes? Même si s’était deux contrat différents.Merci d’avance.Cordialement.

22 Nov 2013 - 08:11:21
bintou a dit:

Bonjour, j’ai signe 2 contrat revolving en 2007, l’un de 800 euros et l’ autre de 3000 euros. Je remboursais respectivement 60 et 120 euros par mois. J’avais egalement une carte avec laquelle je pouvais retirer de l’ espece. A cette epoque j’etait etudiante en contrat de professionnalisation donc en cdd d’un an. Cela ne m’a pas empecher d’avoir ces credits que je rembourse toubours a l’heure actuelle. Pour Le premier credit je rembourse 24 euros par mois et il reste 400 euros. Pour le 2e il a ete transforme en pret classique, il reste 2200 euros et je rembourse 44 euros par mois avec pkus de 60 mensualites. Au bout du compte ces credits ont quadruples voir plus alors que je n’aurai pas du les avoir. J’ai l’impression de m’etre vraiment fait arnaque… y a t’il quelque chose a faire ? Puis trouver une solution piur au moins arreter de payer ces sommes monstres ? Merci pour votre aide

21 Nov 2013 - 12:11:10
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Vous pouvez parfaitement résilier ces assurances puisqu’elles sont facultatives encore faut-il trouver l’adresser de l’assurance qui doit figurer – en principe – dans les conditions générales du crédit. Cordialement

21 Nov 2013 - 04:11:21
Laurent de Paris a dit:

Bonjour Maître, je viens de souscrire il y a 2 jours un crédit auprès de DIAC pour l’achat d’un véhicule Renault. Le vendeur m’a indiqué que si je ne prenais pas les assurances facultatives (décès, chômage, etc…) au lieu d’avoir un taux de 5,5 % le taux serait beaucoup plus élevé et que je serais “perdant”.
Pensez-vous que cela soit légale ?
J’ai donc souscrit à 3 assurances facultatives, pensant que je pourrais les annuler ensuite dans le delai légal de 7 jours. Mais à ma grande surprise dans le contrat de crédit DIAC, il n’y a un bon pour annuler le crédit… Mais aucune mention sur le droit de résiliation des assurances facultatives !
Puis je tout de même annuler ces assurances qui se montent à près de 80 euros au total par mois ?
Je vous remercie par avance de votre réponse rapide… afin que je ne “loupe” pas le délai de rétractation.
Bien respectueusement,
Laurent

19 Nov 2013 - 12:11:17
Guillaume Pierre a dit:

Cher Monsieur,
Il est regrettable que votre père se soit défendu seul devant le Tribunal. Vouloir se défendre seul peut vous donner l’illusion de faire des économies immédiates, mais peut aussi parfois avoir des conséquences coûteuses et irréversibles sur l’issue de votre affaire : il vaut mieux se faire assister d’un Avocat, qui connaît les règles de procédure et de droit. Il est peut être toujours temps de relever appel de cette décision ? car si ce n’est pas le cas, votre discussion sur le taux excessif de ce crédit devient inutile puisque le jugement est définitif. En revanche, il est possible d’obtenir en justice des délais de paiement si la situation de vos parents ne leur permet pas de régler immédiatement la somme auprès de l’huissier. Cordialement.

18 Nov 2013 - 11:11:57
Brantdon de Sacy le grand (Oise) a dit:

Bonjour maître PIERRE,
Il y a quelques années, mon père a acheté un monospace d’occasion pour la venue d’une partie de la famille en France et a donc contracté un crédit en mettant son véhicule du moment en apport. Pour arriver à l’acceptation de la demande de crédit par la société VIAXEL (qui a été racheté par la SOFINCO), le vendeur a effectué un calcul permettant d’arriver à 305€/mois environ. Quelques temps, plus tard, mes parents se renseignaient pour l’achat d’une maison. En étudiant la demande de crédit, le commercial nous a informé que le taux du crédit de ce véhicule est de 9%. Par la suite, mon père a vendu le véhicule et a acquerri un autre, tout en continuant à finir de payer l’ancien crédit dans les délais impartis. puis, suite à la mauvaise gestion du son banquier, mon père a vu plusieurs mensualités non payées par son banquier pour d’obscures raisons. le mettant en défaut de paiement. Ensuite, en réponse aux multiples relances de la sofinco, mon père leur a proposé un paiement à l’amiable de 120€/mois afin de rembourser les 3902€ restants. le problème c’est que la sofinco a fiché mes parents à la banque de France (car le nom de ma mère figurait sur la demande de crédit puisqu’ils sont mariés) parce qu’ils refusent l’arrangement à l’amiable et réclame 5000€ de dettes à payer en une fois.
Il faut noter que la sofinco a sommé mes parents à se présenter sans avocat à une audience au tribunal, que mon père a biensur perdu. Bien que le tribunal ait constaté le caractère inconvenant du taux du crédit, la décision a été en faveur de la sofinco. Résultat, mes parents ont du allé récupéré l’avis de commandement de saisie-vente dans un cabinet d’huissier à Marseille-en-Beauvaisis (oise) obligeant mes parents à payer 5000€ dans un délai de 8 jours à partir de jeudi dernier.
Est-ce qu’un crédit auto de 9% sans en informer le client est légal ?
A cause de ce taux, est ce que le prix réel de ce véhicule n’a pas déjà été soldé ?
Est-ce que la sofinco et les huissiers ont le droit de refuser un arrangement à l’amiable pour demander un remboursement total ?
Est-il normal que le tribunal donne raison à la société sofinco alors qu’elle a racheté des crédits autos non-conformes de la viaxel ?
J’ai vraiment besoin d’une aide précieuse. mes parents risquent la saisie à cause d’une escroquerie. Merci de me répondre le plus vite possible, car nous n’avons aucun moyen de nous protèger.
Cordialement

29 Oct 2013 - 08:10:36
Guillaume PIERRE a dit:

Merci de me contacter au cabinet pour la prise en charge de votre dossier. Cordialement

27 Oct 2013 - 08:10:18
nathalie de lagny sur marne a dit:

bonjour maitre ,
j ai une audience sofinco de 30.000 euros demain lundi ; je voudrais vous rencontrer . Pensez vous pouvoir déplacer l audience afin d étudier mon dossier . J ai en tout 80.000 euros de dettes et celui de sofinco de 30.000 euros c était pour rembourser les autres et surtout j ai signer à la place de mon conjoint mais lui était pas au courant ; Svp , j ai besoin de votre aide , je paierais les frais d honoraires si vous pouvez m aider et si on peut reparler de ce contrat , merci ;
Nathalie

7 Oct 2013 - 01:10:35
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Il n’est pas étrange que COFIDIS fasse appel à un huissier de Marseille. En revanche, cet huissier n’a aucun pouvoir pour pratiquer une saisie bancaire ou sur salaire alors que vous habitez dans le 59. Aussi, les menaces qu’il pu vous adresser du genre : “dernier avis avant saisie de tous vos biens” sont sans fondement puisque seul l’huissier de votre département peut vous saisir (si vous avez déjà été condamné par un tribunal à payer une somme). Concernant l’échéancier proposé, avez-vous obtenu confirmation de l’huissier que la somme due de 8000 Euros est sans intérêts ? et à défaut que vos versements s’imputent effectivement sur le capital ??!!!. Car il se pourrait bien que vos règlements de 160 Euros par mois ne servent qu’à payer des intérêts…et ça pourrait durer très longtemps !!! Cordialement

4 Oct 2013 - 07:10:17
Sonia a dit:

Bonjour Maitre.
Pourriez vous m eclairer SVP. J ai un credit revolving de 17000 en / 2007 chez Cofidis, depuis juin 2013. Je n arrive plus a rembourser en temps et en heures. Cofidis a fait appel a un huissier de justice SCP GAGNEUIL MENARD BERTON GUEDJ a marseille, est ce legal, alors que moi, j habite le dept/ nord 59. Ils m ont confirme par courrier simple un echeancier de 160e/mois depuis septembre 2013. J avoue que l echeance me convient, je leur dois 8000e. Dois je me conformer a ce groupe d huissiers situe a marseille. Merci pour votre reponse. Bien vous.

27 Sep 2013 - 09:09:13
Guillaume PIERRE a dit:

Bonjour,
Je vous confirme que la DIAC ne vous donnera jamais le certificat de cession tant que vous ne lui rembourserez pas votre dette auprès d’elle. L’assurance n’a rien à voir avec la DIAC, vous n’êtes toujours pas propriétaire du véhicule tant que la DIAC n’est pas réglée. Cordialement

27 Sep 2013 - 09:09:38
Marie-Therese de Auch a dit:

Bonjour, mon véhicule date de octobre 96 et doit partir à la casse. la diac ne veut pas me donner le certificat de cession sauf si je paye la somme de 950 euros.(somme due) or je n’ai pas eu de nouvelles de diac depuis fin 2007. mon assurance veut ce certificat de cession pour nous payer la somme de rachat 600 euros. sont ils dans leur bon droit? ou faut il laisser l’assurance rembourser la diac? merci par avance. Cordialement

24 Sep 2013 - 12:09:25
Guillaume PIERRE a dit:

Les Etablissements de crédit vont tous engager une procédure contre vous en déposant des ordonnances d’injonction de payer ou par voie d’assignation devant le Tribunal d’instance. Une fois le jugement vous condamnant obtenu, ils transmettront votre dossier à l’huissier qui pourra saisir vos biens. C’est pourquoi, il est fortement conseillé de vous défendre avec l’aide d’un avocat devant les tribunaux pour obtenir des délais de paiement. Cordialement

21 Sep 2013 - 11:09:24
david ille a dit:

Que risque-t-on en faisant plusieurs crédits a la consomation et qu’on ne paie jamais?

17 Sep 2013 - 08:09:24
Gil du mans a dit:

Bonjour
J ai obtenu en 2003 un revolving de 1500 € porte sans avenant a 4000 € par une société depuis reprise par médiatis .. En 2005 suite a des problèmes je n ai pu poursuivre les règlements .. Ils ont ont obtenu une injonction pour un capital du de 4440 € plus interets au taux de 16,90 % l huiSier a fait uner signification en 2005 non remise en mains propres ainsi qu un commandemt de saisie vente également non remis en mains propres..depuis je règle 50 € par mois et a ce jour j ai remboursé 4810 €.. L huissier me réclame de nouveau 5780 € d interets .. Est ce que je peux encore faire opposition ou sinon Que faire ? Sachant qud j’en ai jamais eu d informations annuelles de la banque ni d avenant
Merci

11 Sep 2013 - 10:09:33
lili nantes a dit:

Bonjour,
J’ai reçu une injonction de paiement pour 4900 € de la société Cofinoga à laquelle j’ai fait opposition. Motif : je n’ai pas signé de crédit avec cet organisme, j’ai fait opposition à 3 de leurs prélèvements et demandé une preuve d’un contrat qu’ils ne m’ont pas transmise. Le jugement aura lieu vendredi. Or, j’ai reçu un courrier d’un avocat hier qui les représentera et qui joint une copie d’un crédit que j’ai contracté avec Médiatis d’un montant de 4000€ que je pensais avoir fini de payer !! Je n’y comprends rien !! Que puis-je faire pour me défendre ?

2 Sep 2013 - 06:09:47
xav bastia a dit:

bonjour,
j’ai un problème de prélèvement abusif de la part de Cofinoga,
en effet j’ai fais un achat a “vestiaire(collective)payable en 3 fois sans frais terminant fin août en consultant mon compte je me suis rendue compte que le 28 et le 29 du moi d’août 2 prélèvements avaient été effectués
vestiaire collective ne se sent pas concerné
cofinaga contacté par mail 3xcb@cofinaga.fr est une boite mail électronique qui répond un message d’attente en vue de régler le problème
j’ai remarquer que lors de non paiement une procédure était mise en place par ses organismes. Alors pour prélèvement abusif qu’avont nous pour nous retourner contre un géant du crédit à la consomation
que faire
très bonne journée

2 Sep 2013 - 11:09:09
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Je vous conseille fortement de vous faire assister par un avocat devant le Tribunal d’instance de Montmorency. Vous ne risquez pas la prison, c’est une procédure civile. En revanche, il s’agira de tenter d’obtenir la réduction des sommes réclamées par l’établissement de crédit et d’obtenir des délais de paiement. Je vous invite à contacter le cabinet pour une consultation. Cordialement

2 Sep 2013 - 10:09:09
bertrand de paris a dit:

Bonjour,

Je suis convoqué au TDI de montmorency pour un crédit de 45000€ que j’ai commencé à payer mais après j’ai arrêté puisque je m’en sortais plus… En fait j’ai pris ce crédit dans le cadre d’un investissement à l’étranger mais le monsieur m’a détourné entièrement et çà fait 2 ans que je le poursuis mais sans résultat…
Concernant la banque, je ne répondais pas à leurs relances puisque je ne voulais pas mentir… J’espérais que je récupérerai cet argent avant cette procédure. Depuis 6 mois je suis au chômage.
Maintenant je ne sais pas quoi dire au tribunal ? Est ce qu’il faut se présenter? Est ce que je risque la prison?
Que faire ?

26 Aug 2013 - 03:08:25
Guillaume PIERRE a dit:

Chère Madame,
Cette affaire est très ancienne et la société de recouvrement de créance agit alors que la créance est (sous réserve de consulter les pièces) peut être prescrite. Je vous conseille donc de ne rien régler tant que l’on ne vous a pas justifié de l’existence d’un jugement vous ayant condamné à cette somme et à défaut de l’acte de caution signé de votre main – s’il existe !!!. Je vous invite à contacter le cabinet pour prendre rendez-vous. Je pourrai alors vous expliquer la démarche à adopter. Cordialement

24 Aug 2013 - 10:08:30
mme garcia a dit:

BONJOUR une societe de recouvrement me demande le payer une dette de 1995 pour laquelle je me serait porter garant pour l achat d une voiture a Marseille .je ne me suis jamais porter garant pour personne .l agence de recouvrement me demande la somme de 29000e.Que faut il faire dans cette situation merci

6 Aug 2013 - 09:08:48
Madeiras a dit:

bonjour

j’ai un contrat avec cofinoga de 15000 € maxi depuis 2010 il est passer a 21000 sans proposionde leur part la modif .
peut il etre praper de forclusion ?

6 Aug 2013 - 02:08:55
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Malheureusement, je ne peux vous répondre précisément sans voir vos documents ainsi que les pièces produites par les sociétés comme LASER COFINOGA, CETELEM, COFIDIS, FINAREF ayant pu vous accorder ces crédits à la consommation. Cordialement

6 Aug 2013 - 09:08:43
Madeiras a dit:

Bonjour maitre
J’ai plusieurs credits a la conso, la majeur partie des societes ont ete absorbe et les stés radie , sans faire le transport de creances , je suis en procedure avec ses stés . l’art 1690 du code civil n’a pas été aplique le juge peut il prononcer la d’echeance du contrat ?

6 Aug 2013 - 02:08:43
Guillaume PIERRE a dit:

Chère Madame,
Je vous conseille vivement de ne rien signer de nouveau sans avoir préalablement consulté un avocat avec la proposition de la société CETELEM. Il est possible que cette dernière cherche à transférer une dette sur le dos d’une autre. Cordialement

31 Jul 2013 - 09:07:24
Patricio a dit:

Cher Maitre.
La mère de ma compagne décédée en 1998 avait un credit renouvelable chez Cetelem. A sa mort, ma compagne a demandé a clôturer le crédit ce quin’a pas été fait. Plus tard, se retrouvant dans une situation délicate celle ci a demandé un virement du capital disponible sur son propre compte et a remboursé puis réutilisé les fonds.
Aujourd’hui lors d’une demande de rachat par notre banque, la reponse fut negative car le credit n’est pas au nom de ma compagne.
Cetelem entend aujourd’hui cloturer ce credit (15 ans après le decès de la titulaire) et propose a ma compagne d’en ouvrir un a son nom pour rembourser le capital du.
Que se passera t’il si elle refuse de signer leur proposition? Pourront ils la poursuivre en reclamant une dette qui n’est pas a son nom? Ne sont ils pas en faute d’avoir versé des fonds a une personne autre que le titulaire du credit qu est decedé?
Merci d’avance et merci pour toutes ces informations précieuses sur votre site

6 Aug 2013 - 02:08:35
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Effectivement, même si vous avez passé un accord (malheureusement verbal) avec cette société de crédit, le délai de prescription se poursuit contre cette dernière et le seul moyen de l’interrompre est d’agir en justice en vous assignant devant le TGI. Merci de prendre contact avec le cabinet si vous souhaitez être défendu dans cette procédure. Cordialement

21 Jul 2013 - 10:07:49
Charlie a dit:

Bonjour,

Je viens de recevoir un acte d’huissier qui représente une société de crédit et qui m’assigne devant le TGI pour non remboursement de mon crédit de 45.000 euros. Étant en situation de quasi surendettement et pour éviter cette situation que mon dossier ne soit transmis au tgi, j’avais un accord avec la société de crédit pour les rembourser un peu chaque mois depuis le mois d’avril. Mon dernier paiement date de la semaine dernière. Dans ce cas, est ce normal que je me retrouve avec cette assignation? À savoir, que l’accord était oral donc je n’ai pas d’écrit. Je vous remercie pour votre aide.

30 Jun 2013 - 11:06:19
indigo a dit:

Bonjour, merci de m’avoir répondu… je suis une dame..
j’ai 12 crédits en tout , j’en ai repris (4 petits) en prélèvements et les 8 autres j’ai demandé un délai de grâce… Ma question est après mon délai ou avant si il est refusé, puis je vous contacter et prendre mon dossier en compte ? moyennant honoraire bien sur…. car il y doit bien y avoir des défaillances dans les contrats sachant certains crédits savaient que j’en avais ailleurs ils me l’ont dit par téléphone c’était signaler sur leur ordinateur… Le soucis c’est que mes revenus ont baissé et financièrement je ne peux pas régler les 150 000 euros que je leur doit… J’ai mis ma maison en vente depuis trois semaines mais je vais peût être générér 30 000 euros a tout casser de plus value pour rembourser les prêts.. j’ai très peur…
Je suis dans le var.
Merci pour votre répose

27 Jun 2013 - 10:06:29
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Vous êtes probablement victime d’un octroi abusif de crédit. Les banques devaient agir loyalement lors de l’octroi de ces crédits et devaient vérifier vos moyens financiers et vos facultés de remboursement compte tenu de vos dépenses courantes. Il convient cependant de faire examiner vos pièces par un avocat lors d’une consultation. Cordialement.

26 Jun 2013 - 07:06:47
indigo a dit:

bonjour, j’ai plusieus crédits a hauteur de 150 000 euros (revolving, prêt perso et rachat de credit), les organismes m’ont endettés volontairement en me poussant a prendre des crédits en etant en difficulté j’ai accepté et maintenant je n’ai plus les moyens de payer , que faire ? j’ai essayé de renegocier rien n’y fait, bdf j’y ai pas e droit car profession liberale et aucunes dettes professionnelles… , rachat de credit refusé montant trop elevé.. que faire ? casser ces contrats qui sont abusifs ? merci de m’aider

28 Mar 2013 - 05:03:07
Guillaume PIERRE a dit:

1°) ils ne peuvent pas saisir vos biens sans une condamnation du Tribunal d’instance.
2°) La saisine de la commission de surendettement n’est pas obligatoire surtout qu’elle risque de vous demander de procéder à la vente de votre appartement pour pouvoir rembourser vos dettes.
3°) Prenez rendez-vous avec mon cabinet, je vous proposerai plusieurs solutions
Cordialement

28 Mar 2013 - 04:03:08
milan a dit:

Cher Maître,
J’ai souscrit plusieurs crédits à la consommation chez LASER COFINOGA, CETELEM et FINAREF que je ne peux plus rembourser aujourd’hui. Je suis relancé à plusieurs reprises par des organismes de recouvrement qui menacent de saisir tous mes biens et de bloquer mes comptes. Je ne sais plus quoi faire. Est-ce que je peux déposer un dossier de surendettement auprès de la banque de France sachant que je suis propriétaire de mon appartement ?
J’ai besoin d’un avocat en crédit à la consommation…

24 Mar 2013 - 10:03:19
Guillaume PIERRE a dit:

Chère Madame,
En tant qu’emprunteurs profanes, la Banque avait plusieurs obligations à respecter avant de leur faire souscrire ce crédit. Je vous invite à leur transmettres mes coordonnées pour qu’ils prennent rendez-vous avec mon cabinet. Cordialement

17 Mar 2013 - 02:03:20
Helene a dit:

Deux proches ont contracté un crédit chez un organisme de crédit pour ouvrir une entreprise mais cet organisme n’a pas vérifier leur solvabilité et le fait qu’ils soient illettrés et désormais ils sont assignés au tribunal d’instance pour non paiement de leur dette s’élevant à 15 000€. Comment pouvoir les sortir de ce litige?

26 Feb 2013 - 08:02:19
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
Maniestement, la DIAC n’est pas satisfaite de la vente du véhicule et vous poursuit probablement pour récupérer le solde du prêt en ajoutant des pénalités. Je vous invite à prendre rendez-vous au cabinet avec vos pièces pour vérifier précisément ce que vous réclame la DIAC et agir en conséquence devant le Tribunal. Cordialement

26 Feb 2013 - 03:02:07
ben arous a dit:

j ai fait un credit pour voiture avec diac j ai rembouser pendand 2 ans la somme de 408 euros par mois apres j ai eu mon divorce sa ma poser probleme pendand 2 mois ils ont recuperer par un huissier de justice la voiture a ete vendu aux enchers et apres ils me reclament la somme de 5800 euros alors que la voiture je l ai payer 14000 e doc pendant 2 ans j ai payer 9792 du prix reelle en plus la voiture a ete vendu pour 5600 e et la ils me reclament 5800e est ce que c est logique .
merci pour votre aide

19 Dec 2012 - 09:12:28
Guillaume PIERRE a dit:

Cher Monsieur,
De toute évidence, les organismes financiers ont commis une faute en ne prenant pas en compte vos lettres de résiliation. Vous avez compris qu’ils n’ont aucun intérêt à mettre un terme à un contrat de crédit à la consommation car plus cela dure longtemps, plus vous remboursez des intérêts et jamais du capital. Je ne peux que vous conseiller de prendre rendez-vous avec le cabinet d’avocat pour discuter des démarches à effectuer. Votre Bien Dévoué

18 Dec 2012 - 04:12:34
VIGIER a dit:

Bonjour,
J’ai fais l’objet d’un rachat de crédits en novembre 2011. Ce rachat sur 10 ans est prélévé directement sur mon salaire après mon accord
auprès du T-I. La banque rachetant ces crédits les a remboursés pas chèques adressés à chaque établissement en joignant à chacun une lettre
signée de ma main demandant de résilier le dossier de façon définitive et irrévocable. Hors, depuis lors j’ai à nouveau bénéficié de certains
de ces crédits (certains établissement avaient résilié effectivement les contrats). On ne m’a rien demandé (notamment si ma situation financière
avait changée, ce qui était le cas) et par simple appel téléphonique j’ai obtenu les sommes souhaitées. Une banque m’a même appelé me proposant
de me virer un montant le montant d’un crédit remboursé et lié de fait à un dossier résilié. Aujourd’hui je me suis de nouveau fortement
endetté; chose qui n’aurait été possible si les établissements bancaires objets du rachat de crédit avaient effectivement résiliés les dossiers
ouverts à mon nom. J’ai certe été négligeant mais me semble t-il les organismes financiers ont largement facilité cette situation en ne
résiliant pas les dossiers comme cela leur était demandé expressément par écrit signé de ma main mais sans aussi vérifier ma nouvelle situation
financière (1/3 de mon salaire est viré sur le compte de la banque ayant racheté mes crédits). Quel recours pourrais je avoir auprès de ces
organismes pour le moins complices de mon surendettement?

Bien cordialement

22 Nov 2012 - 03:11:56
Guillaume PIERRE a dit:

Si vous avez reçu une ordonnance d’injonction de payer, il faut impérativement vous rendre au greffe du Tribunal ayant rendu l’ordonnance pour former opposition. Cette opposition doit être faite dans le délai d’un mois à compter de la signification par huissier de l’ordonnance. Après cette opposition, le Tribunal d’instance vous convoquera pour une audience au fond lors de laquelle il faudra vous défendre. Je ne peux que vous conseiller de vous faire assister à cette audience par un avocat compte tenu de l’ancienneté de la dette. Cordialement

22 Nov 2012 - 12:11:17
sarmin a dit:

je suis poursuivi par une société de crédit, pour un crédit a la consommation de 1500 euros qui date de 1997 avec un titre executoire emis par le tribunal d’instance en 1998 avec interets de 12%. aujourdh’ui il me réclame 6000 euros. J’ai depuis 1997 démenagé plusieurs fois, je n’ai donc recu aucun courrier, j’ai aujourdh’ui demandé au tribunal une injonction a payer et le jugement et pour bientôt: que faire ?

Blog - Articles récents